On va pouvoir avoir une araignée au plafond !

Les plafonds de l’étage sont terminés.

on a commencé par finir de poser les solives.

vu d’ici, ça déboîte de la rotule a mémé, non ?

c’était pas très compliqué sauf dans les angles ou ma souplesse légendaire équivalente a un manche de pioche a été mise a rude épreuve.

puis je suis passé a la pose du lambris sapin. c’est du 17 mn d’épais, ce qui suffira amplement pour poser du bazard dessus. pour la chambre d’amis situé au dessus des chambres d’enfants, on mettra sûrement une deuxième couche pour faire plus propre et plus solide même si c’est utilisable comme ça. m’enfin, ça c’est pour plus tard.

pose classique. on coupe ce qui dépasse et on le remet a la suite.

et il faut clouer dans les coins. penser souple. souple, je suis souple… non ? bon d’accord…

et le plafond de notre chambre fini. il est vraiment chouette ce lambris. très clair, il tranche bien avec les solives en douglas. exactement ce qu’on aime.

puis la chambre des enfants. alors la, ce fut bien plus simple car ça faisait presque la largeur de deux lame. il fallait juste couper 5 cm sur une des deux. c’est bien plus rapide comme ça. estelle me préparait les coupes en bas et il y avait plus qu’a poser.

la petite découpe de passage du poinçon

vu de dessus, ça fait finalement une belle surface utile. c’est quasiment une chambre supplémentairement. mais bon, sans fenêtre…

la salle de bain. la surface utile se réduit et… souple, je suis souple…

le bonnet est autant pour la fraîcheur des températures que pour servir d’amortisseur entre mon crane et les pannes que j’ai bien du me manger, une dizaine de fois… grouummpfff !

outre l’éclatage de tronche sur panne, les genoux… aïeeuuuu !!! deux après midi et une journée complète a genoux, ça irrite !

et il ne restait que le placard a finir.

et au final, le placard

la salle de bain

notre chambre

et les chambres des p’tiots. chouette photo, non ?

allez, ça sera ça de moins a faire. il reste juste a fermer les coté avec les chutes de lambris et basta !

on a ensuite attaqué les cloisons.

on a commencé par la chambre des p’tiots. on a posé un gros montant car il va y avoir deux portes qui vont de fermer a cet endroit et deux descendant de viking pur souche qui ne connaissent pas la délicatesse en matière de fermeture de portes. vaut mieux prévoir costaud…

pour les montants, on a doublé les extrémités avec deux taquets. quelques clous et ça ne bouge pas.

et la première futur cloison en place

voila, pour cet semaine, on va finir le plancher de l’étage, boucher tous les trous et finir aussi de fermer les plafonds. et ça sera déjà pas mal.

 

feignassons tant qu'on le peut !
Il est tout beau, il est tout chaud, le blog nouveau ! on vous gâte quand même, non ?

6 réflexions au sujet de « On va pouvoir avoir une araignée au plafond ! »

    • non, parce que ce n’est pas les mêmes contrainte ( bien que ce soit costaud ) et que c’était prévu qu’on les mettent par dessus les entrait retroussé. donc, c’était mieux que ce ne soit pas trop haut.
      si le dessus de la chambre pourrait être utilisé en tant que chambre d’ami, le reste ne servira que de grenier. et la chambre d’amis n’aura que le poids de l’éventuel lit et de ces occupants et cela, très ponctuellement. donc des charges très limitées.

  1. Purée, quel boulot accompli!

    Bravo pour cette charpente splendide!
    Je suis vraiment épaté. Tu peux carrément être fier de toi et de vous mais alors carrément et puis Mickael Jordan il chausse pas si grand que ça!

  2. Yop amigo,
    Ca fait une paie !
    Je vois que la repriz est efficace ! Bravo !
    Elle est vraiment chouette cette structure. Les photos aussi !
    A ce rythme là, tu vas finir par nous repasser devant !
    En ce moment nous c’est usinage de fenêtre à don’f, c’est chaud chaud chaud et long long long…..
    Je t’appellerai dans la semaine pour te raconter !
    Biz
    Jon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.