Tieng ? il est revenu le pomponet ? fainéaaant… glaaaandeur…

et oui, roulement de tambour, chantez haut bois, résonnez trompette et tout le reste de l’orchestre, nous r’v’la sur les ondes longues de l’intérieur du dedans du cyber espace.

oui… j’ai honte… 3 mois sans ramener ma fraise, ça fait bizarre… mais que voulez vous… faudrait t’il que j’ai quelque chose a raconter d’intéressant… car si écrire des posts a rallonge ne me fait pas peur, parler pour ne rien dire ne sied guère a mon auguste personne et encore moins a celui qui voudrait bien me lire. comme si j’allais expliquer, photo a l’appui, ce que j’ai mangé sur facebook. hein, faut pas poussé mémé dans un champ de mine, quand même !

bon, a la demande pressante du tonton du nord et de son acolyte lyonnais ( béton man pôôôwaaa ! ), je m’en vais vous conter les merveilleuses aventures de bricolo bill, alias le kid du héhô, doucement, ha ba, non, pas envie aujourd’hui !

pour commencer, j’ai rangé mon nouvel atelier, soit notre ancien chez nous. tout est prêt pour accueillir les nouvelles guitares qui devrait pas tarder a y naître 😉

DSCF6178_phatch_phatch

DSCF6179_phatch_phatch

DSCF6180_phatch_phatch

avec toute cette place libéré, on a décidé me mettre a la retraite, notre ancien atelier en palette situé au fond du terrain.

mine de rien, il aura bien tenu, le bougre… 7 ans mais surtout 7 hivers jurassien, avé la neige et tout ! j’aurais jamais cru qu’il ferait aussi longtemps… bon, j’aurais jamais cru en avoir besoin aussi longtemps ( heuu, arf ! )

bon, je vous cache pas qu’il commençait a méchamment fatiguer. le plancher était a moitié pourri et en le démontant, il y avait quelques chevrons qui avait pris cher.

et vu que rien ne se perd, on a recyclé ce qu’on a pu, en un abri a bois et un autre a vélo et tondeuse

le plus important étant de récupérer les tôles pour les réutiliser. mais alors, que ce fut pénible…

DSCF5777_phatch

parce que les clous spechiole fait pour, une fois bien établi dans leur fonction, ne semble pas vouloir de rupture conventionnel de contrat. quand ça va bien, on arrive a les dévisser mais quand ça veut pas, faut passer a la méthode jean claude vandamme.

DSCF5784_phatch

DSCF5785_phatch

puis démontage des plaques d’OSB en cherchant les vis dont j’avais généreusement garni les plaques…

DSCF5790_phatch

et démontage des montants en palette

DSCF5797_phatch

DSCF5801_phatch

y a comme un vide…

DSCF5804_phatch

puis avec de nouvelles palettes de recup’, on a remis le couvert, tout en récupérant le maximum de tasseau, chevron de l’ancien atelier. un peu long de virer tous les anciens clous mais économique.

DSCF5870_phatch

DSCF5900_phatch

DSCF5905_phatch

DSCF5906_phatch

DSCF5912_phatch

et le résultat…

DSCF5917_phatch

et il y a donc, le même a droite de l’atelier pour garer les vélos et la tondeuse. coût final ? zéro brouzoufe. j’aime bien moi !

j’ai ensuite, enfin, fabriqué une marche pour la porte, coté jardin, pour remplacer le bout de poutre en I qui commençait a fatiguer…

DSCF5925_phatch

au rayon des truc a faire depuis une plombe, j’ai posé l’interphone. et oui, on est moderne, maintenant.

DSCF5927_phatch

oui, la couleur est a chiée mais du fait, de la gratuité de cet interphone de récupération, elle est tout de suite, plus acceptable 🙂

DSCF5981_phatch

et le dernier boulot en date, le compteur définitif d’électricité. et oui, ERDF, c’est enfin décidé a poser le coffret définitif. juste 8 mois d’attente entre l’encaissement des brouzouffes et le travail fait…

il a fallu que je pète mon mur pour intégrer le coffret. j’ai caressé l’espoir de faire une saignée de la taille du coffret mais mon mur m’a vivement conseillé d’arrêter de me toucher la nuit.

si mon mur est splendide car vieux et ancien, il a bénéficié des technique ancestrale de construction qui consiste a monter une épaisseur de caillou sur les deux faces puis de remplir le milieu, de tout ce qu’on a, sous la main. c’est beau, certes, mais des qu’on enlève une pierre, tout se casse la gueule.

