Comme un lion dans une cage !

« tout corps plongé dans un flux d’emmerdement pivote afin de lui offrir sa surface maximale » Pierre Dac

voila, tout est dit…

j’ai reçu ma colle aujourd’hui. celle dont je suis tombé en panne dimanche matin… donc a part passer mes membrures dans la machine grâce a la fraise a rainer triple plateau, ne nécessitant plus qu’un seul passage et un gain de temps considérable, que Thomas ( totobricolo dans les liens ) m’a gentiment prêté ( la bisouille, kamarade ) je n’ai pas avancé les poutres en I depuis trois jours.

bon… oui, mais t’as du boulot sur la charpente ? bin… presque… je suis aller moi même chercher des pieds de poteau hier et recommencer aujourd’hui afin d’avoir du boulot sinon j’aurais vraiment plus rien a faire.

mon scieur, choisi pour sa proximité, en pensant que j’aurais le bois plus vite va me couper le reste pour les fermes, que vendredi, et encore parce que j’ai méchamment insisté. il était parti pour me faire ça lundi… bin, pourquoi pas… môôôsieur a le sens de l’humour ? môôôsieur a mangé un clown ?

si tout va bien, lundi, j’aurais les pannes et le reste.

donc, j’ai du boulot pour demain, vendredi si je suis en avance, je me remet un peu sur les poutres en I en espérant que mon scieur tienne ces engagement.

pour revenir sur big mat, il m’ont relivré l’abergement de velux. le premier ayant été refusé car de couler grise. bôa, pas grave, vous m’en recommandez un de la couleur des tuiles. pas de problème, bien sur, on s’excuse, hein ?

et le nouveau que j’ai reçu aujourd’hui est de quel couleur ? attention, c’est très dur comme question ( pour vous aider, referez vous a la citation de pierre Dac en début de post )

résultat, pas un de mes fournisseurs n’a assuré, pas un. même les transporteur de mon groupe… c’est une constance dans l’effort… et c’est des coup a vous saper le moral de façon très efficace.

rajouter la dessus, l’équivalent en pluie de ce qui n’est pas tomber depuis deux mois, qui vient de dégringoler en deux jours transformant le chantier en bourbier total et surtout empêchant le gars qui a posé trois semaines de vacances pour avancer sur son chantier, de bosser et qui se la met sous le bras en maudissant joel Coladdo du bulletin météo de France inter.

un épisode nuageux menaçant de tourner a l’orage est localisé sur le jura, avec un prédominance a la pluie battante dans le secteur de champagnole et une variation saisonnière tournant au déluge sur le village de montrond.

tu sais ce qu’elle te dit la variation saisonnière !

du coup, on a sorti de la paille de la serre qu’on a stocké sur palette et bâché afin de pouvoir tailler a l’abri. vaut mieux être prudent…

alors voila, je suis légèrement tendu du slip, entre les problèmes d’approvisionnement et la météo qui ne devrait pas s’arranger la semaine prochaine,  j’ai bien l’impression que j’ai perdu trois semaines de vacances. merdum, tiens !

Et a la fin, c'est nous qu'on va gagner !
Ca reproute dans la colle...

10 réflexions au sujet de « Comme un lion dans une cage ! »

  1. à vaincre sans peine, on triomphe sans gloire !!!

    toi, la gloire, tu vas la prendre de plein fouet, alors !!!

    courage camarade !

  2. bah , la gloire, c’est pas trop mon truc, alors juste avancer un peu cette maison me suffit.
    m’en fout aujourd’hui c’était récréation, taillage du premier poinçon !
    et vindieu, que c’est bon !

  3. je croyais qu’il était sur France info Joel Collado…

    tiens bon!

    Moi linlin, la dernière fois, je me déplace et commande chez eux le nécessaire pour faire mes mûrs ossature bois dont de grandes plaques d’osb 3 280 cm par 119.6cm en 9mm d’épaisseur. PAs de problème à la commande. A la livraison, quedalle pas de plaque d’osb, je le fais comment mon contreventement. Du coup, vu que je devais ranger ce qu’ils m’avaient livré, j’ai envoyé ma femme leur gueuler dessus (ce qui n’est pas très classe de ma part mais elle a une formidable propension à faire peur aux gens de linlin 🙂 ) Bref, un vendeur de Linlin m’appelle, en fait ils ne font pas ce produit alors que je l’ai commandé chez eux avec un vendeur!!!! Du coup, ils m’ont relivré le même en 12mm d’épaisseur le lendemain… Il sont quand même essayé que j’aille le chercher moi même!!! Je t’en foutrai moi! Faut que j’arrête Linlin mais les magasins pour pro ont tendance à me prendre d’un peu trop haut et ça ne me plaît guère.

    Allez c’est pas si grave, dans 2 jours il ne pleuvra plus

  4. en fait, t’aurais mieux fait d’aller à la tontombre !!! 😀

    c’est vrai que souvent, les magasins de pro prennent les particuliers pour des branques. mais parfois, tu tombes sur un gars sympa, et là, ça tourne impec ! (jean luc, si tu nous regardes…)

  5. c’est clair que j’aurais du aller a la tomtombre, ça m’aurait éviter que ma grue tombe a nouveau en panne… maudit ! qu’on est.
    pour bigmat, c’est pas que le gars est pas sympa mais autant de connerie, ça fait pas sérieux…
    puis les vendeurs de castomerlin, la, c’est même pas la peine… il s’en foute un peu et je les comprends…

  6. Eh ben !
    On dirait qu’on est pas seul dans la galère !
    Tiens bon compagnon et fait comme nous, rames !!!! (et c’est pas vraiment au sens figuré vu la gueule des flaques devant la caravanne…)
    ++
    Jon

  7. Allez ! On t’envoie des tonnes de courage.
    T’as remarqué que par les fils du téléphone, ça arrive vite & bien.
    Efficace ? N’est ce pas !
    Plus que le roi-du-bricole-dépot-catoche.

  8. petite précision pour la paille : pensez à faire en sorte que la bâche ne touche pas la paille, sinon, dès que ca condense, l’eau glissant le long de la bâche s’infiltre dans les bottes de paille qu’elle rencontre, et celles ci pourrissent…

    Bon courage

    Florent

  9. oui merci du conseil.
    en fait, je met des palettes par dessus entre la paille et la bache pour faire une ventilation, y a que sur les coté qu’il n’y a pas vraiment de solution.
    de toute façon, ça reste une solution provisoire.

  10. Sauf à tenter d’écarter la bâche du côté avec quelques bouts de chevrons posés verticalement, en biais, contre les bottes. Mais avec la palette au dessus, ca doit le faire…Au vu des difficultés du chantier (chapeau bas !) c’est pas la peine de s’en rajouter…Rien de plus pénible, quand on débache, de voir la paille toute pourrie sur les bords…

    En tous cas, sacré boulot, je suis assez admiratif…

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.