Découpe de l’ossature

pour l’atelier, on a choisit la technique, dites du moisage ou technique du sandwich.

en gros, pour obtenir un poteau de 20 x 20 cm, il suffit de prendre 4 planche de 5 x 20 qu’on assemble et qui nous donne notre poteau en 20 x 20. c’est clair ? non ? bon, photo !

c’est mieux, la ? alors, l’avantage de cette technique est la rapidité de mise en œuvre et la facilité de conception.

de plus, le poteau en 20 x 20 par 4 m de long, pèse 4 fois moins, logique, non? ce qui fait qu’on peut quasiment monter l’histoire tout seul.

bon, un coup de main est bienvenue mais pas besoin d’être plusieurs pour soulever des poutres pleine qui pèse une tonne.

autre avantage, pas besoin de matos lourd de charpentier qui coute la peau du fondement. les tenon mortaise se font a la circulaire, tout simplement.

l’inconvénient est seulement esthétique car il faut plus de boulon de charpente pour les assembler et on voit sur la tranche les 4 planches. pas dramatique mais ça peut ne pas plaire a tout le monde.

d’ailleurs, pour ceux que cette technique intéresse, pensez a bien mettre les cernes du bois comme sur la première photo, en opposition et rentré a l’intérieur, histoire que quand le bois va sécher, les planches ne vrillent pas dans le mauvais sens sinon, ça risque de faire pas beau du tout.

enfin, voila, je ne sais pas si on fera pareil pour la maison mais pour l’atelier qui doit être monté rapidement, c’est parfait.

Allez, on attaque l'ossature !
Le bois de charpente est arrivé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.