Elle a intérêt a être passive, cette baraque !

non, parce que, la, rainurer les bottes de pailles, ça rentre dans le top five des trucs qui m’auront méchamment pété les rouleaux. ( et la liste est disponible en 14 volumes, relié cuir pleine fleur )

c’est long. très long. c’est aussi très poussiéreux, pour les poumons et les yeux et je parle pas des démangeaisons sur mon corps d’athlète musclé de force brute. ( des années d’entraînement au kebab nutella, s’il vous plaît ).

donc, après les 270 bottes découpé, je confirme que le masque respiratoire ( qui tient chaud et démange ) et les lunettes ( qu’il faut passer a la soufflette pour faire partir la buée toutes les 5 min ) est obligatoire.

en gros, bien, bien, chiant et bobo les poignées. mine de rien, on pourrait croire que ça va tout seul, c’est de la paille, hein ?

certes mais, les deux cotés de la botte de paille sont différent en fonction du pliage de la tige dans la botteleuse.

il y a le coté brin de paille coupé, libre, cheveux z’au vent, qui respire et se fait ratiboiser les doigts dans le nez et le coté plié du brin, compressé, plié, qui est convaincu que se prendre un coup de disqueuse dans la tronche n’est pas bon pour son avenir et qui lui, résiste, le fourbe ! et même a la disqueuse et son disque avoyé, ça ne se fait pas tout seul. couplé au vibration, les poignées prennent grave leur mère.

m’enfin, en quatre jour de boulot, j’y aurais mis une bonne gifle.

je pense aussi avoir toutes la paille déchiquetée nécessaire pour les futures enduits terre. on doit en être a pas loin de 5 mètre cube.

ça, c’est le résultat de la pile de gauche sur la précédente photo. soit dans les 50 bottes

on a aussi pris le temps de tester l’entraxe choisi pour les poutre en i, soit 47 cm.

un centimètre de marge, c’est pas énorme mais, ça rentre sans trop forcer. les rainures facilitent bien sur, grandement la chose.

et pour finir, on a investi dans une nouvelle grue. bien plus modeste, il est vrai, mais elle devrait nous faciliter la tache et pas qu’un peu.

voila, demain après midi, je suis en vacance pour 3 semaines et le chantier toiture commence officiellement a partir de lundi. ( ce week end, on déménage béton man )

donc, si vous vous ennuyez, n’hésitez pas, j’ai du boulot pour vous ! 🙂

 

Paille VS eau qui mouille... moisissures wins !
La projeteuse est réparée et la paille est rentrée !

6 réflexions au sujet de « Elle a intérêt a être passive, cette baraque ! »

  1. super travail mon pat

    ça commence à sentir bon pour le toit.

    en tout cas , merci pour ce samedi, et si ça se passe bien,je viendrais te donner un coup de main lors du pont.

  2. bonjour,
    punaise, ça bosse toujours comme un dingue par ici! hallucinant le travail déjà effectuer!! chapeau! et loin d’être que du facile !
    bonne continuation , manque plus que le soleil pour travailler plus a l’aise

  3. Aujourd’hui une belle apparition du soleil.
    Ca va chapeauter dur ! Mais la pluie s’annonce. Décidément ce printemps aura fait du mal à tout le monde.
    Ta nouvelle grue qu’on voit à contre-jour, c’est un petit treuil électrique ?
    Pourquoi est il si haut ? Une poulie aurait suffi pour avoir le moteur en bas et ne pas avoir de problème de cable électrique, etc… pour les interventions.

    • tiens, c’est marrant, ce matin sur mon toit, je me suis dit aussi que je pourrais utiliser le moteur de cette façon. un peu a la manière du support de poulie, que je pourrais visser en bas et déplacer au fur et a mesure.
      mais, bon, ça reste lourd, il faut du courant et le déplacer a chaque fois… il faut que j’y réfléchisse, si ça vaut le coup, vu qu’a la poulie, ça va pas trop mal.
      a étudier.

  4. « les lunettes ( qu’il faut passer a la soufflette pour faire partir la buée toutes les 5 min »

    un poil de savon liquide sur la face interne et c’est relax. Idem pour le miroir de salle de bain un jour de douche bien chaude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.