c’est la course… J-6 avant levage.

faudrait que le tour de France passe devant la maison, histoire de me faire profiter de leur médecine magique qui font grimper les cols a 80 km/h.

c’est pas qu’on est en retard mais ça va être tendu du slip !

il me reste a donner quelques coups de ciseau a bois dans les pannes pour finir les mortaises, reprendre quelques mortaises de pieds de poteaux trop juste en longueur d’un centimètre ( la faute a un gabarit foireux… ) et surtout a monter les fermes, le tout avant samedi. heureusement qu’il y a le 14 juillet…

et puis, y a béton man qui revient me filer un coup de main pendant presque deux semaines ( il aime souffrir 🙂 ) mais a la condition que je lui parle plus justement de béton. ok, alors, ça sera charpente ! le client est roi !

sinon, j’ai commencé la semaine avec les tenons de lien et vindieu, y en avait…

un coup de gabarit ( pas foireux… ) pour tracer et découpe de l’extérieur du tenon. puis avec the magic festool et son réglage de profondeur, on tire trois ou quatre traits de scie ( a votre convenance ) de chaque coté.

p1030944resized.JPG

on dégomme le plus gros avec l’ébauchoir

p1030945resized.JPG

pour obtenir ça :

p1030946resized.JPG

un coup de disqueuse et c’est nickel !

p1030947resized.JPG

ensuite, les arbalétriers.

a tailler,  il y a l’embrèvement de la jambe de force et la mortaise du lien d’entrait retroussé

rien de bien sorcier. l’embrèvement se fait a la circulaire. un coup de scie, de chaque coté et roule !

par contre, ça ne marche qu’avec une scie plongeante. festool ou autre.

le premier coté dans le bon sens de coupe

p1030964resized.JPG

et le deuze avec plongée.

p1030965resized.JPG

un trait de scie a la bonne profondeur sur la tranche…

p1030967resized.JPG

scie japonisation pour finir…

p1030968resized.JPG

p1030969resized.JPG

un coup de disqueuse et c’est a nouveau nickel !

p1030970resized.JPG

du vrai travail de pro, non ? hein ?  je me la pète grave ? vous trouvez ?  bon, ok, alors je vais m’autoremettre a ma place 🙂

du travail de pro qui dit l’autre… je pouffe !

p1030973resized.JPG

p1030974resized.JPG

c’est… c’est… c’est… ? une belle connerie au carré !

un bête gourrage de sens. a ma décharge,  j’avais une semaine et demi a 13 ou 14 heures par jour avec levé a 3 h du mat’ et pause d’une demi heure pour manger et faire la sieste. ça aide pas pour garder une concentration optimale.

c’est réparé, pas trop visible mais ça fout bien les boules.

et en fin de semaine, j’ai attaqué les pannes. je taille le strict nécessaire pour contreventer l’ossature et me focalise sur les plus lourdes

je n’aurais pas le temps de tout tailler alors on fait au mieux.

j’ai commencé par tailler a la bonne longueur et a découper les sifflets.

on a préféré tailler les sifflets, en version desaboutté. ça me parait plus solide ( mais j’en sais rien ) et c’est surtout plus joli.

ça donne ça…

p1030992resized.JPG

contrairement au sifflet classique qui est un simple trait en travers. et c’est pas plus compliqué a réaliser, donc…

j’ai pris 5 cm de hauteur car c’est la profondeur de ma scie au maximum. pas besoin de réfléchir.

on trace donc, le premier trait de 5 cm sur la hauteur, puis 20 cm de chaque coté de l’entraxe et a nouveau les 5 cm sur la hauteur.

