Finalement, tout s’arrange…

c’était serré mais tout le monde a assuré.

bigmat a rattrapé le coup en me livrant le bon OSB avec la colle manquante, vendredi en fin d’après midi.

allez c’est parti!

vendredi après midi, date officiel de début de chantier, on a sorti la machine a bois avec estelle en attendant nos livraisons.

comme sur des roulettes, que ça c’est passé.

j’ai commencé par visser les planches de coffrage en début de parcours, histoire quelle ne se fasse pas la malle des quelles aurait eu du poids dessus.

p1030128resized.JPG

j’ai abandonné l’idée de la canne pour la sortie en mode 4X4.  j’ai découpé une encoche dans mon diable servant a passer le milieu du bâti et afin qu’il ne puisse pas glisser en arrière.  une fois crocheté de cette façon, estelle a poussé et j’ai dirigé, les roues du diable reposant aussi sur les planches de coffrages, ça s’est passé sans encombre. arrivé comme une fleur sur la palette de réception.

p1030129resized.JPG

j’ai ensuite ressorti ma canne pour manœuvre et faire pivoter la bécane d’un quart de tour

p1030134resized.JPG

y avait plus qu’a habiller le tour de machine de palettes pour être a niveau, sortir l’aspi et brancher le tout.

p1030150resized.JPG

deux bonnes bâches pour les protéger et roule ! on a même eu droit a un crash test d’étanchéité avec un orage version musclé et pas de soucis.

la, au moins, je peux travailler et tourner autour de la machine. la seule chose embêtante dans tout ça, c’est le bâchage et débâchage qui prend un peu de temps ( surtout quand c’est pour une petite averse de 5 mn… ) mais de toutes façons, je n’aurais pas pu faire autrement avec les membrure de poutre en I de 5 m…

samedi, fin de matinée, je suis aller récupérer mes membrures de poutre en I que mon scieur m’a déposé en haut du village chez un de ces collèges disposant d’une fenwick.

je les aurais bien vider avec ma grue mais mon groupe est toujours absent… y a du progrès, il a enfin été enlevé vendredi après midi, donc, avec un peu de chance, je l’aurais mardi.

j’ai donc gagné une dizaine de voyage avec ma remorque ( la pôôôvre… ) pour redescendre tout ça.

p1030157resized.JPG

on a bien essayé d’en charger une partie avec le fenwick du gars mais en posant les paquets, j’ai cru que ma remorque allait exploser… mais vraiment, je lui ai dit mentalement « adieu, tu m’aura quand même bien servi », avant de beugler au gars de remonter avant de tout casser.

bon, raté, en avant pour la transpiré…

les 5 m et 4.5 m, il manque quelques 4.5 m mais dans l’ensemble, j’ai de quoi faire.

p1030158resized.JPG

les 4 m, je les ai laissé sur la remorque et j’ai commencé par la.

enfin, voila, a part le groupe elec manquant encore a l’appel, j’ai pu bosser, c’est le principal. en gros une demi journée de perdue…

la charpente arrive dans la semaine. je vais donc, mettre un grand coup sur les poutres en I, en attendant.

et puis vous savez quoi ? ça sent bon le bois ! m’en faut pas plus pour être heureux…

Ca proute dans la colle…

il est des jours ou il me faut ressortir mon capitaine haddock préféré pour exprimer ma très grande contrariété…

capture-1.png

au menu du jour, nous avons un groupe électrogène qui se trouve toujours a Nice alors qu’il aurait du être enlevé mercredi et livré demain…

alors, si les vents sont favorable, que les oracles sont dans de bonne disposition et que la pente est dans le bon sens, je l’aurais avec toutes les réserves usuelles, mardi au plus tôt mais je vois bien l’affaire pour mercredi…  sous réserves… peut être… enfin, du moins, je pense. j’ose espérer ?

c’était la première bonne blague du jour. vu que j’étais chaud, mon marchand de matériaux a suivi.

