La canapé attitude ou comment bosser dur pour en profiter et ne plus rien foutre, une fois dedans.

bon, ça y est, on a peu prés fini d’installer les barres de rideau, les étagères, stores etc…

donc comme promis, quelques photos :

le soleil de notre nouvelle galaxie 🙂 ou tel des grosses bouses, on se vautre assez régulièrement. faut rattraper les 7 ans de jours heureux, qu’il a coulé dans notre garage ou il a évité de se prendre régulièrement, des paires de fesses sur le museau.

notez rantanplan, le chat le plus bête du jura qui a enfin compris qu’on avait déménagé. il lui a fallu une bonne semaine pour enfin rentrer dans la maison et arrêter d’attendre comme un neuneu devant l’atelier. je suis dur, certes, mais quand il faut lui courir après dans l’atelier ou il a réussi a se faufiler, sans s’énerver ( … ) et en évitant d’appeler le copain chasseur pour lui mettre un décharge de gros sel dans l’arrière train, juste pour lui apprendre a m’obliger a aller le choper sous l’établi, y a de quoi être énervé. m’enfin, ça y est, c’est rentré dans sa caboche…

DSCF4176_phatch

eu’l salon encore bien root’s

DSCF4172_phatch

la cuisine pas du tout intégrée

DSCF4174_phatch

le coin lecture de Julie. je comptais en faire mon domaine mais c’est cuit, mademoiselle squatte l’endroit et les fenêtres de tir pour aller y poser mes fesses sont très très réduite.

DSCF4175_phatch

finalement, on a remit le petit poêle a la place de l’insert. mine de rien, ce petit machin envoie du feu de l’enfer. si on ouvre trop l’alim’ en air, il ronfle ( mais vraiment ) et vire au rouge et finalement il est bien plus efficace que l’ancien qui est retourné dans l’atelier.

puisqu’on en parle, niveau chauffage, on a bien sur, pas assez de recul mais pour l’instant, on est très content. si on a cramé beaucoup de bois au départ pour réchauffer les murs qui était humide et bien froid, maintenant, on brûle a peu prés 5 ou 6 bûches dans la matinée pour atteindre les 20 / 21 ° et on laisse crever le feu sans y retoucher avant le lendemain ou on tape dans les 18 ° minimum. on a quand même rajouté dans la salle de bain, un radiateur sèche serviette qui ne tourne qu’en fin de journée a l’heure de la douche. et dans les chambres, on a une moyenne de 19 °, ce qui est suffisant.

pour un volume pareil a chauffer, c’est très efficace. et si le petit poêle suffit, le poêle de masse devra être bien dimensionné sous peine de surchauffe. m’enfin, ça, c’est pas pour tout de suite.

le coin salon et ces deux fauteuils de récup’ ( merci bernard 😉 ) tout moche mais qui sont aussi confortable que moche, et c’est peu de le dire. une belle housse palliera a ce coté vieillot et en fera des fauteuils de compét’

DSCF4177_phatch

et mon domaine, mon prééécieuuux, alias pas touche, c’est mon mien. l’est pas beau, l’est rouge moche mais qu’est ce qu’il est confortable ! c’est juste le fauteuil idéal pour la sieste. et la lecture des histoires du soir. encore une recup’ de chez m’sieur Bernard et dame Liliane.

DSCF4190_phatch

la salle de bain de la mort qui tue.

DSCF4181_phatch

le hall d’entrée avec son cellier bourré a craquer d’outils qui sont en attente de déménagement dans l’atelier. ( pour cette semaine normalement… )

DSCF4180_phatch

et les chambres des titi

DSCF4188_phatch

DSCF4183_phatch

on a posé aujourd’hui les stores de la baie vitrée car ça tape fort. store en bois qui devrait pas faire long feu… ça ne m’a pas l’air très costaud et surtout très fragile… on verra bien.

il a fallu les recouper ( d’où le choix du bois )

DSCF4163_phatch

DSCF4164_phatch

DSCF4170_phatch

vous aurez noté les superbes portes en rideau massif… alors, non, on a pas appelé valerie damidot pour s’occuper de notre déco, on a juste récupéré au max pour que ce soit habitable en attendant de faire le parquet, les enduits de finition etc… dans un an ou deux ( qui a dit trois ? mais non, môsieur sûrement pas quatre ) ça sera bien plus présentable.

au rayon des petits désagréments, vu que je n’ai pas eu le temps de m’occuper du zingage des appuie de fenêtre, on a eu un problème. va falloir que je m’énerve…

