Charpente finie !

ça y est, les dernières pannes sont posées ainsi que leur liens.

pour résumer:

p1060810resized.JPG

j’te proute ! saleté d’angle !

rhôôôô, ça fait un bien fou et ça vient du cœur !

bon allez, que je vous narre l’histoire de la victoire de l’humble apprenti charpentier contre le vilain angle qui pue qui fouette qui sent des couettes.

on en était resté a la découverte de la bonne methode pour la découpe des pannes en angles avec julien.

j’ai mis en place des cales pour compenser l’angle et que le bout de la panne repose bien sur une surface plane et non pas sur l’arête de l’arbalétrier

p1060699resized.JPG

puis présentation de la première panne et hô joie, hô bonheur, ça tombe au poil. ouf !

p1060703resized.JPG

puis mis en place de la deuze :

p1060707resized.JPG

et c’est carrément la fête du slip ! ça tombe au poil une nouvelle fois. punaise pour une fois que tout va bien…

j’ai coupé a ras les cales qui, du coup, ne se voit quasiment plus.

p1060716resized.JPG

ensuite, le week end suivant, patrick est revenu me filer un coup de main pour mettre en place les plus grandes pannes.

même technique que l’autre coté. on monte la panne.

p1060756resized.JPG

une fois en haut, je bloque avec des serres joints et trace.

p1060762resized.JPG

on redescend le tout

p1060764resized.JPG

et y a plus qu’a scier.

p1060779resized.JPG

ça, c’est quand tout se passe bien car il est vraiment temps que je me repose parce que les conneries s’accumulent…

comment j’ai pu me planter… ( une fois de plus…) va savoir…  je cherche même plus.

j’ai du prendre le mauvais trait et couper 5 cm trop court. de quoi, bien faire monter l’énervement de la colère qui contrarie très fort.

alors, vu que je n’avais pas de surplus de panne, ça sera cale. ça, je sais faire… un orfèvre en la matière. ça va devenir une charpente monté sur cale 🙂

p1060792resized.JPG

ça va peut être suffire rayon connerie, non ? pensez vous, rien ne m’arrête ! on mesure avec Patrick. on coupe et je les repère avec des chiffres. et je trouve le moyen de me planter en ne prenant pas la bonne. voila, voila, voila…

j’ai donc du moiser une paire de panne en urgence avec des restants de solives. pas de soucis pour la solidité mais ça se voit. heureusement, c’est dans la salle de bain et notre placard. on limite les dégâts.

p1060796resized.JPG

on le voit mieux sur cette photo. c’est vraiment la loose. chiader l’ensemble de la charpente pour faire un truc propre et se vautrer a la fin pour des fautes d’inattention, ça fout les boules graves. m’enfin, ce qui est fait est fait.

p1060799resized.JPG

pour finir, j’ai découpé les echantigolles de façon a ce qu’il épouse les pannes

j’ai pris les angles a la fausse équerre comme sur la photo précédente et adapté la scie radiale pour réaliser les découpes qui vont bien.

p1060804resized.JPG

et mise en place

p1060807resized.JPG

et le résultat final ! malgré mes conneries, c’est quand même classieux ! on est vraiment content du résultat et encore plus d’en avoir fini!

p1060815resized.JPG

p1060817resized.JPG

pour finir, un grand merci a patrick pour ces coups de main successif ! vraiment sympa de ta part !

maintenant, j’attaque ma dernière semaine de vacances de l’année pour finir de couvrir ce toit. lundi soir prochain, ça doit être couvert et bâché et puis c’est tout !

et après… vacances ! enfin… repos !  pause hivernale, quoi !

Un toit sur la tête pour éviter les coups de soleil sur mon crane dégarni.
Faîtière posé et plancher torché !

7 réflexions au sujet de « Charpente finie ! »

  1. Oï, bravo Koun ! Ça fait plaisir à voir !
    Il n’y a rien de possible à faire en hiver ? enfin je demande pour information, pas pour sous entendre que tu vas pas en branler une pendant 11 mois (c’est à peu près ça l’hiver dans le Jura, non ?) 😀
    Quoi ? Tu vas bosser aussi ? Pour quoi ? Pour nourrir ta famille ? Rôôô, mais évidemment si tu bosse à coté hein, évidemment, fainéant va !

  2. vindieu, t’as été rapide ! dieu, t’aurait t’il aider sur ce coup la ?

    bah, du boulot, si on compte pas le boulot pour croûter, j’aurais un ponçage en règle de l’ensemble de la charpente, puis son traitement au sel de bore, suivi des plans techniques électrique et plomberie avec quelques passages de gaine, si je peux, les plafonds a faire et je dois en oublier mais a part ça, je devrais pouvoir me reposer et peut être, je dis bien peut être trouver le temps de finir la koun lhanta qui entre dans sa 5eme année de fabrication, ( en fait, je sais même plus quand je l’ai commencé celle la… )

    bin, tiens, je vais aller me coucher, rien d’y penser, ça m’a fatigué. 🙂

    et fais gaffe a bien ranger tes sacoches, histoire qu’elle ne rentre pas la, ou elle n’ont rien a faire 🙂

  3. vindiou, elle t’en aura voulu, cette charpente !
    bon, po dommage que ce soit fini, et ça rend bien !
    allez allez, po d’hiver qui tienne, on enchaine !
    😉

  4. oui, oui, on va enchaîner mais en mode plus cool. et voir même que quand j’aurais pas envie de bosser, j’en foutrais pas une !

  5. Vous en faites pas les gars, il y a toujours du boulot en perspective. La famille ne va pas chomer.
    Le pricipal est d’être à l’abri de la pluie et de la neige, pour prépare les isolations les portes & fenêtres, le sosus-solet les sols, les gaines de cable et la plomberie et tout le reste.

    Allez, courage toute la famille, et toujours à ta disposition quand tu auras besoin d’un grouillat.

  6. And the winner is : master of boulettes ! 😉
    Le cumul de fatigue n’est pas bon pour la réflexionite : il entraine souvent des écarts d’appréciations et donc de réalisation qui se concrétisent immédiatement par une rougeur aigu au niveau des pomettes et un grondement sourd intérieur capitainhadockien.
    Je vois que tu n’as pas échappé à l’épidémie…
    Fort heureusement la branlette hivernale est tout à fait recommandé pour soigner ce genre de mal (« mâle »?!)
    Bon courage.
    Biz
    Jon

  7. master of boulette 🙂 je dirais même maître jedi de la boulette !

    oui, mais c’est ma marque de fabrique. on reconnaît mon boulot a ça !

    pareil pour le grondement sourd intérieur capitainhadockien. les gens savent que je bosse dans le coin, comme ça… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.