livraison de tuile ( pas pressé ), de la zinguerie ( incomplète mais pas pressé aussi ) du velux ( velux OK mais habillage de la mauvaise couleur… mais encore une fois, je suis bon prince, c’est pas pressé ) non, ce, sur quoi, j’ai insisté, ce que j’ai demandé impérativement pour ce week end, c’est l’OSB pour attaquer mes poutres en I, faute de grue.

pas compliqué, 60 panneau bord droit en 12 d’épais et en 2500 x 1250… et, et, et… 60 panneaux ( il avait presque bon ) mais rainuré bouveté et en 2500 x 675… mais facturé en 2500 x 1250… en plus de ça, ils ont le sens de l’humour.

sans oublier la colle PU qu’ils ont oublié aussi. en gros, tout ce dont j’avais besoin pour ce week end.

aurais je le sens de l’humour demain en les appelant ? j’en doute fort…

vais je faire une préparation psychologique avant de les appeler afin de me montrer courtois dans la mesure du possible ? je me tâte.

vais m’inspirer de mon mentor barbu amateur de juron bien senti ? sur une échelle de probabilité de 1 a 10, je me situe a 9.88 a la louche 🙂

allez, on respire, ça va bien se passer.

Un coup de main ? mais bien volontiers !

ça y est, on est dans les starting block !

le chantier est fin prêt, les premiers arrivages de bois, le groupe électrogène et la livraison de matériau pointe le bout de leur nez, vendredi si tout va bien.

on commence par les poutres en I, ça me laisse quelques jours pour en faire le max avant l’arrivée de la charpente.

donc, si vous avez que ça, a faire, on aura du boulot pour toutes les âmes de bonne volontés.

au programme, poutre en I, rabotage, ponçage, taille de botte de paille etc…

le tout sur 3 semaines, a partir de vendredi.

début juin, nicolas vient nous filer un coup de main pendant deux semaines mais plus on est de fou…

voila, voila. on passe aussi en mode abandon de blog. le résultat des courses pour le 15 juin.

Et maintenant une page de pub ! PROTOOL, c’est trop de la balle !

bin, oui, c’est franchement pas une habitude mais…

faut que je vous cause de mon nouveau jouet.

p1030081resized.JPG

rhhâââ, vindieu de vindieu ! ça, c’est du matos !

pour rappel, j’avais eu quelques soucis ( pléonasme ) avec ma visseuse makita MXT que j’avais payé un bras.  et je parle pas de la disqueuse makita qui a battu le record de durée de non travail  ( 10 mn avant de cramer… )

donc, fallait que je repasse a la caisse car une visseuse, c’est l’outil indispensable.

après avoir écumé les sites internet des fabricants et les vendeurs du coin, il en ressortait que possédant deja une bonne perceuse ( bosch bleu ) la fonction perceuse ne m’était pas indispensable et plusieurs vendeurs m’ont orienté vers les visseuses a choc.

c’est pas très connu car ça coûte très cher et ça ne fait que visseuse…

le principe est le même que les boulonneuses des marchands de pneu, c’est un marteau qui « tape » sur le mandrin dans le mécanisme interne et qui visse donc par a coup et non en force. ça rentre quasiment tout et sans faire forcer le moteur.  c’est les « chocs » qui travaille a la place du moteur. par contre pour le perçage… pas sur que ça le fasse.

donc, un bon « mono » produit mais qui tape dans les 500 €…

puis je suis tomber la dessus: http://www.bosch-pt.fr/boptocs2-fr/Artisanat/Industrie/Outils/FR/fr/gw/Visseuses+%C3%A0+chocs+sans+fil/104636/GDR+10%2C8-LI/24265/index.htm

même principe mais en moins puissant que les machine a 500 €. on les trouve dans les 200 € avec une visseuse classique supplémentaire. et vous remarquerez qu’avec un si petit machin, c’est deux fois plus puissant qu’une visseuse pro en 14.4 v.

donc je me tâtais sur ces produits entre les différentes marques.

bosch bleu: garantie 3 ans mais pas les batteries

dewalt: excellente réputation mais garantie 1 an… et pas les batteries non plus

et le challenger: metabo. garantie 3 ans visseuse et batterie

bon, makita… heuu comment dire… hors concours ! 🙂

et puis par le hasard de mes errances sur le net, je suis tombé sur une promo PROTOOL. et la, de suite, ça m’a parlé !

