La problématique des dormants de fenêtres et de leur volets, associés a des murs en paille

La paille, c’est beau, ça sent bon, ça isole du tonnerre et c’est écolo.

mais… pour accrocher quelque chose a des murs en paille, ça se complique. et quand on parle des volets, c’est encore plus problématique.

les dormants de fenêtres, ok, s’il sont prévu a la bonne taille, intégré dans la paille, pas de problème, normalement.

mais les volets… en admettant qu’il soit fixé de manière traditionnelle au dormant, la vocation de tout volet qui se respecte sera de venir exploser l’enduit en cas d’ouverture énergique ( dites, je peux ouvrir les volets ? noooon, chuck ! noooon ! pas de sidekick dans les volets !!! pitié ! laisse, on va le faire ! ) ou ne serait ce, qu’en cas de vent prononcé, ça risque de vibrer et a la longue, notre belle enduit terre chiadé au petit oignon risque ressembler a un vieux crépi tout pourri.

donc, on s’est fait fumer les boyaux de la tête pour trouver cette solution qui nous semble la plus approprié grâce en partie, a une compilation de vos conseils avisés  ( pour rappel dans ce post. )

dormant final interieur

dormant final exterieur

bon, ça empêchera pas que l’enduit s’abîme dans le temps mais ça devrait quand même allonger sa durée de vie a cet endroit. du moins, on l’espère…

 

Les dormants de fenêtres et leurs volets, un casse tête insoupçonné...
La glandouille, un art méconnu mais j'te jure, c'est trop stylé !

21 réflexions au sujet de « La problématique des dormants de fenêtres et de leur volets, associés a des murs en paille »

  1. Je pense que ta solution de tige filetée traversante n’est pas bonne.
    Pour deux raisons.
    – pont thermique.
    – résonance qui fera tomber l’enduit intèrieur.

    Il vaut mieux que ce soit la paille qui amortisse la planche, et que celle-ci ne soit pas solidaire du crépi extèrieur. Le caoutchouc extèrieur est une bonne idée.

    • en effet, j’avais pas pensé au pont thermique… ça doit pas en faire un trop gros mais ça serait dommage. pour ce qui est de la résonance, la, ça risque moins vu que la tige serait dans la paille.

  2. ouaip, tout pareil, suspicieux…
    de ma maigre expérience d’autoconstructeur professionnel du dimanche, j’aime po les interfaces bois/enduit. et si elle sont souvent inévitables, en rajouter, bof bof… ça fissure déjà assez comme ça !

    – ainsi, tes linteaux, je les noirais dans la paille, plutot que de juste les recouvrir d’enduit. voire juste un gros 15×15 à plat, c’est souvent plus que suffisant (à calculer), et facile à noyer dans la paille.

    – et j’vois po le besoin de tes 1/2 chevrons.
    j’ai mis (comme tu dis) des caoutchoucs (butées de porte) derrière mes volets qui viennent contre l’enduit non renforcé de l’intérieur, et j’ai pod soucis… par contre, po moyen de mettre des arrets de volets classiques, bien sûr, mais j’ai mis des arrets de volet à poignée, plus facile à utiliser avec nos gros murs en plus, et qui se fixent sur le tableau. plus problème !

    • et t’as pas eu de problème d’enfoncement du tampon dans la paille, pas de choc ? c’est vraiment pour ça que je comptais mettre ces planches. pour les fissure, je les aurait armé avec de la toile fibré mais bon, c’est pas la solution miracle tout de même.
      pour les linteau, j’avais pensé a en mettre un au milieu mais le problème, c’est que ça couper les fibre de la paille au milieu et la botte sera pas forcement en pleine forme. peut être les décaler plus vers l’intérieur et les agrémenter de vis et de clou pour faciliter l’accroche.

      bon, faut que je revois ma copie, quoi…

      • non, pas d’enfoncement, j’ai quand même 3 cm d’enduit terre + 5 mm d’enduit chaux entre paille et tampon.

        clous sur bois pour l’accroche, j’ai jamais réussi à obtenir un truc correct. le fibralith serait sans doute mieux. autre solution : linteau massif genre 10×20 à plat au milieu, botte non-entaillée juste posée dessus, et coffrage autour du linteau avec paille en vrac dans grillage à poule agrafé (ça j’ai fait, et ça marche au poil !)