DSCF4156_phatch

bon, avec les fêtes, ça va être calme mais après, je m’occupe du zingage, d’emménager mon atelier puis je vais aussi revoir une chouille ma plomberie. comme le toto me l’a fait remarquer, les adoucisseurs, c’est bien mais boire l’eau passant par la, c’est pas top. je dois bien avouer que je ne me suis pas assez renseigné par faute de temps et j’ai suivi l’avis de mon vendeur… bon… pas bien. heureusement que j’ai un Thomas, toujours a l’affût 😉

donc, j’étais parti pour refaire une bonne partie de ma plomberie mais je pense que je vais plutôt faire une double alimentation sur mon évier de cuisine. je vais me repiquer avant l’adoucisseur et tirer jusqu’à un robinet qui ne servira que pour l’eau de boisson et de cuisson. ça m’évite de complètement modifier mon installation et j’aurais le beurre et l’argent du beurre. une installation protégé et une eau plus clean pour le manger et le boire.

on dit merci qui ? merci totobricolo ! décidément, je t’en dois une, avec tous les conseils que tu m’aura donné.

bon, pour finir, passez tous de bonne fêtes. pour nous, ça devrait être les meilleures du top best of !

ha oui ! In mont d’or patate savagnin, we trust ! ( sinon, papa noël ne passe pas )

 

Le korben dallas du moulticouche

bon, on est vaguement installé, il reste une pelletée de petite chose a faire mais je prend le temps de rattraper mon retard pour éviter de faire preuve de fainéantise blogatoire sévère.

donc la plomberie pour les nuls ou un gros bisous baveux a l’inventeur du P.E.R multicouche.

c’est quoi donc ? c’est le meilleur des mondes de la plomberie. le cuivre ? cher et réservé au vrai bricoleur, limite plombier pro. les soudures, les découpes, cintrage, tout ça, c’est pas vraiment mon rayon. j’aurais fait beaucoup de choses sur ce chantier mais la, faut savoir avouer ces limites.

alors P.E.R ? mouaip… vaux mieux se péter une guibolle que d’utiliser cette drouille. ça ne se cintre presque pas sinon, ça pince et c’est foutu. certes, c’est pas trop cher en ce qui concerne les tuyaux mais on se fait allumer sur les raccords, donc… en tout cas, a l’époque, très mauvaise experience pour ma part, dans l’atelier.

et donc, le saint graal du plombier du dimanche. le multicouche. ça ressemble beaucoup au P.E.R classique mais il est multicouche ( vous auriez pas deviné, hein ? ) et ce qui permet de le cintrer les doigts dans le nez, de lui faire faire des virages sans aucun raccord et même si niveau prix, c’est a peu près deux fois plus cher que le classique, ça les vaut 100 fois. rien qu’avec les raccords économisés, c’est vite compensé.

je reviens une fois de plus sur l’intérêt d’aller voir des pros et de laisser tomber les bricocasto. je suis allé chez burdin bossert et le vendeur m’a quasi mâché le travail sur les équipements nécessaire, les raccords, réduction etc… prêté une sertisseuse, ce qui réduit considérablement le prix des raccords et permet d’avoir une qualité de travail digne d’un pro et le tout pour un prix moins cher que bricodepot, réputé au ras des pâquerette, niveau tarifs.

j’ai commencé par mettre en place les support de plomberie en faisant les fonds de tiroir du chantier

DSCF3940_phatch

DSCF3945_phatch

l’alimentation principale d’eau froide se fait en tuyau de 26. celui la, il est un peu plus coton a cintrer mais en prenant appuie sur les genoux et en y allant mollo, ça se fait sans problème.

la vanne principale et son robinet de vidange, accessible rapidement, on sait jamais.

DSCF4033_phatch

puis ça débouche dans le filtre a boue. agad’ la belle courbe de mon moulticouche, tu peux te brosser pour arriver a ça avec du P.E.R classique !

DSCF4036_phatch

sur les conseils de mon vendeur, on a opté pour un adoucisseur. le jura étant la mère patrie du calcaire, on a préféré investir dans cette bête la, pour préserver l’installation ( pour rappel, trois mitigeur d’évier H.S, par le calcaire en 7 ans d’atelier ). bon, c’est pas donné et ça oblige a un entretien régulier mais bon, on peut pas trop y couper.