DSCF5935_phatch

bon, honnêtement, j’ai repris le même principe en remplissant aussi au max avec de vieux parpaing, caillou pour économiser le mortier.

DSCF5931_phatch

DSCF5970_phatch

allez cherche le caillou qui va bien, cherche !

DSCF5968_phatch

et le résultat…

DSCF5982_phatch

sinon… est ce que vous voyez le gars qui réfléchis, la ? si, le même qui, par le passé a déjà bien réfléchis et vous a fait marrer ?

si, si, cherchez bien sur la photo. m’voyez ? non ?

bon, alors, je vous aide. le but du jeu était de remonter le mur en utilisant les pierres a ma disposition. fastoche, non ? mais… si un kilo de plume pèse aussi lourd qu’un kilo de plomb, un méga fucking bloc de pierre pèse beaucoup trop lourd pour avoir l’idée saugrenu de le placer tout en haut en étant obligé de le soulever avec ces petites mimines. ‘bécile, va ! alors, y a eu du reflechissement, ou pas ?

voila, voila, c’est a peu prés tout, question travaux. pas de quoi faire 50 messages, quoi…

un dernier mot sur enercoop. car avec le compteur définitif, il a fallu choisir un fournisseur d’électricité. et on a donc choisi enercoop.

pour ceux qui ne connaîtrait pas, c’est le seul fournisseur d’électricité verte, 100 % d’origine renouvelable.

bon, vous allez vous dire, oui mais il existe d’autres offres dites « verte » chez d’autres fournisseurs. certes. mais c’est la que l’on doit faire un choix en accord avec ces convictions. ( ouuu, le gros mot )

d’un coté, enercoop, plus cher mais associatif et ou tous les bénéf’ servent aux financement de projet de création d’électricité verte. mais surtout, ou pas un rond ne va, a des actionnaires. et rien que pour ça, ça me parle.

et de l’autre, la pelletés de fournisseurs qui se tire la bourre, a qui sera le moins cher mais qui reste très opaques sur ou, va le pognon et qui fonctionne beaucoup grâce au marché de l’électricité, ces actions et ces financiers qui ne sont intéressé que par leur profit immédiat. ( hasta siempré la révolution mode off)

donc, voila, c’est un choix personnel et même si ça nous coûte plus cher ( pas la fin du monde quand même ), ça permet aussi de faire attention a sa consommation, ne serait ce que, par le porte monnaie.

puis la question du prix ne sera pas toujours le point noir d’enercoop. avec l’ouverture totale du marché et surtout la fin du tarif réglementé pour les pro ( cette année pour les pro, a quand pour les particuliers ? ), ça risque de devenir le far west sur ces marchés et comme tous les précédents exemples de privatisation et de passage de flambeau a la libre et saine concurrence ( prout ), les factures risquent de méchamment augmenter. chose qu’enercoop, n’a jamais fait depuis sa création en 2007 et qui souhaite garder comme ça.

bon, enfin, je vais arrêter de faire le vrp vous saouler avec enercoop mais bon, jetez y un coup d’œil, si vous voulez changer de fournisseur et n’hésitez pas a la appeler, un vrai gens vous répond et vous explique le bouzin.

voila, voila, mes obligations bloguieres sont a nouveau remplies, les tontons, j’espère satisfait et je vais donc retourner a mon passe temps préféré et auquel, je m’adonne a nouveau sans aucune retenue. yes !

PS: ha oui ! et bonne année a tous !

 

 

 

 

 

 

Consuel, je t’aime, moi non plus !

bon, encore une étape de franchie. difficilement mais ça y est, le consuel a validé le bouzin.

difficilement car, on a eu droit a une contre visite… et pourquoi donc qu’on a eu droit a cet honneur ?

aurais je décidé de mettre une prise électrique dans la douche pour faire une imitation des plus convaincante de claude Francois ? alors peut être, décidé d’une économie drastique sur les disjoncteurs en branchant l’intégralité de mes prises électrique sur un pauvre 16 A ? peut être mon examinateur a t’il découvert une foret de multiprise a chaque coin de la maison ? ou alors, utilisé du fil de récup’ dénudée pour tirer tous mes câbles ( sans oublier les sucres tous les 20 cm parce qu’on aurait pas utilisé du fil d’un seul tenant, faut pas déconner ) et bien que nenni !

