Fin prêt pour jouer aux acrobates !

les échafaudages pour accéder a la faîtière sont en place et c’est pas une mince affaire a monter ces bouzins.

déjà, notre idée de monter les solives pour réduire la hauteur de l’échafaudage n’était pas seulement une bonne idée mais quasiment obligatoire.

autant celui qui monte le long du pignon est attaché a la ferme et ne bouge pas d’un poil, autant celui qui se trouve au milieu aurait été heureux comme pas deux a l’époque du twist et du rock n’roll tellement il gigote, même sanglé au maximum.

et il est seulement sur 5 m de haut… alors 8 m… il aurait fallu que je fasse un stage sur un chalutier ( avec le capitaine haddock, forcement ! ) pour apprendre a maîtriser le mal de mer et surtout l’envie de renarder par dessus bord 🙂

donc, on a fini avec Estelle de poser toutes les solives des fermes extérieurs. celle du milieu seront faite plus tard car j’attends que mon pôpa me prête sa scie a onglet de la mort qui tue qui sera dispo dés qu’il aura fini son propre chantier.

bon, malgré les explications de tho sur son blog et de Jérôme par mail ( merci m’sieur ) , j’ai laissé béton, la methode scie circulaire pour la découpe des encoches de solives. je le sentais pas et voyais venir la connerie a la vitesse grand V. dans le doute, je me suis abstenu et j’ai fait fumer la scie manuelle. plus long mais comme dirait un ami réunionnais d’adoption, ( salut jean paul ! ) avec les outils a mains, c’est plus long mais les conneries arrivent aussi moins vite et t’as le temps d’arrêter les dégâts a temps.

tiens en passant, agad’ ce que peut donner le travail manuel a l’ancienne sans outils bruyant que le jean paul nous pond régulièrement : http://picasaweb.google.fr/jpdautais/Gallerie?authkey=Gv1sRgCPTizNuGmcflugE#

c’est juste beau ! ( page de pub finite )

pour le reste de la pose des solives, pareil que les autres, juste que les dernières ont été plus casse pieds a poser, du fait de la position des échelles mais bon, rien d’insurmontables.

p1060159resized.JPG

premier coté, ok !

p1060167resized.JPG

puis même punition de l’autre coté avec moins de solive, du fait de la mezzanine.

p1060194resized.JPG

ça, c’est fait ! maintenant, le plancher provisoire. vu qu’on aimerait se passer de poser de l’OSB a l’étage, pour une raison de coût entre autre mais aussi et surtout car nous aimerions poser directement le futur parquet en frêne directement sur les solives pour pouvoir laisser les solives apparente au rez de chaussé.

tout ça est encore a l’étude car il y a la problématique de l’isolation phonique et surtout du passage des câbles électriques qui se planque facilement dans un faux plafond.

alors dans le doute et jusqu’à ce qu’on se décide, on préfère ne rien faire.

donc le roi de la palette a encore frappé ! vu que j’ai du stock, ça fera bien l’affaire.

faut être attentif ou on met les pieds mais sinon c’est parfait !

p1060207resized.JPG

puis montage des divers éléments pour arriver jusqu’à la faîtière.

p1060225resized.JPG

et pareil pour le pignon

p1060232resized.JPG

mine de rien, ça fait haut…

p1060236resized.JPG

par contre, c’est parfait pour prendre en photo, notre venerable tilleul. punaise, qu’il est beau cet arbre ! on est bien peu de chose a coté.

p1060240resized.JPG

non, ce n’est pas du vide, c’est un concept de vide aléatoire avec sensation de vertige fluctuant en fonction de selon, que tu fixe les solives et les palettes posée dessus ou que tu regarde le vide entre 🙂

p1060245resized.JPG

voila, y a plus qu’a !

en passant, si spiderman est votre idole et que vous n’avez rien a faire ce week end, vous êtes le bienvenue pour me filer un coup de main.

et si vous faites 1.90 m de hauteur, ça serait l’idéal car c’est bien, 20 bon centimètre qui vont me manquer ( ouuiheeu, je passe sous toutes les portes sans me baisser… ) pour que je puisse travailler confortablement.

va falloir jouer de l’escabeau. sur un échafaudage dotée une rigidités douteuse… et le tout, a 8 m de hauteur. arf !

même pas peur !