DSCF4044_phatch

la sortie de l’adoucisseur débouche dans une première nourrice qui alimente le cellier ( évier + lave linge ) et le wc du RDC. j’ai préfèré mettre des vannes de partout. apparemment, c’est pas forcement obligatoire mais au moins tu peux intervenir rapidement en cas de problème ou isoler chaque circuit individuellement pour bricoler dessus.

puis toujours en 26, ça part dans le local technique alimenter une deuxième nourrice qui dessert le reste de l’installation en eau froide.

DSCF3942_phatch

DSCF4046_phatch

l’eau froide est en bas, en attente du branchement sur le chauffe eau qui alimentera la nourrice supérieure. vous noterez le repérage de chaque tuyau. c’est plus simple par la suite.

puis, j’ai dispatché tout le reste de l’installation en tuyau de 16. et celui la, c’est un plaisir a cintrer. faut le faire exprès pour le pincer. avec l’aide de dame Estelle, on a coupé les tuyaux aux différentes longueur et mine de rien, on a passé une couronne de 100 m…

DSCF3974_phatch

puis mis en place avec les collier adéquate.

DSCF3970_phatch

et sertissage avec la pince qui va bien.

pour le sertissage, c’est super simple. juste deux choses a respecter : l’ébavurage intérieur avec un  » stylet a ébavurer  »

DSCF3965_phatch

et il faut juste bien enfoncer le tuyau au fond de la gorge.

pas glop !

DSCF3967_phatch

glop glop !

DSCF3969_phatch

puis un coup de sertisseuse. on met en place, on serti et on arrête quand ça claque. alors, c’est qui dédé le plombier ? 🙂

DSCF3968_phatch

pour ce qui est des raccords  » sans joint « , la ou on met de la filasse et de la pâte a joint, et bien, j’ai utilisé le cousin du multicouche, a savoir le meilleur des mondes 2, le retour 🙂

donc, la filasse et la pâte a joint, perso, j’ai jamais réussi a faire un truc propre. et étanche. c’est ballot, non ? alors, le ruban teflon ? mouais, mieux mais, en fonction du nombre de tour, des fois, ça prend pas et ça pousse le ruban au lieu de rentrer dans le filetage. alors alleluia, bebopeulula, le loclite 55, tu utiliseras !

soit le mélange des deux ! ça se présente sous la forme d’un fil que l’on enroule au tour du filetage et en vissant, il va se « fibrer ». c’est difficile a expliquer mais en le démontant, il est tout filandreux et ressemble a de la fillasse. et le coté fil permet de bien rentrer dans le filetage et donc peu de risque qu’il soit poussé vers l’extérieur comme avec le teflon.

le seul truc a faire, c’est de marquer le filetage avec une pince ou une scie a métaux ( ce qui doit aider a le transformer en filasse ) et de pas se gourer dans le sens de rotation. le nombre de tour par diamètre est indiqué sur l’emballage mais d’une manière générale, en remplissant chaque rainure du filetage, ça le fait.

le marquage

DSCF4038_phatch

puis l’enroulage en prenant soin de croiser le fil

DSCF4040_phatch

et yapuka !

DSCF4041_phatch

donc, pour résumer, si on se plante pas de raccord ( haheum… sifflotement… ) et qu’on respecte ces quelques points, c’est vraiment la plomberie pour les nuls.

DSCF3993_phatch

DSCF3971_phatch

DSCF3984_phatch

DSCF3986_phatch

DSCF3975_phatch

pour les tuyaux qui remonte, j’ai fait des supports fixé avec des équerres. simple et efficace.

DSCF4124_phatch

DSCF4126_phatch

pour la douche, il se vend des plaques, spécial fait pour, qui possède la bonne entraxe pour poser son mitigeur par la suite.

DSCF4002_phatch

le seul défaut, c’est que c’est prévu pour des cloisons très fine. avec mes 7 cm de béton cellulaire, j’ai donc du limer l’arrière de ma parois de douche pour pouvoir passer le bouzin. m’enfin, avec du béton cellulaire, c’est pas trop casse pied.

DSCF4005_phatch

DSCF4006_phatch

en parlant de douche…

mis a part des découpes bâtarde qui tombe au mauvais endroit, on va dire que ça s’est plutôt bien passé si on oublie un premier essai désastreux ou j’ai commencé a coller mes carreaux avec du joint a carrelage et non pas, de la colle a carrelage. et oui, vous avez le droit de vous foutre de ma gueule, je mérite amplement d’être battu et fouetté en place publique devant un tel niveau de noobisme. ( la cagette de tomate pourrie est rangée a coté du fouet )

bon, après avoir acheté de la vrai colle a carrelage, celle qui colle bien, quoi… ce fut bien plus simple et même si c’est pas parfait, c’est acceptable.