alors certes, je m’ai gourré… mais est ce que ça valait une contre visite a 200 boules ? ( soit la contre visite la plus cher de tous les temps, car l’examinateur sortant de chez nous a mit, top chrono, 2 mn a vérifier et validées les modif’ demandées, soit du 6000 € de l’heure… )

alors, alors, vous vous demandez, c’est quoi donc qui n’allait pas ?

et bien, sur mon compteur, la rangée ou l’inter différentiel de 40 A protégeant le disjoncteur 32 A de la plaque cuisson ( qui ne sert pas… ) a été jugé trop faible et a du être remplacé par un 63 A. et il me manquait un inter ON/OFF ( disjoncteur 2 pole phase neutre ) pour couper l’alim’ de l’atelier avant son compteur propre qui se trouve dans l’atelier.

donc, deux erreurs, certes mais je me permet de penser que c’était quand même pas la fin du monde.

sans compter qu’a son premier passage, l’examinateur m’avait dit qu’il suffisait de remplir le papier adéquate en précisant les modifs’ effectué et que ça devrait suffire, chose faite avec photo a l’appui et référence des inter remplacés. mais niet ! ça fera 200 boule, sans compter les inters a changer. groummpff !

c’est pas clair, ça ?

Capture d'écran - 20072015 - 18:09:27_phatch

Capture d'écran - 20072015 - 18:09:51_phatch

Capture d'écran - 20072015 - 18:10:09_phatch

Capture d'écran - 20072015 - 18:10:27_phatch

voila, voila… encore fois, j’ai fait des erreurs mais les 200 boules, ils sont toujours coincé dans la gorge

m’enfin, ça, c’est fait !

reste a secouer ERDF qui prend bien bien, son temps. on a raqué les travaux le 13 mars et depuis, pas de nouvelles…

De tout et de rien en attendant de jouer de la minipelle

j’étais parti pour m’octroyer généreusement une recréation menuiserie mais les journées n’étant point assez longue, ça sera pour une autre fois.

car anéfé, le tout a l’égout est pour dans 15 jours et me lancer dans une rambarde de mezzanine, un escalier ou bien une porte d’entrée sans être sur de pouvoir la finir, c’est la plantade assuré, si je suis obligé de mettre de coté le boulot commencé et de le reprendre plus tard. je commence a me connaitre et je préfère passer mon tour.

donc, en attendant, on prépare le chantier pour que je puisse faire mon kéké avec ma mini pelle toutes options ( et gyrophare sur le toit, s’il vous plait ).

maintenant que j’ai un beau compteur électrique, on a modifié l’alimentation générale électrique et supprimé le coffret de chantier intermédiaire ( en vente sur le bon coin 😉 ) qu’on avait posé au départ.

au début du chantier, on avait aussi posé une belle gaine avec 35 mètre de câble dans les règles de l’art, fil et gaine de bonne section, et tout et tout mais si la gaine va rester, le fil est bon a vendre. on dit merci ERDF qui m’a dit que mon fil, je pouvais me le mettre ou je pense ( les intestins humains sont très long, ça devrait passer ) et qu’au moment du raccordement définitif, ils utiliseraient bien ma gaine mais qu’ils mettraient leur câble a eux, le même que j’ai posé, hein, sinon, c’est pas drôle mais en noir très foncé alors que le mien n’est que noir et qu’il n’y a pas marqué ERDF dessus et que l’électricité qu’il transporte me coutera moins cher. non, j’deconne. . et si ça, ça fait pas la différence…

bon, sans vouloir chipoter, cette bonne blague devrait quand même, nous couter dans les 1500 boules. bon, certes, c’est du travail de professionnel mais ça fait un peu mal au fondement…

du coup, on a sorti notre câble et on l’a repassé dans une gaine provisoire pour pouvoir le bouger et me faciliter les déplacements avec la mini pelle sans lui rouler sur la tronche. a défaut, j’espère pourvoir le revendre donc autant ne pas l’abimer.

DSCF2194_phatch

on a fait pareil pour l’alim’ de l’atelier qui arrive désormais au compteur dans la maison

DSCF2196_phatch

DSCF2195_phatch

DSCF2198_phatch

je me suis aussi remis a la plomberie et ces évacuations.

rien de bien intéressant, donc, juste quelques photos.

