Les davigel’s boys, le nouveau boys band a la mode.

chaaaaarliiiieee !!! geeraaallld !!! naaanôôô !!! vos corps de bête !!! vivement que je puisse afficher votre poster géant qu’il y aura dans la prochain numéro de davigel’s boys mag’ ( pour nous les filles ). tant de muscle, de force, de sueur, ça me rend folle !!! mon dieu, j’en perds la tête…

hahem… keuf.. keuf… bon, certes, les muscles de forces tout ça, tout ça, mais bon… ON Y CROIT PAS UNE SECONDE ! muscle de force, c’est ça, abdo kronembourg, oui ! heureusement… heureusement… que je vais a la même salle de gym qu’eux, même si j’ai une préférence pour les abdos leffe ou pelforth brune sinon, je pourrais passer pour un mauvais coucheur qui chambre ces potes qui sont venu lui filer un coup de main au lieu de passer leur journée a aller chercher des champignons. ( sont fort a ce jeu la, les bougres ) non, mais je vous jure ! ingrat !

le comité de rédaction tient a informer son lectorat que ça va vanner grave et que même si ça peut paraitre excessif, c’est bien peu de chose par rapport a ce qu’on s’envoie dans le museau a longueur de journée. donc, ne soyez en rien choqué, ils méritent, et pis c’est tout 🙂

donc, les copains du boulot sont venu nous filer un coup de main. bon, ça leur a fait bizarre, de travailler plus, en une journée que dans toute une semaine de boulot, mais ils ont quand même assurés grave.

leur mission, s’ils l’acceptent, les enduits de corps du rez de chaussée, de la cuisine, salle a manger. et s’ils acceptent pas, c’est pareil, on leur demande pas leur avis. enfin, si. mais en fait, non.

après une formation plus que sommaire assuré par mes soins, ils ont envoyé du pâté, chacun son bout de mur et plein de mots doux pour son voisin ( tu vas y arriver ? abruuuutiii ! laisse, je vais le faire le boulot ! ça ou rien, bin, fait plutôt rien ! un vrai je t’aime moi non plus ! )

le charlie en action ( et pour ces voisins, si, si, il a bossé, je l’ai un peu fouetté avec une enclume mais il a bien bossé )

DSCF3317_phatch

la, on le voit, tel le lapin avant l’impact, pris dans les faisceaux des phares

DSCF3321_phatch

la, c’est avant l’impact avec l’enclume susmentionné ( tendu le gars )

DSCF3331_phatch

DSCF3338_phatch

puis le gerald, alias le bourreau des cœurs de chalon ( ça va lui plaire 🙂 )

DSCF3324_phatch

DSCF3340_phatch

DSCF3343_phatch

et le nano. alias le bricoleur ! non, j’déconne 🙂

DSCF3326_phatch

DSCF3336_phatch

DSCF3344_phatch

et la, c’est tellement inattendu, tellement inespéré qu’on voit bien nos visages interloqué devant tant d’efficacité au travail.

DSCF3329_phatch

bon, bon, allez, je rigole bien sur et que même je me suis marré en écrivant ça, en imaginant leur réaction. 🙂

en tout cas, même avec une inefficacité aussi avéré, on a fait plus que prévu et gagné une bonne semaine de boulot grâce a eux.

donc même si je les chambre, je suis bien content d’avoir de potes comme eux qui viennent quand j’en ai besoin. et ça, c’est bien cool de leur part. donc, un grand merci a nano, gerald et charlie. il m’ont couté cher en apéro mais ça valait le coup 🙂

http://cheztenten.files.wordpress.com/2013/11/jvous-aime-putain.gif

puis, on s’est remis en mode enduit en amoureux avec madame et ça commence a sentir la fin.

estelle tombe la majorité du boulot et je l’aide des que je peux. c’est pour ca que je suis de corvée ( et c’est peu de le dire ) de dessus de fenêtre ou la gravité fait rien qu’a m’énerver et me faire dire plein de gros mot très vulgaire. mention special pour le dessus de la porte fenetre et de la baie vitrée… j’en suis a 4 passage et le 5 eme sera pas de trop pour terminer sans que ça se casse la gueule.

P1120244_phatch

après avoir fait le plus gros des murs, facile d’accès, on est passé en mode cabri ou torticoli style.

P1120250_phatch

P1120277_phatch

m’enfin, ça se tire ! il reste un peu de rattrapage sur le pignon avec un petit morceaux que je l’ai pas pu finir hier, ainsi que le murs de notre chambre et de la salle de bain. avec un peu de chance, ça devrait être presque fini le week end prochain.

des qu’on a fini, les murs, je me remets sur la menuiserie pendant qu’estelle s’occupe des cloisons. le tout pour pouvoir fermer la maison et mettre en place le déshumidificateur qui va s’avérer indispensable…

on dit octobre le déménagement ? rhôôô, allez steup’

 

 

 

La course a l’échalote ou le syndrome de benny hill...
Quid de la santé mentale d'enduit girl et de bétonman ? car ils sont revenus et du coup, on s’inquiète...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.