Un blog sur la lutherie ? et ou que ça serait toi le luthier ? moouais…

oui mais presque !

presque, car je ne suis pas luthier au sens pro du terme mais plutôt du coté amateur passionné.

vu que coté maison, c’est plutôt calme, j’ai décidé de mettre en place ce nouveau blog pour vous causer de ma passion qui me passionne passionnément depuis mon adolescence. a savoir la lutherie.

le but du blog est calqué sur celui la, même ou je vous écris, a savoir, vous faire partager mon travail de façon honnête et j’espère pas trop lourde ( rien de plus ch… qu’un passionné )

donc, je suis loin de me considérer comme un luthier mais je m’en vais tout faire pour ( et c’est pas encore gagné… )

en espérant que ça vous plaise autant que nos aventure autoconstructionnesque

et c’est par ici, que ça se passe : du bois aux instruments ( edit: le lien a changé 😉 )

Tieng ? il est revenu le pomponet ? fainéaaant… glaaaandeur…

et oui, roulement de tambour, chantez haut bois, résonnez trompette et tout le reste de l’orchestre, nous r’v’la sur les ondes longues de l’intérieur du dedans du cyber espace.

oui… j’ai honte… 3 mois sans ramener ma fraise, ça fait bizarre… mais que voulez vous… faudrait t’il que j’ai quelque chose a raconter d’intéressant… car si écrire des posts a rallonge ne me fait pas peur, parler pour ne rien dire ne sied guère a mon auguste personne et encore moins a celui qui voudrait bien me lire. comme si j’allais expliquer, photo a l’appui, ce que j’ai mangé sur facebook. hein, faut pas poussé mémé dans un champ de mine, quand même !

bon, a la demande pressante du tonton du nord et de son acolyte lyonnais ( béton man pôôôwaaa ! ), je m’en vais vous conter les merveilleuses aventures de bricolo bill, alias le kid du héhô, doucement, ha ba, non, pas envie aujourd’hui !

pour commencer, j’ai rangé mon nouvel atelier, soit notre ancien chez nous. tout est prêt pour accueillir les nouvelles guitares qui devrait pas tarder a y naître 😉

DSCF6178_phatch_phatch

DSCF6179_phatch_phatch

DSCF6180_phatch_phatch

avec toute cette place libéré, on a décidé me mettre a la retraite, notre ancien atelier en palette situé au fond du terrain.

mine de rien, il aura bien tenu, le bougre… 7 ans mais surtout 7 hivers jurassien, avé la neige et tout ! j’aurais jamais cru qu’il ferait aussi longtemps… bon, j’aurais jamais cru en avoir besoin aussi longtemps ( heuu, arf ! )

bon, je vous cache pas qu’il commençait a méchamment fatiguer. le plancher était a moitié pourri et en le démontant, il y avait quelques chevrons qui avait pris cher.

et vu que rien ne se perd, on a recyclé ce qu’on a pu, en un abri a bois et un autre a vélo et tondeuse

le plus important étant de récupérer les tôles pour les réutiliser. mais alors, que ce fut pénible…

DSCF5777_phatch

parce que les clous spechiole fait pour, une fois bien établi dans leur fonction, ne semble pas vouloir de rupture conventionnel de contrat. quand ça va bien, on arrive a les dévisser mais quand ça veut pas, faut passer a la méthode jean claude vandamme.

DSCF5784_phatch

DSCF5785_phatch

puis démontage des plaques d’OSB en cherchant les vis dont j’avais généreusement garni les plaques…

DSCF5790_phatch

et démontage des montants en palette

DSCF5797_phatch

DSCF5801_phatch

y a comme un vide…

DSCF5804_phatch

puis avec de nouvelles palettes de recup’, on a remis le couvert, tout en récupérant le maximum de tasseau, chevron de l’ancien atelier. un peu long de virer tous les anciens clous mais économique.

DSCF5870_phatch

DSCF5900_phatch

DSCF5905_phatch

DSCF5906_phatch

DSCF5912_phatch

et le résultat…

DSCF5917_phatch

et il y a donc, le même a droite de l’atelier pour garer les vélos et la tondeuse. coût final ? zéro brouzoufe. j’aime bien moi !

j’ai ensuite, enfin, fabriqué une marche pour la porte, coté jardin, pour remplacer le bout de poutre en I qui commençait a fatiguer…

DSCF5925_phatch

au rayon des truc a faire depuis une plombe, j’ai posé l’interphone. et oui, on est moderne, maintenant.