  3. Et pourquoi pas plus simplement des volets intérieurs ? Ça ne risque pas de battre par grand vent, coté isol ça doit être à peu près kif kif si tu as des double-vitrage, mieux même puisqu’il me parait plus facile de faire des volets soigneusement ajustés s’ils sont à l’intérieur (et qu’ilssont moins susceptibles de bouger puisque moins exposés aux aléas climatiques), tu peux même les faire en CP intérieur du coup, et doubler avec une couche de l’isolant de ton choix.

    • la, par contre, non, les volets intérieurs, ça nous botte pas du tout. et ça doit pas être très pratique, non ? ou alors, les faire en accordéon ?

  4. Oui, en accordéon, ou pas. Pas pratique ? ben déjà ça ne t’oblige pas à ouvrir la fenêtre pour les fermer, dans vos froidure jurassiennes ça peut s’apprécier au quotidien et je pense qu’en faisant ça bien c’est plus isolant qu’en extérieur (qui va toujours avoir plus ou moins d’espace libre tout autour. En plus c’est pas bien compliqué à fabriquer et ça résout pas mal des problèmes que tu expose au dessus.

    Pour moi les deux seuls vrais inconvénients sont :
    – Ça oblige à les intégrer à la déco intérieure.
    – C’est un peu moins bien questions effractions, en même temps le voleur qui a vraiment envie de rentrer c’est pas un volet extérieur classique qui va l’inquiéter.
    Tiens, agad, deux super bricolman et bricolgirl super doués te montre comment faire, si eux y arrivent ça ne devrait pas te poser trop de problèmes…
    http://programmes.france3.fr/cote-maison/?page=fichein&id_article=7882

    • effectivement, mieux en hiver (bloque la chaleur avant qu’elle arrive à la vitre), moins bien en protection d’été (mais y’a des surchauffes dans le jura ?)

      l’argument sur l’ajustement est aussi implacable (tu verrais les jours que j’ai dû laisser autour, et pourtant des fois ça bloque encore !)

      l’accordéon c’est pas simple, mais en 2×2 parties, avec une moitié dans le tunnel et l’autre qui vient contre l’intérieur du mur (comme ceux de « la bonne maison »), ça doit le faire…

      et plus facile à manipuler avec l’épaisseur de nos murs ! (à l’extérieur, ça fait loin… pis t’as le ventre saillant et le bras court, il me semble ? :D)

      • queeewôôôa ? dis moi quand même pas que c’est pas vrai qu’on m’aurait menti ??? que je ne serais point cet apollon au muscle saillant ( et huilé ) qui rend jaloux brad pitt et jason statam.
        que si je suis obligé de m’habiller en XXXXL ce n’est pas pour permettre de se mouvoir aisément ma spectaculaire masse musculaire sans déchirer les frêles bouts de tissu qui me recouvre et qui tremble a chacun de mes mouvements, de peur de se déchirer tel un tee shirt de mauvaise qualités que portait jadis l’incroyable hulk, mais bien, pour supporter la tension qui se situe au niveau de ma bedaine ? un monde s’écroule…
        mais en fait, non.
        alors, d’abord, si j’ai le ventre saillant, ce n’est qu’uniquement, une question de physique de base. elle permet juste de rééquilibrer l’incredibeule masse musculaire que représente mes marvelous épaules d’athlète tel un atlas supportant le poids du monde.
        en deuze, la tartiflette, le ragoût de pomme de terre et les plus fourbes, les pizzas accompagné d’une petite bière ambrée de derrière le frigo possèdent des effets sournois que même le plus abstinent des prêtres mormons en pleine période de carême ne pourrait résister a une tel tentation. alors tu pense bien que moi et ma volonté du feu de dieu…
        donc, excuse bidon… WIN !
        bon, sinon, le coffrage… je sais pas trop. ça devient compliqué cette histoire…

        • 😀 😀 😀

          ouaip, pour tout dire, le linteau une pièce en 20×10 à plat au milieu, avec de la paille en vrac autour, c’est pour moi vraiment le mieux… j’essaie de noyer systématiquement le bois au coeur de la paille… et la technique grillage à poule est vraiment simple et efficace (pis tu donnes la forme que tu veux !)