DSCF2204_phatch

DSCF2205_phatch

pendant ce temps, dame Estelle a envoyé un grand coup de ménage pour nettoyer les résidus de chantier électrique et y avait de quoi. j’en avais mis de partout, un vrai sagouin !

puis elle a repris au scotch alu, tous les boitiers électriques dont le scotch s’est déchiré, lors de la pose, le serrage des boitiers etc…

DSCF2211_phatch

DSCF2212_phatch

DSCF2213_phatch

et entre deux bricolages, je me suis mis au plan de la rambarde de la mezzanine et de l’escalier.

pour la mezzanine, on a enfin trouvé une forme définitive. on a fait plein de versions différentes, classique, croix de st andré, moderne etc… mais on voulait un truc original. donc après maintes essais, on s’est arrêté, la dessus. le tout, en frêne des familles.

mezzanine_phatch

pour ce qui est de l’escalier, pas pareil. aïe, aïe, j’y voyais plus simple… ça va être coton a realiser.

c’est un premier jet et il faut que je vérifie toutes mes cotes mais ça devrait ressembler a ça.

escalier_phatch

en fait, c’est ce foutu angle a 45 ° qui me met dedans. tout les escaliers du commerce, en dimensions standard n’ont pas d’arrivée pour le quart tournant en 45°. c’est droit ou 90 °.

et les plans que j’ai pu trouver n’ont pas cet angle a 45°. du coup, j’ai triché en utilisant un escalier dispo sur la banque d’image de sketchup ( merci a « lolomilastef » ) que j’ai adapté a ma sauce.

la dessus, on rajoute un poteau, pas super bien placé, une hauteur sous entrait de 1.9 m ( bon, avec mes origines de vikings qui a oublié de grandir, j’y passe dessous, les bras levé ) mais c’est limite, limite et faudra que je fasse gaffe quand je porterais mes plateform boots de dragqueen ( oui, moi aussi, je veux faire des paniers de basket sans devoir prendre un escabeau et non, c’est pas de la triche, c’est une variante de la théorie de l’évolution )

le week end prochain, normalement, on coule la dalle de poêle de masse. ( enfin. )

après moult recherches, on s’est arrêté sur du liège pour isoler la périphérie et béton de vermiculite armé pour remplir le bouzin.

on était parti pour un béton de liège ou de chanvre mais on arrive pas a trouver de donnée précise sur la résistance de ces bétons ( ou je les comprend pas… ) et même si c’est pas pour tout de suite, le poêle de masse est toujours d’actualité et la dalle devra donc supporter son poids.

ça devrait être suffisamment isolé pour ne pas faire un beau radiateur froid en plein milieu de la maison.

niveau électricité, j’ai fait mes plans spechiole consuel. j’ai utilisé le logiciel 1.2.3 schéma de hager. même si je l’ai trouvé par terre, dans le caniveau de l’internet mondial, je suppose que mon fournisseur aurait pu me fournir une copie au regard de la facture qu’il m’a donné a régler mais ça reste a prouver. sinon, vous avez qu’a demander a votre tonton d’amerique de vous l’envoyer en VHS betacam 33 tours.

sinon, très bon soft mais réservé au matos hager.

il suffit de placer les références hager des disjoncteurs et inter diff dans l’ordre de son tableau et il te pond tous les schéma demandé. même les étiquettes a coller sous les disjoncteur pour savoir qui fait quoi. c’est t’y pas magique.

voir même qu’il te calcule le pourcentage d’occupation de ton coffret. et la, c’est le drame… les 20 % de réserve obligatoire… et bin, j’en avais royalement 9%. et m…

donc, sur les conseils de la stebanie familly j’ai déporté les deux prises électriques du coffret sur le coté de la GTL pour arriver a 21 %. juste mais suffisant.

ça ressemble a ça.

Capture d'écran - 13042014 - 18:50:16_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:51:15_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:51:32_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:51:57_phatch

la dessus, je me suis fait des plans perso que je peux comprendre ( non, parce que le schéma technique, heuuu… écrit en madarin, j’y comprendrais quelque chose alors que la… ) ça me permettra de savoir qui fait quoi et quel prise ou inter est branché sur qui. imprimé et dispo a coté du compteur, ça facilitera les éventuelles intervention futur.