DSCF5927_phatch

oui, la couleur est a chiée mais du fait, de la gratuité de cet interphone de récupération, elle est tout de suite, plus acceptable 🙂

DSCF5981_phatch

et le dernier boulot en date, le compteur définitif d’électricité. et oui, ERDF, c’est enfin décidé a poser le coffret définitif. juste 8 mois d’attente entre l’encaissement des brouzouffes et le travail fait…

il a fallu que je pète mon mur pour intégrer le coffret. j’ai caressé l’espoir de faire une saignée de la taille du coffret mais mon mur m’a vivement conseillé d’arrêter de me toucher la nuit.

si mon mur est splendide car vieux et ancien, il a bénéficié des technique ancestrale de construction qui consiste a monter une épaisseur de caillou sur les deux faces puis de remplir le milieu, de tout ce qu’on a, sous la main. c’est beau, certes, mais des qu’on enlève une pierre, tout se casse la gueule.

DSCF5935_phatch

bon, honnêtement, j’ai repris le même principe en remplissant aussi au max avec de vieux parpaing, caillou pour économiser le mortier.

DSCF5931_phatch

DSCF5970_phatch

allez cherche le caillou qui va bien, cherche !

DSCF5968_phatch

et le résultat…

DSCF5982_phatch

sinon… est ce que vous voyez le gars qui réfléchis, la ? si, le même qui, par le passé a déjà bien réfléchis et vous a fait marrer ?

si, si, cherchez bien sur la photo. m’voyez ? non ?

bon, alors, je vous aide. le but du jeu était de remonter le mur en utilisant les pierres a ma disposition. fastoche, non ? mais… si un kilo de plume pèse aussi lourd qu’un kilo de plomb, un méga fucking bloc de pierre pèse beaucoup trop lourd pour avoir l’idée saugrenu de le placer tout en haut en étant obligé de le soulever avec ces petites mimines. ‘bécile, va ! alors, y a eu du reflechissement, ou pas ?

voila, voila, c’est a peu prés tout, question travaux. pas de quoi faire 50 messages, quoi…

un dernier mot sur enercoop. car avec le compteur définitif, il a fallu choisir un fournisseur d’électricité. et on a donc choisi enercoop.

pour ceux qui ne connaîtrait pas, c’est le seul fournisseur d’électricité verte, 100 % d’origine renouvelable.

bon, vous allez vous dire, oui mais il existe d’autres offres dites « verte » chez d’autres fournisseurs. certes. mais c’est la que l’on doit faire un choix en accord avec ces convictions. ( ouuu, le gros mot )

d’un coté, enercoop, plus cher mais associatif et ou tous les bénéf’ servent aux financement de projet de création d’électricité verte. mais surtout, ou pas un rond ne va, a des actionnaires. et rien que pour ça, ça me parle.

et de l’autre, la pelletés de fournisseurs qui se tire la bourre, a qui sera le moins cher mais qui reste très opaques sur ou, va le pognon et qui fonctionne beaucoup grâce au marché de l’électricité, ces actions et ces financiers qui ne sont intéressé que par leur profit immédiat. ( hasta siempré la révolution mode off)

donc, voila, c’est un choix personnel et même si ça nous coûte plus cher ( pas la fin du monde quand même ), ça permet aussi de faire attention a sa consommation, ne serait ce que, par le porte monnaie.

puis la question du prix ne sera pas toujours le point noir d’enercoop. avec l’ouverture totale du marché et surtout la fin du tarif réglementé pour les pro ( cette année pour les pro, a quand pour les particuliers ? ), ça risque de devenir le far west sur ces marchés et comme tous les précédents exemples de privatisation et de passage de flambeau a la libre et saine concurrence ( prout ), les factures risquent de méchamment augmenter. chose qu’enercoop, n’a jamais fait depuis sa création en 2007 et qui souhaite garder comme ça.

bon, enfin, je vais arrêter de faire le vrp vous saouler avec enercoop mais bon, jetez y un coup d’œil, si vous voulez changer de fournisseur et n’hésitez pas a la appeler, un vrai gens vous répond et vous explique le bouzin.

voila, voila, mes obligations bloguieres sont a nouveau remplies, les tontons, j’espère satisfait et je vais donc retourner a mon passe temps préféré et auquel, je m’adonne a nouveau sans aucune retenue. yes !

PS: ha oui ! et bonne année a tous !

