Fabrication des poutres en I

ou comment économiser pas mal de thune facilement.

pour info, il me faut 871 ml. si je suis le devis d’un copain a 13 € le ml, ça nous la donne a 11 323 €. si je suis le devis qu’on m’a donné pour des poutres nailweb ( http://www.nailweb.com/ ) a âme en acier, on arrive a 27 000 €… gloups !

après calcul,  je suis a 5.16€ du ml soit 4500 €. bois, OSB et colle compris. y a pas photo, n’est t’il point ?

alors on ne compte bien sur pas le temps passé mais c’est le principe de base de l’autoconstruction… et il faut aussi une toupie avec son entraîneur, sinon, c’est pas la peine.

attention, le prix donné est en fonction des prix très raisonnable, obtenu chez bigmat. en particulier la colle… j’ai cherché a m’en procurer ailleurs pour ne pas tomber en panne et j’ai vite oublié. le meilleur prix trouvé sur le net est 150 € les 5 L. chez bigmat, 50 €, les 5 L … c’est pas pour faire de la pub a bigmat mais ils ont bien assuré niveau tarifs.

pour recap’ et en TTC, le bois est a 290 € du mètre cube, l’OSB a 5.5 €  du m² et la colle 50 € les 5 L.

fin de l’aparté « prix de revient ».

maintenant construction.

après avoir rapproché l’OSB avec la grue, j’ai commencé par le découper. la, aussi, la festool et ses rails de guidages sont indispensable.

comme je disais dans un précédent post,  le but du jeu est de tirer 4 longueur de 31 cm dans 125 cm de large, soit 1 cm pour les traits de scie.

ça donne ça pour la dernière coupe. le petit point rouge, au niveau du bastaing, c’est la qu’il faut couper. 5 mn, quoi…

p1030314resized.JPG

sinon, après avoir testé la coupe 3 par 3, je suis passé a 4 par 4, profondeur maximal autorisé par ma circulaire. ça va tout de suite plus vite.

les serres joints servent a ne pas faire bouger les panneaux quand je les déplaçe. on garde une coupe net et précise tout le temps.

p1030308resized.JPG

et le résultat… y a juste le nécessaire pour mon toit. faudra remettre ça, pour le plancher.

p1030377resized.JPG

on a aussi affiné la technique de collage.

je les faisais 2 par 2 car la colle a un temps ouvert de seulement 15 mn. donc deux et basta, faut mettre en presse.

j’ai donc rajouté une aire de collage indépendante de la première, ce qui nous permet de serrer la première fournée et de passer a la suivante dans la foulée.

madame encolle les membrures pendant que je monte les poutres.

p1030337resized.JPG

p1030342resized.JPG

une fois en presse, il faut 3 heures avant de démouler.

avant de les manipuler, je rajoute un bout de feuillard au jonction de membrure. c’est indispensable sinon rien qu’en les bougeant, on risque de les casser. autant en pression, tu pourrais danser le kazatchock dessus, autant en flexion latéral, c’est aussi fragile que du verre. on a d’ailleurs failli en casser une en la manipulant.

p1030212resized.JPG

ensuite, c’est la découpe. on coupe a 90 ° d’un coté et en pointe de l’autre.

je me suis fabriqué un gabarit pour la pointe. bien plus simple que de tracer a l’équerre a chaque fois.

on mesure la longueur finale

p1030350resized.JPG

puis on trace au gabarit

p1030351resized.JPG

ensuite premier passage de la scie

p1030353resized.JPG

et on retourne pour finir le travail

p1030368resized.JPG

enfin, le résultat:

p1030369resized.JPG

p1030378resized.JPG

p1030379resized.JPG

voila, prête a être posé !

les chutes de membrures seront retaillé pour fermer les poutres, a peu près comme ça.

p1030381resized.JPG

allez encore un peu de boulot mais ça va bien se passer.

c'est reparti pour les poutres en I
Première poutre en I collé !

10 réflexions au sujet de « Fabrication des poutres en I »

  1. le feuillard, c’est ta seule jonction de membrure ?
    tu pourrais po genre faire une feuillure de 50 cm de long et rajouter une pièce de bois de chaque coté pour faire une jonction plus sérieuse ? là, ça me rassure po…

  2. en fait, c’est juste pour les manipuler.
    ça les rigidifie juste assez pour les soulever sans risquer de les casser. une fois sur le toit, fixé aux pannes et avec la paille dedans, ça craint plus rien.
    donc la feuillure en bois, c’est acht’ plus classe mais le feuillard, c’est plus rapide.
    par contre, pour celle du plancher, je ferais mieux et plus costaud. elle auront bien plus de contrainte et je prendrais pas de risque.

  3. Bonjour, le bois des membrures de tes poutres en I c’est du douglas?, et de quel classe?, merci d’avance pour ta réponse et bon courage à toi

  4. Salut,

    Encore une petite question : on peut avoir la marque et la dénomination de la colle que tu as trouvé en bidons de 5 l chez Bigmat. Histoire de pouvoir aller demander chez eux avec des « références » précises..
    Merci d’avance

    Pascal

    • salut

      oui, sans probleme mais de quel ordre ? c’est plutôt, les dimensions ou la façon de réaliser la feuillure qui t’intéresse ?

      a+

  5. Bonjour

    Les deux mon capitaine.
    Je n’ai jamais emplyé cet appareil que je vais acheter specialement. Comment t’y es tu pris pour la realisation des rainures?
    et niveau taille: profondeur et largeur stp
    as tu realisé en deux passes ou en une seule? a l’assemblage tu dois forcer ou alors tu prevois un peu de ‘jeu’.
    Merci, tes précisions sont hyper importantes pour moi

    • salut

      pour l’appareil, je suppose que tu parle de la toupie. attention quand même, ça coûte assez cher et si tu peux t’offrir une formation, ne serait ce, que sur la sécurité, y a pas a hésiter. ça a vite fait de te bouffer un doigt, ces bêtes la. l’entraîneur qui coûte aussi un bras est plus que recommandé. c’est beaucoup plus secure et ça fatigue carrément moins tout en faisant le boulot beaucoup mieux. la toupie ne fait que toupie mais les combiné a bois font un peu tout et si tu construit ta baraque, c’est très vite rentabilisé ( et j’ai pas d’action chez leman 🙂 )

      pour la largeur, c’est l’épaisseur de ton osb qui vaut, plus 0.5 mn pour pas se faire suer a le rentrer. de toute façon, la colle PU viendra combler les vides.
      pour la profondeur, j’ai mis du 15 mn, soit le tiers de l’épaisseur de ma membrure qui fait 45 mn d’épais.

      a moins d’être limité par l’épaisseur de ta fraise a rainer ( mais il existe des fraise intermédiaire pour pallier le problème et augmenter la largeur de la rainure ) tu peux faire ta passe en une seule fois.

      j’ai retrouvé un post ou je parle une fois de plus de tout ça : http://autoconstruction-ecologique.fr/2011/05/22/premiere-poutre-en-i-colle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.