DSCF4010_phatch

DSCF4013_phatch

DSCF4017_phatch

DSCF4023_phatch

et le lendemain, j’ai fait les joints avec de la colle a carrelage. non, je déconne. quand même… donc avec l’enduit a joint. et c’est fou comme ça va mieux… on dirait même que c’est fait pour, dit donc !

DSCF4024_phatch

DSCF4027_phatch

puis pose de la porte de douche et de la barre de douche.

DSCF4086_phatch

tu vois, fils, c’est comme ça qu’on bosse !

heuuu, je lui parle de la colle a joint ??? bon, non, allez, je vais être sympa…

hô oui, papa, t’as bien bossé, je ferais tout pareil que toi quand je sera grand !

et hop, un papa dans la fouille, c’est le moment de négocier le château playmobil…

DSCF4088_phatch

je me suis ensuite occupé du chauffe eau. bon, la, par contre, j’ai prévu, un peu juste…

v’la le bébé…

DSCF4047_phatch

et le bestiau mis en place… rik rak…

DSCF4075_phatch

ensuite, tu prend un gars souple, svelte, qui aime pas du tout, le mont d’or papate pour raccorder le bouzin et tu te marre un bon coup en le voyant gigoter par terre comme une poiscaille échoué sur la plage pour arriver a passer un bras pour mettre le tuyau et son joint d’une seul main. un vrai plaisir…

DSCF4069_phatch

DSCF4072_phatch

DSCF4081_phatch

et vu que c’était parfaitement accessible et que mon dos ne se rappelait absolument pas a mon bon souvenir, il a fallu que je me goure et que je redémonte tout… muhahahaha !

et oui car notre chauffe eau est un chauffe disposant d’un échangeur permettant d’y brancher un capteur solaire, une pompe a chaleur etc… et donc il est doté de plusieurs entrée et sortie. j’ai le manuel, les entrée et sortie sont clairement désigné sur le schéma mais il a fallu que je me plante. j’ai donc autorisé madame a me travailler le tarin a la clé a molette pour me faire rentrer un peu de bon sens mais surtout une chouille d’attention dans ma caboche toute percé. le pire, c’est qu’en montant le groupe de sécurité, je me suis dit, faut surtout pas que je me plante. abruuuuuti !

m’enfin, une de plus ou de moins…

pour finir, j’ai raccordé la maison a la canalisation extérieur en prenant le temps de refaire le couvercle du regard qui en avait bien besoin.

DSCF4030_phatch

DSCF4031_phatch

DSCF4061_phatch

DSCF4060_phatch

puis mis en eau. deux petites fuites sur des vannes pas assez serrée mais sinon, nickel.

pour le raccordement électrique du chauffe eau, j’ai encore demandé de l’aide a manu qui est venu me passer en monophasé, mon chauffe eau, pré cablé en triphasé. un grand merci a lui, ça m’aura éviter de faire de nouvelles conneries. j’ai explosé mon forfait.

bon, comme d’hab’, faut pas croire qu’il y ait, que moi qui ai bossé car madame a mit son costume de tornade blanche et a fait le grand nettoyage. dépoussiérage entre les lattes de plancher au compresseur ( d’où le casque anti bruit sur certaine photo car non, tu ne connais pas notre compresseur qui ressemble plus a un brise roche de pelleteuse sous cocaïne qu’a un bête moteur électrique qui tourne ) puis aspirateur et surtout nettoyage de toute la charpente, des traces de terre.

DSCF4094_phatch

on a aussi reçu notre déshumidificateur et on peut dire qu’il bosse bien. par contre, on a bien fait d’acheter. on était parti sur de la location mais quand on voit depuis combien de temps il tourne et ce qu’il arrive encore a pomper… ça nous aurait coûter bonbon, en location.

en passant, si ça intéresse quelqu’un, il devrait être en vente pour le début de l’année. a bon entendeur…

pour finir, on a eu une invasion d’insecte. mais vraiment… des mouches, moucherons mais surtout moustiques. la ou on en voit pas la queue d’un, en temps normal, on était envahis. les mouches ont du profiter des fenêtres ouverte pour s’incruster et on suppose que les moustique viennent des enduits. avec les baignoires d’enduits qui traînait dehors, ça du être la fête du slip pour les moustiques. les enduits humides, la chaleur, une fois fermé et les larves ont du en profiter… même si je les vois mal sortir des enduit terre…

il a malheureusement fallu qu’on traite a l’insecticide.