 

 

 

 

 

 

Une ( toutetite ) table basse, en bois d’arbre

certain pourrait penser que j’ai quelque chose a compenser, au regard de la taille a peine imposante du bestiau mais que nénni, il n’en est rien, le sequoia, ça pousse velu et large !

donc, voila, une table basse ( si, si ! )

DSCF5722_phatch

DSCF5726_phatch

c’est un bout de sequoia plus que centenaire qui a été coupé dans un collège du coin car il présentait un danger selon les spécialistes. c’est toujours dommage de couper un, si bel arbre mais bon, la sécurité des p’tiots…

alors, ce rondin ne provient pas, du bas de l’arbre mais plutôt du milieu… c’est le diamètre maximum que mon scieur a pu passer dans sa bécane car la bille de pied tape dans les 2m20 de large… c’est juste impressionnant ces arbres.

j’étais parti pour faire des pieds croisés et puis… 3 rondins de frêne prélevé sur mon affouage font aussi bien et finalement, ça cadre bien avec le reste ( et c’est ach’t plus rapide a realiser et a ajuster )

DSCF5724_phatch

je l’ai aussi, cerclé pour limiter les fentes déjà présente. car même si elle bien massive, elle est très fragile ( bon, tout est relatif, hein… ) du fait, de l’orientation du fil du bois.

et en parlant de sens du fil du bois, le seul problème a été le vernissage. elle a picolé le vernis comme un supporter de foot, un soir de match. les fibres étant orienté debout, les 3 couches de vitrificateur en base aqueuse ont été littéralement aspiré, comme s’il n’y avait pas de vernis…

bon, bon, bon, on va passer a l’artillerie lourde, alors ? le vernis marin ! ça pue, c’est bien chimique mais normalement, c’est costaud et epais. et avec les précédentes couches de vernis faisant office de bouche pore, je me suis dit que ça serait du gateau.

et bien compte, la dessus et boit de l’eau. il aura fallu 6 couches de vernis marin pour arriver a un résultat homogène. c’est surtout l’aubier ( la parti extérieure, blanche ) qui pompait le plus.

m’enfin, voila, je peux a nouveau bouger dans mon atelier et donc passer a autre chose, comme… la lutherie ? ( WOOOHOOOUU ! )

y a plus qu’a vendre le plan de fabrication a ikea, juste pour se marrer en regardant les gens, charger la table sur la galerie du scenic. 🙂

canapé attitude… allons, allons, t’es grand maintenant, t’y crois vraiment encore ?

oui, je sais, trois mois de silence, ca commence a faire mais bon… pas que l’envie manque mais j’etais juste debordé de boulot. et même si mon petit coeur de cht’i n’enfant, y a cru a la canapé attitude, je me la suis mis sur l’oreille pour la fumer plus tard…

donc après installation, on s’est octroyé un ou deux week end de repos puis il a fallu enquiller sur l’affouage. et cette année, je suis gâté. même si je le fais avec un copain, ça use grandement le bonhomme qui en avait pas vraiment besoin.

puis si normalement, on a une moyenne de 20 stères a sortir, cette année, ça sera plus 40 voir 50 stères… par deux, avec celui du copain… et on attaque ma parcelle seulement lundi avec normalement la date butoir du 15 avril pour abattre selon le règlement communal. arf !

bon, dire que j’en ai plein le fondement serait encore loin de la vérité mais il est vrai que je n’ai plus besoin de fauteuil pour m’asseoir tellement ça dépasse. ( hé, ho, j’ai droit, ça faisait longtemps 🙂 )

bon, ça, c’est un peu tous les week end quand le temps le permet. mais alors, me repose je, glande je, la semaine ? et bien que néni ! car même si j’avais espoir de faire traîner mon raccordement définitif EDF, eux non.  et ils ont su se rappeler a mon bon souvenir avec les bons mots.

texto : bonjour, faudrait vous raccorder. ok. j’envoie le dossier de raccordement et vous avez 15 jours pour l’accepter  sinon, on dépose le coffret. oook… puis a réception, on vous envoie le devis ( au passage, je ne comprend pas trop l’utilisation du mot « devis » pour quelque chose que tu dois accepter contraint et forcé… ) et pareil 15 jours pour l’accepter et envoyer au moins la moitié du règlement sinon, on dépose… ooooook… ( attention, ça va être drôle ) mais c’est pas une menace ! heuuu…

outre la facture bien assaisonné, il faut que je fasse péter mon mur extérieur pour qu’il pose leur coffret. et le problème vient de la particularité de mon mur qui, s’il est ach’t beau en vielle pierre, il a la particularité d’être constitué de pierre maçonné en extérieur et d’être remplie de tout venant a l’intérieur. donc si t’enlève la couche extérieur, y a tout, qui se fait la malle. donc, finalement, il faut que fasse tomber un bon mètre de mur et le remonter un fois qu’ils seront passé. bah, je m’ennuyais…

j’ai du aussi recreuser un coup, car les lecteurs les plus assidus ( et courageux ) se souviendront que j’avais arraché les gaines prévue a cette effet, a la minipelle lors du creusement de la tranchée pour le tout a l’égout. malgré un réparation que je pensais suffisante, mon fil de téléphone ne répondait pas et le câble que j’avais passé pour pour qu’EDF tire son câble était bloqué dedans.

donc… une bonne transpirée. mais c’est réparé.

