Réseaux, VRD, tranchées, mini pelle et autre joyeusetés, ou comment être content de retourner au boulot.

Réseaux, VRD, tout a l’égout, etc… on en cause plus et la liste des choses dont on ne cause plus, commence a être plus longue que les choses restantes a faire. et ça… hôôôô yeah !

j’ai commencé par les puits perdu.

j’étais parti pour me péter une canalisation pour l’évacuation des eaux de pluie ( faut les séparer du tout a l’égout car l’assainissement par filtre planté du village ne le supporterait pas ) mais après renseignement, on m’a plutôt conseillé le puits perdu. pas que la canalisation ne soit pas une bonne idée mais et d’une, je ne voulais pas intervenir personnellement sur le domaine public. ( y a une différence entre faire une connerie chez soit et une autre, sur le domaine public ). et deuzio, après demande de devis a un pro, apparemment, personne ne sait précisément ou la canalisation qui passe devant chez nous, se trouve. donc si lui, ne s’y aventure pas, moi encore moins.

donc, puits perdu. en fait, deux. j’en ai un de 2.4 mètre de profondeur pour celui qui se chargera de récupérer les eaux de pluie de la maison ( pour l’instant car par la suite, il ne récupèrera que le trop plein de la citerne d’eau de pluie ) et un deuxième de 1.2 m de profondeur du coté de l’atelier avec pour fonction de récupérer nos eaux usée ( mais pas trop, merci les toilettes sèches ) et par la suite, le trop plein d’eau de pluie de l’atelier en aval des deux cuves d’un mètre cube déjà existante.

j’ai donc commencé a creuser les deux trous. tout en serrant les fesses pour ne pas accrocher la canalisation veolia qui passe sur le terrain. on est quand même assez prés et le piquetage veolia est plus que douteux….

DSCF2372_phatch

DSCF2373_phatch

l’autre coté, plus simple et moins profond.

DSCF2380_phatch

DSCF2381_phatch

j’en ai profité pour creuser la tranchée d’évacuation de l’atelier. en serrant les miches pour ne pas mettre un coup de godet dans mon mur en paille.

DSCF2383_phatch

DSCF2384_phatch

puis tant qu’a défoncer ce coin de terrain, j’ai fini d’enterrer la gaine principale d’eau.

DSCF2388_phatch

DSCF2392_phatch

DSCF2393_phatch

puis on a fait un fond de gravier pour mise a niveau avant la pose des ronds en béton.

DSCF2403_phatch

et donc, rond en béton d’un mètre par 60 cm de haut. et ça pèse juste… 560 kg pièces… je me doutais bien que la mini pelle aurait du mal a soulever le bouzin mais la, elle était morte de rire… même pas 1  cm… et la, c’est le drame… et la, tout bascule…

DSCF2365_phatch

heureusement, j’ai des voisins sympa et jean paul, le fabricant local de lait pour comté qui déboite est venu me dépanner avec son super tractopelle 4X4 de la mort qui tue.

pas eu le temps de prendre des photos et madame n’étant point la, vous imaginerez, hein ?

après quelques coup de godet pour finir le puits de la maison ( car la mini pelle est assez limité en profondeur de creusage ), le résultat.

DSCF2423_phatch

DSCF2426_phatch

y a plus qu’a remplir de gravier autour mais on en reparlera plus tard.

je suis ensuite passé a la tranchée du tout a l’égout. avec un chalenge. ne pas arracher les gaines qu’on avait posé en début de chantier. et… et… et… perdu… arf !

DSCF2437_phatch

grillage avertisseur ou pas, j’ai mis une talée a la gaine de téléphone ( avec fil arraché, tant qu’a faire ) et a l’électrique ( vide ) qui doit recevoir le câble EDF. pas dramatique mais casse bonbon car a réparer. c’est pas comme si j’avais pas autre chose a foutre, hein ?

DSCF2431_phatch

ça, c’est pas trop mal passé mis a part des espèces de veine de cailloux qui viennent ralentir le travail. ça va tout seul et pan ! un mètre de caillasse qui passe en travers sur un bon mètre de profondeur. c’est assez bizarre comme truc. et a sortir les cailloux, on obtient plus vraiment une belle tranchée bien droite.

DSCF2432_phatch

puis dégagement du « tabouret » de connexion au tout a l’égout.

DSCF2443_phatch

et mise en place du tuyau ( joint a lèvre ) en respectant une pente mini de 5 mn / mètre. une couche de sable permet de mettre bien de niveau avec le niveau de chantier.

chez nous, pas de problème, pour la pente. on dépasse largos la pente mini.

DSCF2459_phatch

DSCF2461_phatch

puis réparation de mes conneries…

DSCF2458_phatch

et rebouchage.