un vrai carnage.

avant…

DSCF3990_phatch

après…

 

DSCF4051_phatch

DSCF4056_phatch

bon, allez, je m’en vais me reposer… mais non, j’decooone ! bin, oui, j’ai un affouage a faire, l’électricité de l’atelier a refaire avant passage du consuel, un atelier a ranger et a mettre en place et chiée de petit truc a finir dans la maison donc, le repos, je vais me le mettre sur l’oreille et je me le fumerais plus tard. comme d’hab’ quoi…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, bin… ayé !

comment ça, ayé ?

bin oui, ma puce, ayé !

teuteuteu, ayé, ayé, faut le dire vite !

non, c’est pas une blague, ayé que j’te dit !

wop pop pop pop, ça fait 7 ans et demi que ça devrait être ayé, alors tes : tu vas voir, en deux ans, trois au pire, ça va être plié ! on me la fait plus ! tu m’a prise pour un lapin de trois semaines ?

mais heuuu, c’est la vérité vraie, croix bois, croix de fer, si je mens, j’adhère au medef !

mouaip ! je demande a voir quand même…

mais agad’ ! vindieu ! canapé, plus de trois pas pour aller du frigo a la gazinière et carrément une bonne dizaine pour partir en expédition vers le vaisselier ! pis, la douche avec plus d’un mètre entre sa sortie et les WC, ça cause quand même, non ?

alors, l’atelier, c’est fini ?

mais oui, que j’te dis !

bon, peut être…

Hé Hô ! les parents ! pas fini, oui ? vous nous cassez les oreilles a Renaud et moi !

quewoa ? quand qu’elle nous cause ? petite effronté ! heuuu, bin… heuuu… ha oui ! attend, écoute bien ma puce, atententend, t’vas voir !

JULIE, FILE DANS TA CHAMBRE ! maintenant que t’en a une !

rhôôô, comment c’est trop bien de pouvoir dire ça !

a moi, a moi !

mais après vous, madame !

RENAUD FILE AUSSI DANS TA CHAMBRE !

rhôôô, ouais t’as raison, ça déchire !

bon, allez viens Renaud, on laisse les gamins faire mumuse…

ha oui, j’oubliais.. elle a pris cher ! 🙂

DSCF4121_phatch

The winter is coming !

allez juste pour dire qu’on est pas mourru, que le winter, il coming grave et qu’on était déjà a fond et malgré tout, on accélère encore un peu, pour au moins, fermer la maison.

donc mille excuse pour ce retard de post, vous allez être bon pour vous cogner, une nouvelle fois, un interminable post qui vous fera penser très fort : mais il va pas fermer sa mouille, celui la !

allez, le post qui ferait passer l’intégrale d’Émile Zola pour la lettre d’information du club de bridge local, pour ce week end ? haaaa, je vous sent fébrile, impatient, tous les sens en alerte… ou pas.

 

Là-bas si j’y suis, c’est fini ?

quelques soit nos opinions politiques, et même si elle ne plait pas a tout le monde car elle  penche gravement a gauche de l’échiquier politique, Là-bas si j’y suis est une vrai bonne émission de radio, comme elle devrait toute l’être et ce qui est loin d’être le cas.

elle m’a appris a voir les choses différemment et a avoir le réflexe de faire un pas de coté pour observer sous un autre angle, ce que l’on voit ou entend. en gros, elle apprend juste le sens critique.

ça reste la seule émission qui ne caquète pas avec toutes les autres, en rabâchant la doctrine libérale. ( la prise en otage des gentils usagers de la sncf par les méchants gréviste de l’ultra super hyper gauche radicale, le foot, le tennis, le tour de france etc… cot cot cot… )

si vous n’avez jamais écouté, allez sur le site la bas.org ou l’on peut réécouter toutes les émissions et cherchez, par exemple la série sur le rwanda ou sur les poilus ( gaffe, ça prend juste aux tripes et fout les larmes au yeux… et puis de toutes façons, faut tout écouter 🙂 ) et vous aurez dans les oreilles une vrai bonne émission de radio qui rend moins con.

tout ça pour dire qu’il y a une pétition contre sa suppression, qui tourne. comme d’hab’, je crois moyen a l’efficacité des pétitions mais bon, on sait jamais.

donc pour garder la dernière émission donnant un point de vue différent, signez ça coute rien.

et a la fin, c’est nous qu’on va gagner !