PROTOOL, c’est la gamme charpente de festool.

étant plus que satisfait de ma scie circulaire plongeante festool, je me suis penché sur les caractéristiques du bestiau et la, j’ai cru qu’il l’avait fait rien que pour moi.

ils se sont dit: l’autoconstructeur jurassien a sûrement besoin, d’une perceuse, d’une visseuse et d’une visseuse a choc si ca suffit pas. et pourquoi faire deux machines quand on peut tout faire avec la même. hein, pourquoi donc ?

bah, voila, c’est la différence avec les autre marques et qui fait que c’est du vrai matos de pro.

donc, grâce a ce sélecteur:

p1030082resized.JPG

on passe du vissage avec débrayage automatique pour les vissages fin, a la fonction perceuse et pour finir a la visseuse a choc de bourrin qui dépote ! 200 Nm !  ( 50-60 Nm de moyenne pour une visseuse classique pro ). le tout garantie 3 ans machine et batterie incluse. et la garantie festool, c’est le top du top ! en cas de problème, ( quoi ça ??? ) ça retourne direct chez festool, pas chez un sous traitant qui s’occupe de 50 marques et qui regardera votre machine quand il aura le temps…

le petit plus, protool-festool, le mandrin centrotec qui permet de passer rapidement du porte embout,  au mandrin, en passant par le renvoie d’angle. tres pratique dans le feu de l’action. par contre, le prix des accessoires te font réfléchir a deux fois si t’en a vraiment besoin 🙂

p1030084resized.JPG

bon, je l’ai essayé tout a l’heure et y a pas photo ! les tires fonds et les vis de 180… comme dans du beurre ! par contre, ca fait du barrouf’ ! en utilisation prolongé, fonction visseuse a choc, il vaut mieux porter un casque anti bruit !

enfin voila, c’est vraiment de l’excellent matos ! c’est plus cher ( hors promotion ) mais ca les vaut largement et finalement pas tant que ca, car vous avez l’equivalent de deux machines qui couterait dans les 700 €.

alors vu que je suis sympa comme gars, voila le lien ou je l’ai acheté : http://outilmania.fr/perceuse-visseuse-batterie-li-ion/4380-perceuse-visseuse-a-chocs-protool-idc-15-2-tec-li.html.

310 €, c’est même plus un bon prix ! c’est du pousse a la consommation !

c’est la première fois que je commande chez eux mais ils sont super sérieux. reçu en 48 h et frais de port gratuit.

c’est de la vente flash, donc, je suppose qu’il ne faut pas trop traîner.

kit de deplacement machine a bois

ça se vend dans le commerce ces bêtes la, mais ça coûte un bras ( 160 € de moyenne… ) ça fait une peu cher pour bouger sa machine…

donc, super bricolo bill est reviendu et en s’inspirant des kit commerciaux, il a pondu ça.

p1030075resized.JPG

une premières version avec roue caoutchouc a foiré, le poids de la machine écrasant complètement le caoutchouc, donc roue polyamide spechiole charge lourde.

de l’autre coté, le bitonio qui sert de support de levier fabriqué avec deux renfort d’angle de volet. c’est juste, juste mais ça tiens le coup…

p1030077resized.JPG

et la canne qui sert de levier. c’est pareil, l’angle coudé demanderais a être renforcé pour éviter qu’il ne faiblisse.

p1030079resized.JPG

ça se bouge pas avec deux doigt mais plutôt a deux personnes. un qui dirige et l’autre qui fait bouger la baleine morte. c’est que ça pèse une machine a bois… et j’ai viré tout ce qui peut être viré pour gagner du poids. m’enfin, ça marche et ça m’est revenu a 50 € max.

pour la sortir, il va falloir faire une rampe nickel, sinon, ça m’étonnerais que je puisse lui faire prendre l’air. il me faut au moins la sortir de l’atelier, après je peux la choper a la grue.