Chantier participatif, enduit terre, chez David.

Ce week end, on est allé filé un coup de main a David pour ses enduits en terre. Modeste manière de lui renvoyer l’ascenseur, pour la multitude de coup de main, qu’il nous a filé.

De plus, ça nous a fait une petite formation et surtout une première expérience avec la terre.

Bon, c’était deja décidé mais ça a fini de nous convaincre, nos enduits, ça sera terre, de partout. C’est vraiment agréable a poser, y a pas photo.

Et puis pas besoin de s’habiller en cosmonaute, comme pour la chaux. Sans compter la gratuité et le recyclage de la terre des fondations. Bonard, quoi !

Au programme, pose de la couche de corps.

On a commencé par poser une couche de barbotine ( argile + eau, de consistance crémeuse ) pour faire une couche d’accroche puis l’enduit mélangé avec de la paille et du sable.

La barbotine…

Et les crottes de mani comme dit, Julie ( pour les non initiés, mani est le mammouth dans l’age de glace. Si vous voulez un résumé ou le film mot a mot, raconté par Julie, y a qu’a lui demander. Disponible également, Atlantide, frères des ours, Rox et Rouky, Fourmiz, La belle et la bête, Toy story etc… etc…. 🙂  )

Les recettes et différentes proportions :

La barbotine : 10 seau de terre et 5 a 6 litre d’eau

L’enduit par lui même : 3 seau de barbotine, 3 de paille broyé et 3 de sable. Le tout, mélangé a la bétonnière. En commençant par 1 seau de sable, puis 1 de barbotine, laisser se mélanger puis mettre 1 seau de paille et refaire le même ordre pour les deux seaux de chaque restant. Ça a quand mème la fâcheuse tendance a mal se mélanger mais on peut pas faire autrement.

Et en photo :

La barbotine.

Retouillage de celle préparée, la veille, en rajoutant une chouille d’eau.

Puis fabrication d’une autre baignoire.

La terre qui va bien. C’est un tas de terre que David avait mis de coté. L’hiver étant passé par la, il s’est pris pas mal de gel, ce qui a eu pour effet « d’éclater » la terre, de l’éfritter, ce qui est beaucoup mieux pour la preparation de la barbotine, ça se mélange ‘achement mieux que des mottes de terre, bien compacte.

Maintenant l’enduit.

Le sable…

La barbotine…

Et la paille…

Toutouyoutou Toutouyoutou …

Qui a dit salissant ? En effet, mais il en est pour dépenser des sommes folles, dans des instituts de beauté pour des bains de boue alors qu’il suffit d’aller chez David ( ou chez nous plus tard… un message subliminal ? Ou ça ? 🙂 ) C’est gratos !

Et les fameuses crottes de mani…

Y a plus qu’a poser. Bon, la, par contre, comme la chaux… fatiguant ! Mais encore une fois, de pouvoir l’appliquer a main nu, c’est quand même beaucoup mieux et même moins fatiguant.

Et l’application par les divers participant du chantier. J’ai mangé vos prénoms, milles excuses…

Et malheureusement, pas de photo de madame qui prenait les photos…

Et ce que ça donne, une fois fini. Classe, non ?

Et pour finir, une ch’tiote photo de la maison de Camille et David qui a vraiment de la gueule !

Samedi prochain, rebelote, on va encore se rouler dans la boue. Miam !

D’ailleurs, si vous n’avez toujours rien a faire, vous êtes les bienvenues !

3 commentaires sur « Chantier participatif, enduit terre, chez David. »

  1. raaaaaah ça fait envie !
    mais chuis po vraiment rendute !

    pis le coup de la terre effritée par le gel, po con ! (bon, bin si jamais j’en refais une , je ferais ça… 🙁 )

    et belle maison ! ses avancées de toit soutenues par des jambes de force (comme tu voulais, non ? ), c’est quoi sa solution contre le ruissellement ?

    tho

  2. bin, je crois pas qu’il ai prevu quelque chose contre le ruisellement mais d’un autre coté, elles sont bien planquées sous les 4 pans du toit.
    c’est vrai que c’est achement mieux mais ca reste un enorme boulot… rien que d’y penser, je suis fatigué…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.