DSCF4915_phatch

puis vint la neige… joli, non ?

DSCF4666_phatch

moins joli…

DSCF4749_phatch

DSCF4745_phatch

et oui, c’est notre serre. elle aura résisté 8 ans… un petit arrière goût de grue de chantier mais bon…

donc, rangement de l’atelier que j’espérais aussi faire traîner et déménagement en catastrophe des machines qui était stocké dessous.

autant le combiné est passé tout seul…

DSCF4751_phatch

autant la scie a ruban … chaud bouillant. dire que c’est passé pil poil serait en dessous de la vérité. m’enfin, c’est dedans et c’est le principal.

DSCF4758_phatch

on est actuellement en train de déménager le parquet qui a pris une chouille la flotte. rien de grave mais fallait pas laisser traîner.

ensuite j’ai refait l’électricité de l’atelier pour le passage du consuel. pas que ça n’était pas au norme mais, j’ai viré un paquet de truc inutile pour une utilisation « atelier ».

donc, une prise a chaque pied de poteau et trois néon. on a gardé l’ancien salle de bain qui sert de rangement avec une chiée d’étagère. les machines sont sur les cotés et l’établi au fond dans l’ancien cuisine.

j’ai refait le compteur en le réduisant au strict minimum. ça fait plus propre.

DSCF4884_phatch

pour finir, comment que c’est une maison en paille, l’hiver ?

alors, bien content, pour l’instant.

malgré un petit poêle a bois avec un petit rendement, on a chauffé les doigts dans le nez. mine de rien, y a un sacré volume a chauffer. et encore on a cramé plus de bois que prévue car c’était du vieux bois, a moitié pourri, datant de mon premier affouage, soit il y a environ 7 ans.

je dirais, 6 ou 7 stères pour une moyenne de 20 – 21 degré sachant que l’on ne laisse pas tourner le feu, la nuit et que ça descendait a environ 15 – 16 degré le matin, au plus froid de l’hiver.

donc, essai concluant ! avec un bon poêle ( de masse ? ) et du bois de meilleur qualité, ça devrait être méchamment efficace.

en parlant de poêle, s’il a bien rempli son rôle pour sa taille, notre poêle a un gros défaut : il chauffe trop ! la paroie vire au rouge assez rapidement si on ne surveille pas l’arrivée d’air et avec le poids du conduit qui appuie dessus ( coude a 45° derrière le poêle ) ça donne ça… et il a tendance a se retrouver sur deux patte si on le surveille pas. pas très sécurisant tout ça.

DSCF4944_phatch

pas sur, qu’il fasse un autre hiver.

pour finir, d’un commun accord avec madame, je finis l’affouage, EDF et d’autres truc plus ou moins urgent et basta pour cette année. non, pas celle ci, pour celle a venir. un genre d’année sabbatique. avec reprise au printemps 2016. je sais bien qu’il faudrait pas s’arrêter mais la, j’en ai plein le… ( la politesse m’interdit d’écrire ce a quoi vous pensez, en lisant ça ).

on y croyait et on en avait vraiment besoin de la canapé attitude mais niet ! toujours un truc a faire, une tuile a prendre sur le museau etc… donc, stop.

j’ai réussi de haute lutte a négocier trois semaines de vacances cet été et cette année, elle sont vraiment réservé a mes ch’tiots, ça fera 8 ans qu’on a pas eu de vacance et par le fait, eux aussi. on va donc aller écumer le jura en long en large et en travers et se retrouver. y a déjà, de quoi faire !

et si reprend un peu le temps de faire souffrir ma guitare ( du moins, les oreilles de mes auditeurs ), mon VTT tape de la patte en attendant que je retourne le faire jouer dans la boue, mon atelier est dans les starting block pour donner naissance a une première guitare ( manouche, classique, ukulélé ? je me tâte… ) et j’ai des morilles a aller ramasser ( vous ai je, déjà causé de la fondu conté morille ? ça se tire la bourre avec le mont d’or patate dans mon petit cœur de gourmand ( si, si… ) mais niveau calorie, y a match nul 🙂 ) donc plein de bonnes choses en perspective.

donc fuck les enduits, fuck le parquet et advienne que pourra !

voila, la suite dans trois mois ? non je déconne ! ou pas.