          • sinon, je repensais a cette idée et plutôt que de faire ce coffrage, je pourrais le remplacer par du liège de chaque coté du 10×20. ça serait plus efficace et plus simple a réaliser. par contre, le prix est pas le même…

          • je viens de faire un calcul rapide avec le premier tarif trouver sur le net, en 5 cm d’épais, ça ferais dans les 5 € par fenêtre, ce qui est plus que raisonnable. même en montant l’épaisseur, ça devrait pas chercher trop loin.
            l’idée commence a me plaire.

          • par contre, quid de la tenue des enduits dessus ? j’ai jamais essayé…

    • j’arrive pas a voir la vidéo mais je vois le principe. c’est un peu ce que j’ai fait dans l’atelier mais a l’intérieur.
      alors, ça nous plaît toujours pas 🙂 et quand je vois ceux de l’atelier, c’est pas top, ça coince, c’est jamais droit et ça multiplie les point d’attache. alors a l’intérieur, ça doit être plus simple mais a ce compte la, autant mettre des rideaux épais, ça sera aussi bien.
      on est aussi, bien d’accord, que le voleur motivé entrera quelque soit les volets utilisés, sinon il passera par un autre coté.
      et puis, on ne peut plus faire l’arrondi de coin de mur qui nous plaît tant sur les mur en paille. donc… reste les volets classique ou les volet roulants mais pour cette dernière option, ca le fera pas pour le permis de construire et de deux, ça coûte une blinde et c’est le genre de truc que je ne peux pas fabriquer moi même.

  5. En Franche-Comté les fermes avaient des volets roulants, qui eux ne craignent pas le vent. Dans le haut Doubs et Haut Jura il y a aussi des doubles fenètres très efficaces. Elles sont parfois montées sur des cadres qu’on peut enlever l’été.

    • ça, en effet, c’est une bonne isolation supplémentaire mais toujours a cause du permis de construire, il nous faut des volet classique en extérieur.
      et vu comment on a fait ch… mon voisin, en lui refusant la barre du Z de ces volets classique, je vais peut être pas tenter de les chatouiller et rester dans ce qui était prévu.

      • Ouais… le faire chier pour des volets en Z… la face obscure de l’administration…
        il a qu’à faire comme un type de mon village (celui d’où je viens) qui avait entièrement retapé une grande ferme dans la forêt, au bord de la route (pour en faire un gîte rural), tout le monde était content de voir ces bâtiments revivre, et puis il avait fait ça sérieusement et dans les règles, dans les règles sauf que cet hurluberlu avait eu l’outrecuidance de faire des chiens assis au lieu de lucarnes (ou l’inverse, je ne sais plus), la différence est subtile mais ne pardonne pas pour ces messieurs des bureaux. Dans les faits quand tu passais à coté de la dite ferme tout ce que tu te disais c’est qu’elle était jolie, dans le virage, en forêt, avec un étang en face. Le gars a été sommé de détruire ces fenêtres pour les refaire. Qu’a-t il fait ?
        Ah ah…

        Suspens…
        …..
        …..
        Rien.
        Il les a envoyé paître et l’administration a finit par lâcher l’affaire.
        dans le même genre je connais quelqu’un près de chez moi qui avait fait retaper une maison de ville malheureusement dans le périmètre d’un monument historique, une église (fort belle), le permis lui était refusé parce qu’il avait prévu des fenêtres PVC (vachement mieux que le bois quand on est exposé aux embruns comme ici).
        -« Quoi ? Mais venez faire un tour dans la rue, TOUTES les maisons ont des fenêtres PVC !
        -Ah oui mais les autres ils ont changé les fenêtres sans demander l’autorisation.
        -Bon, bin je vais pas vous demander alors… »

        • ça sent les gars qui s’emmerde dans leur bureau 🙂
          en effet, tu peux faire le forcing mais bon, avec le temps qui passe, on a vachement envie d’y rentrer rapidement dans cette baraque alors, je vais pas prendre le risque de me faire emmerder par un con et retarder ce doux moment ou l’on va passer la porte de la maison en se disant : putain, on y est ! et qui fait que j’en ai le zizi tout dur, rien que d’y penser.
          c’est d’ailleurs pour ça que les fenêtres en triangle que l’on va rajouter en haut des pignons, ne seront pas mise tout de suite. je vais prévoir le dormant, remplir de paille et quand tout sera ok, on les mettra en place. ça fait plus de travail mais si j’avais du y faire dans les règle, il aurait fallu que je refasse le permis au complet donc… on fera avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.