DSCF2463_phatch

j’ai ensuite déterré les gaines que j’ai accroché précédemment pour les faire changer de direction. et oui, car entre le début de chantier et maintenant, les plans de la maison ont un poil changés.

en effet, au départ, il devait y avoir un garage accolé a la maison et on avait posé les gaines dans cette direction. et le garage a disparu au détour d’une modification de permis de construire et le local technique a donc changé de coin. j’en ai profité pour enterrer aussi les gaines qui relie l’atelier a la maison

DSCF2466_phatch

et rebouchage.

DSCF2472_phatch

je me suis attaqué aussi a une remise a niveau partielle du sol fini, autour de la maison.

le coté ouest est presque au niveau final mais le coté est, est bien en dessous et il manque une bonne trentaine de cm d’épaisseur de terre.

j’ai donc tapé une chouille dans notre colline pour gagner un peu de place derrière la maison et étalé la terre ainsi récupéré pour la mise a niveau.

de la bien belle terre. au début. puis vient un gisement de caillou… et j’en ai ch… pour finir…

DSCF2479_phatch

derrière la maison, c’est a peu prés d’équerre mais le coté est, est encore loin du compte. m’enfin, on verra plus tard avec le restant de terre nous servant pour les enduits.

puis étalage et tassage a la chenillette sur l’ensemble.

DSCF2489_phatch

et il s’est mis a pleuvoir… et la, c’est le drame. et la, tout bascule…

bon, on en avait fini avec la mini pelle mais ça, c’est vite transformé en bourbier de compét’.

le tracteur qui a accroché la remorque avec la mini pelle dessus, en partant, m’a laissé deux beaux et mastoc sillons, bien moelleux. la dessus, on a fait venir un camion de caillou qui lui, nous a juste creusé des tranchées avec ces 40 tonnes et ces 4 essieux… du chouette boulot… saleté de pluie !

DSCF2525_phatch

bon, c’est pas tout d’avoir commander 18  tonnes de gravier… faut les étaler aussi… et la, c’est le drame… et la, tout… bon, vous avez compris.

bon, bin, râteau, brouette, pelle…

DSCF2527_phatch

puis un deuxième camion a amené a nouveau ces 18 tonnes pour finir la cour et remplir les cotés des puits perdu.

caramba ! 36 tonnes en deux jours… en fin de journée, dame estelle et moi même avons donné une parfaite imitation de vielle serpillère oubliée dans un coin. et c’est la, que pour finir la soirée, un bon nanard qui fait pas réfléchir, écroulé dans le canapé ( la bave au lèvre ) prend toute sa substance.

on a recyclé toutes les caillasses sorties au moment des tranchées pour tapisser le fond du trou.

DSCF2526_phatch

et le gravier pour finir.

DSCF2530_phatch

DSCF2536_phatch

et trois hectolitre de sueur plus tard.

DSCF2538_phatch

des que j’ai un moment, je vais souder un beau couvercle bien costaud pour refermer le bouzin.

j’ai aussi fait péter la belle marche bien propre doublé d’une allée en gravier, pour accéder a la maison sans la dégueulasser

DSCF2533_phatch

puis sur les conseil de mon père, j’ai loué une dameuse ? tasseuse ? marteleuse ? tataneuse ? enfin, un machin qui vibre et qui tasse pour stabiliser au maximum tout ça.

c’est efficace, ça, c’est sur mais alors pour les articulations, la garce… ça vibre dans les bras mais aussi dans le sol a proximité et donc dans les pieds. en gros partout. et après une matinée de boulot, j’ai marché comme un cowboy pendant deux jours avec un mal aux pattes de première bourre. une fois de plus, les gars qui font ça, toute la journée… bin, il mérite une médaille et d’être augmenté de 1000 % mini.

DSCF2542_phatch

DSCF2545_phatch

en tout cas, c’est efficace et on a une belle allée bien propre.

et pour finir ces deux semaines de vacances ( arf ! ) j’ai commencé a m’occuper des gouttières de la maison en posant les tuyaux qui récupéreront l’eau de pluie pour les envoyer dans le puit dans un premier temps et dans la citerne par la suite.

pente de 5mn / mètre comme pour le tout a l’égout, le tout, fixé sur les poutres en i du plancher, l’ensemble sera planqué sous la petite terrasse qui fera le tour la maison qu’on fera par la suite aussi.

DSCF2547_phatch

et la… je m’ai encore planté. fuque ! au quatre coin de la maison descendent les… descentes en zinc qui viendront se connecter sur les tuyaux PVC et… et… j’ai oublié le T de connexion pour cet angle. plus qu’a recouper et le rajouter… bougre d’âne, va !

