Le point mode ou comment être élégant, même avec la figure crépi a la terre.

juste pour vous parler des futales de travail.

j’ai découvert ça avec la charpente et maintenant je met plus cher dans mes bénards de travail que dans mes jeans pour sortir ( bon, faut dire qu’avec le chantier, sortir… c’est devenu un concept très très vague… )

donc, oui, ça coûte un certain prix ( environ 75 € pour un truc bien ) mais quel confort ! et je vous parle pas des genoux qui applaudisse et hurle encore plus de joie qu’une fan de justin bieber qui vient de récupérer une rognure d’ongle de son idole. ( mais ça marche aussi avec plein de truc degeu… )

je parle bien sur, des pantalons avec genouillère intégrée ( amovible ou  pas ).

si les marques de vêtements pro se valent sûrement toutes, je vais vous parler de celle que j’ai. si ça vous évite d’être déçu…

mon preum’s est un molinel avec genouillère amovible mais surtout épaisse et très très confortable.

c’est incomparable avec des genouillère que l’on se fixe par dessus le pantalon et qui tiennent avec des élastiques. ce type de genouillère ne tiennent pas en place, finisse pas cisailler l’arrière du genoux si on les sert trop ( et on le fait, si on veut qu’elles tiennent a peu prés en place ) et sont très désagréable pour une utilisation régulière et dans la longueur.

la, vu qu’on rajoute un genre de plaque en mousse dans une poche situé sur les genoux, elle accompagne les mouvements, ne sert pas le genoux et sont toujours a la bonne place quand on se met a genoux. tant et si bien, qu’on y pense plus et qu’on hésite plus a se mettre a genoux pour tout et pour rien. sur une journée de travail, ça évite pas mal de fatigue et surtout de douleur. genre, sur une échelle, on hésite plus a mettre le genoux sur un barreau pour se stabiliser. sans les genouillères, au bout de 2 min, ton genoux pleure sa race et se met a fabriquer localement une touffe de poil a la pavarotti pour servir d’amortisseur, ce qui n’est pas très seyant quand on décide d’aller par la suite a la piscine ( bah, ça fait un style, hein ? )

et mon deuze que je viens d’acheter reprend le même principe mais avec genouillère non amovible. ( mais qui passe a la machine quand même )

c’est un fute  » bosseur » et ils ont leurs systèmes a eux. toujours pareil, très confortable, ça suit les mouvements mais la genouillère est moins épaisse et cousu au pantalon. a genoux, ça reste toujours très confortable mais je pense que pour les boulots qui demande a rester une plombe a genoux ( genre clouage de parquet ) ça doit être juste et l’autre modèle avec genouillère plus épaisse me semble plus approprié.

par contre, le bosseur est très bien coupé. c’est con, comme détail mais je ne suis pas gêné dans tous mes mouvements, même en grimpant a l’échafaudage. le molinel est moins bien a ce niveau, la. il faut, genre remonter un peu la jambe de pantalon pour tenter le jetée de guibolle des filles du crazy horse.

pour résumer, les modèles avec genouillère amovible doivent être a peu prés équivalent dans toutes les marques. y a plus qu’a trouver les meilleurs prix. et le « bosseur » est particulier avec leur système intégré. a vous de voir

enfin, voila, si tu aime tes genoux, casse ta tirelire. ça vaut vraiment le coup, sans rire. je pourrais plus m’en passer.

PS: genoux ! des fois, que je l’ai pas assez écrit dans ce message 🙂 faut dire qu’il n’existe pas des masses de synonyme…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.