Capture d'écran - 13042014 - 18:52:11_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:52:28_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:52:44_phatch

Capture d'écran - 13042014 - 18:52:58_phatch

pour finir, j’ai mis a jour la page des chantiers participatifs. cette année va être particulière et compliqué a ce sujet mais je vais pas me répéter et si ça vous intéresse, c’est par ici !

 

Et la lumière fut ! difficilement mais elle fut quand même ( et c’est même pas un poisson d’avril )

bon, bon, bon… ça marche, c’est le principal, hein ? certes, mon capital capillaire en a encore pris, un méchant coup mais le résultat est la.

alors, a la demande du comité de rédaction et d’éthique de l’amicale des chrétiens de gauche, unijambiste de la jambe droite et pour éviter d’exploser mon quota annuel de gros mot, très très vulgaire, je remplacerais l’expression du fond de ma pensée par des métaphore cromignone-crochou, quand je parlerais de cette grande aventure qu’a représentée la réalisation de l’électricité dans notre maison.

pour résumer, ça m’aura bien, bien, cassé les gaufres au miel cette petit poney d’électricité de mes arcs en ciel.

même si j’ai fait l’électricité de l’atelier, il y a 3 ou 4 ans, j’ai carrément tout oublié et j’ai du  passer une matinée a ré-essayer de piger, comment marchait les va et vient. ( mon enfer personnel ) non, on ne rigole pas et oui, c’est pas une blague. je pigais le schema theorique mais le mettre en pratique, c’est une autre histoire.

finalement, bernard et manu sont venu a mon secours pour m’expliquer comment câbler en situation réelle, tout ce bisounours.

pour les croissant au beurre comme moi, j’ai fait un petit montage sur cette photo. si ça peut aider… bien sur, pour tout ce qui venant de ma personne et touchant a l’électricité de prêt ou de loin, c’est a prendre avec des pincettes et c’est peut être pas la bonne technique. en tout cas, chez moi, ça marche.

schema va et vient_phatch

je sais que ça peut paraitre simple pour beaucoup mais je trouve vraiment le cheminement tordu et c’est surtout le nombre de gaine et de fil qui partent, repartent, pas tous de la même couleur, qui sont nécessaire pour un simple va et vient, qui m’ont foutu dedans et laisser comme deux rond de flan, pendant une matinée complète devant mon beau et clair, schéma théorique. bon, une fois qu’on a comprit le raisonnement et qu’on se concentre, on y arrive mais… j’ai vraiment eu l’impression d’être le dernier des fraisier a la chantilly

par exemple, sur cette photo, on se retrouve avec deux gaines pour trois fils, qu’on ne peut pas regrouper car il vienne et reparte pas du même coté…

DSCF1956_phatch

pareil pour l’autre interrupteur mais avec deux fil noir et un orange.

DSCF1951_phatch

et le seul fil orange qui va vers le boitier DCL ( luminaire ) qui lui même est rejoint dans ce boitier par une autre gaine venant du boitier de dérivation avec le fil neutre et la terre.

DSCF1958_phatch

boitier de dérivation qui se transforme vite en un beau roudoudou a la noix de coco. boitier de dérivation qu’il faut placer au meilleur endroit, en vue d’éviter de gaspiller du câble inutilement, vu le nombre d’aller retour fait par les fils.

DSCF1955_phatch

tu rajoute la dessus, la difficulté de placer correctement les innombrables gaines pour éviter de se faire suer par la suite lors de la pose du parquet et tu deviens vite un junkie a l’eferalgan 10000.

DSCF2135_phatch

pareil pour les boitiers de dérivation, finalement, y a en partout. presque un, par pièce. qu’il faut savoir placer, une fois de plus, au meilleur endroit pour économiser le câble.

au final, ça fait méchamment fumer les boyaux de la tète.

les interrupteurs simple sont plus facile a câbler car il n’y a pas de navette donc moins de gaine mais vu mon niveau, le risque de gouragement est quand même grand.

on rajoute, la dessus, le fil blindé et sa mise a la terre sur chaque fil de phase et tu peux prendre rendez vous avec les gentils monsieur habillé en blanc.

pour le branchement de la terre du fil blindé, j’ai utilisé une bête cosse. c’est ce qui m’a paru le plus simple.