DSCF2551_phatch

et pendant ce temps la, dame estelle s’occupait de remplir le puits perdu de l’atelier.

DSCF2558_phatch

voila, voila, on a fait le tour. bien crevé, quand même. mine de rien, 7 ans de chantier, ça commence a parler dans le dos et les articulations. mais on tient le bon bout et a la fin, c’est nous qu’on va gagner.

dans deux semaines, fenêtres ! j’ai hâte, j’ai hâte ! ça commence a loufer grave le déménagement !

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Assainissement provisoire

12 réflexions au sujet de « Réseaux, VRD, tranchées, mini pelle et autre joyeusetés, ou comment être content de retourner au boulot. »

    • hop, hop, hop ! fini, fini… je compte encore facile trois ans pour dire que c’est a peu prés fini ( c’est jamais fini ). la, ça va bientôt être habitable, nuance… 🙂

  1. t’inquiètes, quand il a fini, c’est moi qui recommence !
    par contre, je mets pas 7 ans, moi !
    enfin, j’espère…. 🙁

    quand tu repenseras à toutes les galères, ta maison, elle vaut de l’or ! (voir du macassar !)

    • bin, c’est tout ce que je te souhaite et ce que tu mérite, espèce de fou malade de la tête qui enchaine les baraques !
      et puis 7 ans… boaf… trainer en longueur, c’est ma marque de fabrique ! une excuse pour continuer le blog, une éloge de la lenteur, une excuse pour pas m’écrouler dans le canapé a regarder des match de foot en me grattant les joyeuses… vindieu ! cette vision d’horreur m’incite de ce pas, a dessiner les plans de la future maison… non, j’deconne. je regarderais que le tennis et le tour de france ( qui va passer devant chez moi cette année, heu… youpi… bon, je pourrais éduquer mes p’tiots en leur montrant a quoi ressemble des drogués )
      rhâââ, le macassar… c’est un cruel dilemme. j’oscille entre commander 10 set complet a franck pour me faire une orgie de macassar en me frottant tout partout avec et ma volonté de vouloir n’utiliser plus que des bois locaux après avoir épuisé mon stock actuel, pour mes futurs instrus. ça pousse le macassar dans le jura ?

  2. dis, laquelle des deux tables de jardin t’as déplacé pour mettre le gravier dessous 🙂

    J’ai mis une bouteille au frais pour le déménagement !

    Courage

    • j’ai soulevé la table en plastique et madame s’est occupé de la p’tiote en bois, pas fou, hein ?
      et y a toujours une bouteille de cognac qui attend ce jour tant espéré et qui n’en veut vient la gouter !

  3. Eh ouais, 7 ans çà tue…. mais peut être parce qu’on a vieilli ? Si çà se trouve, les autres, çà fait pareil, sauf qu’entre temps, ils ont rien fait !!!
    Même avant la fin, c’est nous qu’on gagne !!!
    Bises

    • Oh hé l’autre hé !
      En 7 ans j’ai fait plein de trucs, j’ai remplacé l’éclairage du séjour, j’ai rangé l’atelier, j’ai pris la décision de changer la porte d’entrée, je n’ai pas arreté de penser qu’il fallait mettre des plinthes dans le séjour, j’ai changé le frigo, etc etc… plein de trucs !

      • désolé les gars, je suis débordé et j’ai zappé vos commentaires.

        mine de rien, ça reste du boulot tout ça mais c’est vrai que les plinthes, t’aurais du les changer. un minimum quoi !

    • oui, oui, le temps passe et mine de rien, j’avais 30 ans quand j’ai commencé et la quarantaine pointe le bout de son nez. on va pas dire qu’on est des vieux croulant mais il est certain, que j’ai pris quelques années de bonus dans le dos et les articulations ( comment ça, le bide aussi ? ). mon métier alimentaire n’y aide pas aussi…
      mais bon, je pourrais être tout mou et flasque d’inactivité caractérisé alors que la, je déborde de muscle de force brute ( bon, sauf au dessus de la ceinture mais j’ai déjà avoué, c’est le mont d’or patate qui me prend en traitre ) qui me permette de porter les courses de la voiture a la maison sans même m’arrêter. si ça vaut pas 7 ans de chantier, ça !

  4. Voilà ce que c’est de faire une maison à l’envers commencer par les murs continuer par le toit, poursuivre par les murs, …
    Ben évidemment qu’à la fin faut faire les fouilles. Mais dis t’as oublié les fondations dans tout ça!
    Dis nous que tu regrette ton béton du début. Ça nous fera sourire.

    • prout le béton !
      bon, oui, je suis un peu désordonnée mais y a une certaine logique dans ce bordel. laquelle, bin, heuuu…

Répondre à stebanie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.