Une maison, 2 cm plus longue.

bah oui, caguade de 2 cm…

on a posé la dernière ferme, 2 cm trop en extérieur avec pour résultat, une surface intérieur qui fait un bond prodigieux de 0.16 m²  et surtout quelques soucis mineur mais bien agaçant sur le positionnement des pannes et de leurs liens…

bôaf, 2 cm, c’est pas la mer a boire !  bin, presque car du coup, les liens ne sont plus en butée dans leur mortaise respective et c’est ce qui fait l’essentiel de la solidité du contreventement. si ça nage, ça sert a rien.

avec l’aide de Patrick ( eu’l riolu pour les intimes ) on a donc monté les liens des poteaux extérieurs.

p1050694resized.JPG

ceux la, pas de soucis. les mesures était bonne.

pied de biche pour soulever la panne et mise en place du premier lien.

p1050709resized.JPG

et après avoir attaché le lien, pose du deuxième. pourquoi attaché ? histoire qu’il ne tombe pas en soulevant la panne pour mettre en place son jumeau.

p1050711resized.JPG

la, pas de soucis. nickel.

par contre, de l’autre coté, 2 cm de décalage merdouille l’ensemble… agad’ le boulot…

p1050720resized.JPG

pour le coté sud, l’erreur devait être moins prononcées car on avait juste 1 cm a tout péter et des cales en chêne taillé en sifflet ont réglé le problème.

de ce coté ci, c’était bien trop large. on donc du refaire un lien. ça va que j’avais de la chute de dispo…

et une fois modifié et ajusté, ça allait bien mieux !

p1050732resized.JPG

p1050730resized.JPG

bon, c’est finalement pas dramatique mais agaçant. ça ne change pas les plans dans leur ensemble mais ça fout les boules. 2 cm, c’est vraiment du pet de lapin qui complique la vie.

un grand merci a Patrick pour le coup de main.

le lendemain, je suis passé a la remise a niveau des pieds de poteaux centraux.

il était bien de niveau mais on a du les descendre au moment du levage car il avait tendance a faire un point d’appui central qui empêchait les pieds extérieurs de se poser correctement( c’était bancale, quoi ! et j’avais pas assez de livre de BHL pour les caler 🙂 )

un petit coup de lunette de chantier pour vérifier les niveaux

p1050685resized.JPG

premier essai avec deux crick de bagnole pour remonter le pied de poteau. mort de rire, qu’il était le pied de poteau ! le crick de bagnole n’a de la force qu’une fois déplié. plié comme ça, tu peux te la mettre sur l’oreille et la fumer plus tard !

p1050684resized.JPG

bon, bin, on va les déplier et faire porter sur deux plat en ferraille assez épais. et… écroulé de rire ! toute l’ossature a vibré tellement elle se gondolait ! ça m’a tordu les plats et c’est tout ! aïe… problème a l’horizon…

p1050689resized.JPG

et puis pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? un bon vieux pied de pied de biche de base et les doigt dans le nez ! ouf ! j’aurais juste pu y penser avant…

p1050690resized.JPG

pied de poteau remis a niveau : ok !

maintenant leurs liens.

je n’avais pas fixé ces liens quand les fermes était couché par terre car les entraits faisant un léger ventre, il ne se positionnait pas correctement. un fois debout, le poids a « écrasé » les entraits et les liens se sont retrouvé a leur place exact.

j’avais prévu de mettre des chevilles bois a cet endroit mais finalement, un bon vieux boulon m’a paru plus judicieux. va juste falloir que j’augmente mon budget, boulon de charpente et que j’en recommande. commence a me coûter cher, ceux la…

j’ai aussi fini de tirefonné les pieds de poteaux aux platines et fini de cheviller tout ce qui devait l’être.

p1050673resized.JPG

finalement, j’ai pas fait grand chose mais déjà, démonter et remonter l’échafaudage est déjà un boulot a lui tout seul.

pis, je vous cache pas que j’ai méchamment siesté. j’avais du retard a rattraper 🙂

pour la fin de semaine, je finis les sablières et commence a poser les solives de l’étage, histoire que je puisse m’occuper des pannes intermédiaires et surtout de la faîtière.

je sens que ça va être un grand moment, la faîtière…

PS: mention spéciale du jury accordé a la maîtresse de maison en construction, pour sa bravitude ( comme dirait l’autre ) a surmonter son vertige et sa capacité a venir faire l’acrobate a 5 m de hauteur alors que dépassé 1 m de hauteur, déjà des sueurs froides et des palpitations apparaissent et l’empêche de respirer, de parler. limite, elle se remet a sucer son pouce 🙂

donc, pour estelle hip hip ! hourra !

PS: allez, encouragez la, ça m’aidera a négocier le 8 m de hauteur pour la faîtière 🙂

Un toit pour l'hiver ? heuuu... joker !
Vous savez quoi ? bin, c'est debout !

2 réflexions au sujet de « Une maison, 2 cm plus longue. »

  1. Ça a été un plaisir de passer prendre l’air sur la charpente.
    Dès que tu as besoin, tu bigophonnes, et zorro arrive, euh ! sans son ch’val.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.