DSCF1972_phatch

le tout étant renvoyé dans le boitier de dérivation et branché sur le fil de terre avec un connecteur rapide. quand il y avait plusieurs fils ( plus de deux ) je regroupais les petits fils dans un embout de câblage de la taille adéquate, permettant de rentrer dans les connecteur rapide ( jusqu’à cinq par embout ), une petit sertissage a la base et je pouvais les rentrer en force. quand il n’y en avait pas plus de deux, en repliant le fil pour le rendre plus rigide, j’arrivais a les rentrer puis a les bloquer en insérant le fil de terre par dessus.

DSCF1975_phatch

pour le branchement compteur, j’ai repris en partie et adapté l’idée du blog Ti an tri femoc’h Bihan

une cosse et un coup de scotch pour protéger et limite le risque d’arrachement, permettant de rallonger avec du fil a la bonne taille puis branchement dans un connecteur rapide.

DSCF1931_phatch

une fois le connecteur plein, ça repart vers le bornier de terre du compteur.

DSCF1932_phatch

pour la partie salon cuisine qui est grande et ouverte, on a été obligé de passer par les télérupteurs qui permettent d’avoir plus de deux point d’allumage. il était prévu au départ  trois point d’allumage mais après réflexion avec madame et plus de confort, on a décidé d’en rajouter un, au milieu, sur un poteau.

pour éviter d’avoir un boitier tout moche en saillie, j’ai intégré le bouzin dans le poteau.

un petit coup de festool powâââ pour faire une rainure bien droite et a la bonne profondeur

DSCF2014_phatch

puis dégagement au ciseau a bois et scie cloche pour l’emplacement du boitier

DSCF2015_phatch

DSCF2019_phatch

et mise en place de la goulotte et du boitier

DSCF2021_phatch

j’ai laissé une petite marge pour pouvoir recouvrir la goulotte avec une languette de bois, après le passage du consuel.

DSCF2023_phatch

pour le branchement, la, par contre, c’est relativement simple mais qu’est ce que ça consomme en câble… j’ai dans les 150 mètre de câble, juste pour relier les interrupteurs entre eux pour trois circuit d’éclairage.

on reprend, un peu le principe des prises électrique. toujours en choisissant le cheminement le plus court, on prend un point de départ.

DSCF2007_phatch

et on branche en série jusqu’au compteur.

DSCF2013_phatch

la plus grosse difficulté étant de ne pas se planter et de mélanger les fils, avec dans mon cas, trois circuit d’éclairage a brancher cote a cote.

et tu pense bien que bibi a bien bossé… haaa, ça marchait, ça, oui… mais pas vraiment comme je voulais… et la, pour retrouver le bon fil… mouHAhaHAhaHAha. crème glacé de cassonade a la morille ! bien deux heures pour tout débrancher, rebrancher et re tester avant de trouver le bon branchement. on parle des fils que j’avais mal enfoncés et qui se sont déconnectés en fixant l’inter sur le boitier. bah, pourquoi, ça marche pus ?

bon, la, c’est un peu de ma faute, j’ai pas été assez soigneux en repérant tous les fils et j’ai bêtement perdu du temps.

la ou, c’est un peu coton, c’est le branchement au compteur. y a pas mal de fil et 6 connecteur par télérupteur. mais, la, le schéma est assez clair pour pas se planter.

puis, je me suis occupé des douilles DCL ( douille de chantier ). soit on les connecte en direct

DSCF2137_phatch

soit on utilise le petit connecteur fourni pour faire une rallonge et permettre a l’ampoule de pendouiller.

DSCF2121_phatch

pour info, ça se présente comme ça.

DSCF2116_phatch

on déboite le cul ( pardon, la fraise tagada ) de la douille

DSCF2117_phatch

puis on vire les tiges métalliques qu’on remplace par les fils électriques

DSCF2118_phatch

et on connecte au bornier de l’autre coté.

DSCF2120_phatch

ces carambar de douille DCL m’auront quand même occasionnée une demi journée de recherche de panne a cause d’une douille défectueuse qui faisait sauter le disjoncteur des que je mettais l’inter en route.

ça m’aura bien gonfler les brownies, obliger de démonter tous les boitiers et interrupteur, rouvrir tous les boitiers de dérivation et reprendre tous mes branchements et cheminements de câble… pour rien. et je m’étais même pas planter en plus. groumpff !

pour les éclairages extérieur, et vu que j’avais pas vraiment prévu l’affaire, j’ai du faire une belle rainure dans mon enduit tout beau, tout neuf. pas dramatique, on rebouchera quand on fera la couche de corps intérieur et avec la couche de finition, on y verra que du feu.