40 cm de long pour un sifflet, c’est le minimum conseillé apparemment. plus, j’allais être juste sur ma longueur totale.

p1030996resized.JPG

puis comme d’hab’, finition a la scie jap’ et a la disqueuse.

un petit coup de réglet pour vérifier l’équerrage et roule !

p1030999resized.JPG

puis taillage des mortaise de lien mais la, j’ai point de photo. au prochain post…

et pour finir, faut mettre un coup de scie pour faire casser l’angle des pannes sur lequel vont venir s’appuyer les poutres en I du toit. des deux coté pour les faîtières et d’un seul pour les sablières.

la, par contre, la festool n’est pas a son aise. mais ça doit être le cas de toutes les circulaires.

il faut une deuxième pièce a coté pour poser le rail et surtout avec la scie a 45°, tout le poids est désaxé.

enfin… c’est vraiment pas pratique.

p1030989resized.JPG

et ma scie n’étant pas assez grosse, il faut finir a la scie jap’. avec le modèle en 75 de profondeur, on doit pourvoir s’en passer.

voila le boulot de cette semaine. et il en reste encore pas mal…

pour finir au rayon des bobos, pas de gros bobo qui coupe ou qui saigne mais des main qui pleure leur race !

entre les vibrations de la circulaire, de la disqueuse, de la ponceuse, de la perceuse et des coup de masse dans l’ébauchoir, ça commence a faire beaucoup… rajoutez a ça, un boulot alimentaire qui m’oblige a brasser du colis toute la journée et mes doigts se mettent en gréve 🙂

vraiment… le matin, j’ai trois doigt de bloqué. impossible a plier. je vous dit pas comment c’est pratique pour couper mes tartines le matin 🙂

ça, c’est le matin. une fois chaud, ça se décoince et on passe au décharge électrique a presque tous les mouvements. délicieux…

et la nuit, c’est les bras qui s’endorment avec comme une pulsion douloureuse dans les mains.

donc, la guitare, c’est cuit, le ukulélé pas mieux… bon, je vais siffler alors 🙂

mine de rien, la charpente, ça use son bonhomme. c’est bien moins physique que le béton mais on morfle quand même pas mal…

et je vous cache pas que même si c’est un plaisir,  j’ai hâte que ça se termine pour pouvoir offrir des vacances a mes mimines

J-6, re-bis-again.
La maison ostraglagluck, 256 pièces, un tournevis, le tout a monter soit même sans effort

8 réflexions au sujet de « c’est la course… J-6 avant levage. »

  1. je vais avoir droit au cureton de st cyprien ?
    ho bin non, alors ! j’ai réussi a échapper a celui du village de mon enfance, c’est pas pour me jeter dans les bras d’inconnu !

    … …
    le label PUR pour la promotion des usage responsable d’internet ne cautionne pas du tout cette blague de très mauvais goût et va procéder a la coupure de votre connexion internet sur le champ. 🙂

    bon, sinon, ça doit être ça, comme tu dit, surtout qu’il y a du passif familial.
    on verra ça a la fin du chantier, ça me fera une vrai bonne excuse pour me reposer.

  2. vu le travail qui m’attends,jsais pas si je vais vieidre.

    faut pas pousser,les vacances,c’est fait pour se reposer.

    en plus,c’est mal payé…

  3. haba, voila, un tout petit peu de boulot en perspective et môôôsieur rechigne ! tout se perd ma bonne dame…
    allez je m’engage a te laisser faire une sieste de 15 mn ! par jour !!!
    je suis trop bon…

  4. J’t’admire mec… Et ta pti’te femme aussi pareil !
    Mais dis moi donc ? Aucune tentative de montage à blanc d’une aprtie avant de monter ?
    Allez j’te bisouille affectueusement.

  5. salut philoo
    non, je ne trace pas d’épure vu que je n’ai pas la place et encore moins de surface plane.
    je vais donc, en croisant les doigts et en priant st caguade, me fier a mes plans.
    y a plus qu’a espérer que je ne me suis pas planté…
    mais je suis confiant, j’ai mangé mon crédit emmerde en tout genre.

  6. et ben! je suis sans voix devant tant de travail maouse costaud !!! tailler une charpente, la vache!!!!
    y’a un moment que je n’était pas venue alors j’ai pleins d’article a lire….mais les articles sont toujours aussi agréable à lire 😉
    bonne continuation , moi je continue ma lecture

  7. merci 😉
    bon, le travail maousse costaud, je commence a en avoir plein les pattes, quand même. vivement la fin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.