Reste 2/4 d’angle de toit…

suite et fin du toit sud avant tuilage

même technique que les autres, on change pas une équipe qui gagne.

par contre, encore une truc qui m’échappe… autant de l’autre coté, les poutres arrivaient pil poil au niveau de la centrale autant de ce coté, j’ai deux centimètre de décalage en hauteur… pourquoi ? bin… heuuu…

m’enfin, bon, c’est posé. on verra bien a la pose des liteaux si ça pose problème. va sûrement falloir tricher une chouille.

on a ensuite mis la paille. ce fut bien plus pratique car les échelles de toit était de l’autre coté du toit avec l’échafaudage en dessous. j’ai pu mettre les bottes sans me transformer en contorsionniste du cirque bouglionne.

puis pare pluie et nous v’la avec un toit sud étanche. ( enfin… )

allez, je suis en vacances deux semaines et ma mission si je l’accepte est de finir cette…

 

 

i'm singing in the rain ( m'en fout maintenant, j'ai une toiture ) i'm singing in the rain, i'm sing...
Reste 3/4 d'angle de toit.

6 réflexions au sujet de « Reste 2/4 d’angle de toit… »

  1. bonjour,
    j’ai recherché un vieux post dans ton blog mais je ne l’ai pas trouvé
    il me semble avoir vu que tu avais été embêté sur la petite maison, par des xylophages, quelle solution avais tu trouvé ?
    il semble que nous entendons des « scroutch scroutch » dans la charpente et ça nous inquiète
    notre charpente est en mélèze et en sapin, dont seulement une partie (ouille!) a été traité au sel de bore
    merci de ton aide

    • salut !

      si ça fait scroutch scroutch, c’est pas bon… et y a des chances que ce soit un capricorne. le notre était très bruyant, on a d’abord cru a une souris dans la paille…
      théoriquement, il faudrait injecter de l’insecticide sous pression grâce a une machine mais c’est pour les charpentes les plus attaquées.
      perso, je l’avais localisé a peu prés et percé des petits trous a la perceuse a une distance régulière puis avec une seringue, j’avais injecté de l’insecticide « bio » ( xilena 1 http://www.ambiancebioconstruction.fr/traitement_bois_xylophages-p50.html?PHPSESSID=8a82375252a38f7de9f00dbb0c5ee352 ). ça ne pénètre pas bien loin mais avec un peu de chance, il va goûter a une zone traité et passer l’arme a gauche.
      alors est ce que le notre est canné ? j’en sais rien mais bon, on l’entend plus se baffrer de notre beau douglas.
      voila, si ça empire, n’hésite pas a consulter un pro…
      bon courage !

  2. merci pour ta réponse,
    le pire c’est que j’ai entendu scroutch sroutch dans 3 endroits différents de la maison, pas cool
    on va essayer de faire comme toi, ça nous ruine quand même un peu le moral tout ça…
    bravo pour le hors d’eau, je garde un super souvenir de cette étape, qu’on a vu comme un soulagement (mais nous c’était en décembre, donc y avait un peu urgence !)

    • oui, c’est pas très cool, tout ça…
      bon, c’est jamais bon mais avant qu’il ait un problème structurel, ça doit mettre un bon moment.
      peut être ce traitement préventif sur tous les bois apparent pourra être la solution.
      le problème, c’est de les localiser précisément, j’avais acheté un stéthoscope mais même avec ça, j’étais pas sur de mon coup…
      de toute façon, au pire un passage au pinceau d’un produit insecticide a des chances d’être mangé par la bébête. il ne sorte jamais ( car des qu’il voit  » de la lumière  » il replonge au cœur du bois, sont malin ces enflures ) mais le produit pénètre quand même pas mal dans le bois et en s’approchant de la surface du bois il peuvent ingérer le produit.
      voila, y a plus qu’a espérer qu’il soit trop gourmand…

  3. on a localisé la bête, on a vu la larve, c’était bien une capricorne :((
    on a donc acheté l’insecticide (« bio » mais qui est quand même de la cypermethrine ) pour cette poutre (de sapin) attaqué, et on va retraiter les autres éléments de la charpent au sel de bore
    merci !

    • tant mieux, c’est une bonne nouvelle pour vous !
      par contre je serais curieux de savoir comment vous l’avez choppé parce que moi, je l’ai jamais trouvé le goinfre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.