DSCF1940_phatch

pour finir, le compteur qui affiche complet. ça fait déjà beaucoup de fil mais en rajoutant les fils de terre des câbles blindés, ça déborde !

DSCF2129_phatch

c’est pas super propre, j’aurais bien aimé avoir un câblage plus propre et clair mais arrivé un moment, on peut plus faire grand chose tellement, il y a de fils… bon, c’est pas fait pour être visible mais ça aurait fait plus propre pour le consuel, même si ça n’a pas d’incidence sur la qualité du câblage.

bon, voila, c’est fait, j’en ai petit poney grave mais ça marche et je peux passer a autre chose.

vrai de vrai, j’ai pensé électricité et même rêvé ( si, si… ) non stop pendant ces deux mois et demi et ca m’aura bien bouffé le moral, cette chouquette. finalement, y a rien de physique mais au niveau des nerfs, ça use de trop.

m’enfin, bon, j’ai un mois avant de jouer de la mini pelle pour mon tout a l’égout et je vais surement me détendre en faisant un peu de menuiserie. escalier, rambarde de mezzanine, meuble de cuisine. je me tâte.

 

 

 

 

 

 

 

Prises diverses zé varié, on en cause plus.

bon, ça, c’est fait. les gaines, prises électriques et prises internet, sont posées, câblées, branchées et je m’ai même pas trompé, j’en suis presque sur. enfin, peut être. ou pas. allez, si, ça, c’est facile. c’est pour l’éclairage que je parierais queud’ dessus, même pas un seul poil poussant sur mon torse puissant et musculeux. et pourtant, on peut tresser des cordes permettant de soutenir des ponts avec ! et superman s’en sert de fil dentaire quand même.

j’ai donc continué a poser les gaines ( au passage, le gars couby a précisé une technique dans les commentaires du précédent post pour passer les câbles sans trop se faire suer. j’ai modifié mon post, pour le rajouter, ça sera plus visible ) puis les ai attachées en les regroupant au maximum pour faciliter plus tard, la pose du parquet.

bon, y a des gaines dans tous les coins. a part ça, rien de bien intéressant.

passons au branchement. alors toi qui me lit, sache que ce qui va suivre est a prendre avec toutes les réserves d’usage et qu’il y a de grande chance que ma tentative d’usurpation éhontée de pale copie d’électricien qualifié ne tienne même pas le temps d’un pet de chewbacca, après être entré en hyper vitesse de la lumière a bord du faucon millénium ( si, c’est possible ! et quand l’hyper vitesse marche, bien sur )

allez un ch’tio tuto pour brancher une prise electrique et une prise RJ45. non, ne me remerciez pas, lisez d’abord !

allez, le facile, soit le net.

ces connecteurs sont de marque hager. perso, je les trouve un poil plus pratique que les legrand que l’on verra par la suite.

DSCF1864_phatch

on commence, comme préconisé a dénuder 6 cm de câble. ( a mon avis, c’est de la gourmandise, 4 cm sont largement suffisant. )

DSCF1865_phatch

DSCF1866_phatch

DSCF1867_phatch

on dépiote le blindage en alu que l’on supprime et on coupe l’âme en ferraille qui, chez hager ne sert pas.

DSCF1869_phatch

puis mise en place du câble dans le chcrochcrognio. c’est la que je trouve hager plus pratique car l’ouverture facilite la rentrée du câble. la gaine doit s’arrêter comme sur la photo

DSCF1871_phatch

et on ferme le bouzin.

DSCF1873_phatch

puis mise en place des paires de fils. il y a deux montage possible, j’ai pas bien suivi a quoi, ça servait, j’ai donc prit le premier. on verra bien.

DSCF1874_phatch

on coupe a ras le chcrochcrognio, les câbles qui dépassent.

DSCF1876_phatch

et on referme la boite. et on a l’impression d’être super balèze en électricité. non. je déconne.

DSCF1878_phatch

maintenant, on monte d’un level. les prises électriques.pour être honnête, c’est pas trop dur et a moins d’être vraiment pas malin, c’est largement jouable. et puis, si j’y arrive, hein…

le seul truc embêtant, c’est finalement, le câble blindé qui complique une chouille l’opération.

on commence… par réparer mes âneries. bouge pas chérie, j’ai une fulgurance ! et si on mettait du fil souple pour le blindage des boîtiers ? hein, ça sera plus facile a faire passer a l’intérieur et tout. et franchement, si tu me dit qu’après, je pourrais pas enfoncer mon fils souple dans mes connecteurs wago spechiole fil rigide, c’est vraiment que tu vois le mal partout… voila, voila…

donc, embout de câblage et sertissage. ou comment se rajouter du boulot inutilement.