en parlant de même pô peur, madame soigne le mal par le mal et est même monté me filer un coup de main pour mettre en place l’échafaudage. la classe quoi !

je lui ai quand même fabriqué une zone de repli avec des vrais bout de plancher sans vide dedans pour se détendre un peu. aucune moquerie la dedans, c’est pas la peine de flipper inutilement. c’est comme ça que les accidents arrivent.

donc, un coup de main courageux et retour dans la zone de décompression pour se détendre.

p1060209resized.JPG

allez une fois de plus, un grand bravo a mam’ Estelle !

et pour finir, une nouvelle photo de mes copines a 8 pattes qui ont emménagées vers mes palettes de tuiles.

p1050948resized.JPG

elles sont vraiment splendide ces araignées !

Panne faîtière bloqué et début de toit provisoire.
Un toit pour l'hiver ? heuuu... joker !

7 réflexions au sujet de « Fin prêt pour jouer aux acrobates ! »

  1. Oï, c’est bien beau tout ça !
    Un conseil, ne mégotte pas sur l’isolation phonique du plancher de l’étage… chez moi c’est comme ça, plancher direct sur les solives et faux-plafond à deux balles en plâtre. Ben c’est super bruyant, mais vraiment (mais alors vraiment !) super bruyant ! Si toutes les chambres sont à l’étage ça va mais si tu es couché en dessous et qu’il y a des gens qui se déplacent au dessus (même pas besoin qu’ils soient pile au dessus de la pièce) tu les maudis assez rapidement si jamais t’essaye de dormir. Alors tout seul ça va, à deux faut que les deux aient à peu près les mêmes horaires et à plus de deux qui n’ont pas les mêmes horaires ça devient vite casse-couille.

  2. chuis d’accord avec r’né (quel beau prénom !)
    chez nous zaut, c’est po assez…
    pour la prochaine, j’ai envie d’essayer, de bas en haut :

    plafond en plancher bois massif de 20
    géotextile ou autre
    5 cm de paillis de lin en vrac
    géotextile ou autre
    tasseautage avec sable sec entre les tasseaux
    plancher bois massif de 20

    ça ferait un vrai plancher massif flottant !
    pis pour passer l’élec, c’est peinard !

  3. Isolation phonique et plancher bois : compliqué d’arriver à qqchose de performant.
    Lien hyper intéressant (posts d’Agitateur à lire absolument) :
    http://forums.futura-sciences.com/habitat-bioclimatique-isolation-chauffage/483114-demande-davis-une-isolation-phonique-d-un-plancher-bois.html

    Sinon je viens de faire une trémie d’escalier dans un vieil immeuble y’avait de bas en haut:
    -solives chêne 20×20
    -enduit terre fibré poils (crin?) sur liteau cloué au parquet
    -Parquet massif 30-40mm chêne
    -sous couche bitumé (un peu dégeu)
    -chappe allégée chaux-sable-granule de bois (5-8cm)
    -parquet flottant

    ben c’est plutôt éfficace !
    j’ai aussi mis du parquet châtaigner sur une chappe chaux-chanvre ultra peu dosé en chaux avec lambourde flottante : bien aussi.

    J
    J

  4. scuze jerome, ton commentaire était parti dans mes oubliettes personnel.
    étant donné que je suis doté d’une mémoire de poisson rouge, si je remet a plus tard les choses, comme approuver ton commentaire, tu peux être sur que j’oublie…

    bon, sinon, l’isolation phonique est acquise. vous nous avez convaincu. reste a trouver la bonne technique. un mix de toutes celle que vous m’avez proposé. y a des chances.

    merci pour vos tuyaux !

  5. OUI!..Bravo M’me Estelle
    Et bravo à vous deux les loulous!..
    Je viens pas très souvent vous lire parce que ça me ramène à ma propre inutilité de voir tout ce que vous êtes capables de faire, mais je me prosterne à vos pieds munis de chaussures de sécu taille 80…
    Grosses bises
    JiMo

  6. salut jimo !

    teuteuteu, chacun son truc ! a moi le trip grosse section de bois, a toi la rénovation de violon. ( si, si, je suis le forum même si j’y cause pas beaucoup )
    pas plus utile l’un que l’autre, juste utile pour nous. un violon qui revit est aussi beau qu’une maison qui se construit.

    la bise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.