DSCF1882_phatch

DSCF1885_phatch

DSCF1886_phatch

et le papa dans la maman. ça passe juste et faut forcer comme un âne pour que ça rentre jusqu’au fond ( le comité de rédaction et d’éthique de l’amicale des chrétiens de gauche tient a préciser que toute personne ayant pensé a autre chose que la description d’un opération relevant du métier d’électricien sera battu et fouetté en place publique pour remettre ces idées pernicieuses dans le droit chemin tracé par le petit jésus )

DSCF1888_phatch

puis dénudage de câble en prenant plus long pour le blindé car il faut avoir assez de longueur de fil de blindage ( c’est celui qui récupère les rayonnements et les envoie a la terre ) pour pouvoir le brancher sur la terre de la prise. puis on peut réduire la longueur du fil normal.

DSCF1893_phatch

DSCF1894_phatch

DSCF1895_phatch

puis branchement de la terre qui vient coincer le fil de blindage. le connecteur wago est nécessaire pour raccorder le blindage du boîtier a la terre.

DSCF1897_phatch

le neutre et pis c’est tout.

DSCF1898_phatch

reste le plus drôle. arriver a faire rentrer tout ce bordel dans un dé a coudre. et c’est du câble en 1.5… alors en 2.5… la misère que ça doit être. la rigidité du câble blindé et le connecteur wago facilitant grandement la chose, bien sur.

DSCF1900_phatch

puis mise en place du RJ45 ( faut vraiment que j’arrête de mettre des « puis » et des « donc » a chaque début de phrase )

DSCF1902_phatch

DSCF1904_phatch

et voila. l’est pas belle la vie ?

pour le branchement de plusieurs prise côte a côte, j’ai fait mon repiquage a l’intérieur du boîtier avec du câble classique, non blindé. le boîtier faisant office de blindage, ça facile quand même grandement la mise en place des prises.

DSCF1922_phatch

un mot sur le matos. on était parti pour du bricomerlin et je regrette pas un instant d’avoir tapé dans la bonne qualité. le hager ( comme le legrand, je suppose, ou tout marque connue et reconnue ) facilite quand même bien le boulot. ça rentre tout seul, ça tient bien, on peut ressortir facilement les fils quand on se plante ( moi ? jamais ! ). en gros, c’est guère plus cher et on gagne son temps. a bon entendeur…

je suis ensuite passé au branchement des prises RJ45 dans mon local technique.

cette fois ci, c’est du legrand.

le coté moins pratique est l’absence d’ouverture pour coincer le câble et il faut forcer pour le rentrer. pas dramatique mais un peu lourd.

sinon, pas le même emplacement pour les fils mais le même principe.

DSCF1907_phatch

pour venir fermer le bouzin, c’est un système de vis qui, lui est assez pratique.

DSCF1908_phatch

DSCF1912_phatch

et au final…

DSCF1920_phatch

DSCF1921_phatch

pour finir, je me suis occupé de ma terre.

j’ai commencé par me faire une vrai trappe pour fermer mon regard.

DSCF1838_phatch

DSCF1839_phatch

puis mise en place de la barrette de mesure. normalement, elle doit être au pied du compteur mais selon mon bouquin, elle doit être dans un endroit accessible, ce qui est le cas. y a plus qu’a espérer, ne pas tomber sur quelqu’un de tatillon lors de la visite du consuel. mais il est de notoriété publique que tous les employé du consuel sont juste et droit, sentent bon sous les bras, ont un sourire ravageur qui rendrait folle scarlett johanson ( ou brad pitt pour les filles et les garçons aussi, y a pas de raison, brad pitt, c’est brad pitt ! )  sont doté d’un sens de l’humour irrésistible et sont sympa et indulgent avec les autoconstructeurs. hein ? n’est ce pas ? non ? alléééeeuuu !

DSCF1841_phatch

voila, demain, éclairage. mais j’ai pris les devants et je suis branché a un goutte a goutte de paracétamol depuis trois semaines en prévision de cette future épreuve éprouvante pour mes nerfs.