Fondations… finies ! hôôô yeah ! mode hibernation ON. (re) hôôô yeah !

capitaine-haddockresized.jpg

tout est dit ! 🙂

j’ai d’abord fini de rattraper mes approximations en remettant tout mes pieds de poteaux a la bonne hauteur.

pour rappel, l’erreur vient d’un oubli de réflexion préalable a la bonne utilisation d’un niveau de chantier. donc vous le saurez, même en laissant en place le trépied, il ne faut pas démonter la lunette pour la mettre a l’abri des intempéries. sinon, ca cague complètement les mesures. c’est con mais fallait y penser. arf ! 🙂

pour le gros œuvre, j’ai tenté plusieurs techniques.

pré perçage a intervalle régulier, pré disquage pour faciliter le burinage et pour finalement tout faire au perfo. le pré travail n’apportait guère plus de facilité mais en faisait perdre bien plus.  j’ai ensuite re-coulé un mortier a prise rapide pour remettre au propre et avoir une surface nickel pour pouvoir poser les pieds de poteaux.

p1010765resized.JPG

p1020010resized.JPG

en tout cas, c’est du costaud ! ce qui est au final rassurant et surtout le résultat espéré. je me serais pas fait suer pour rien.

and the last photo of the mother fucker fondations  ( in english with un accent texan prononcé, ca passe mieux 🙂 )

p1020072resized.JPG

une fois fini, reprise des niveaux ( sans démonter la lunette 🙂 ) et s’il faut savoir avouer ces âneries, il faut aussi savoir se jeter des fleurs.

donc… mode « je me la pète » ON.

2 cm de différence sur la totalité du bouzin. c’est pas nickel mais venant de moi, ca relève de l’exploit ! et oui, il m’en faut peu pour être heureux ( selon la philosophie de mon mon maitre jedi personnel:  l’ours baloo )

mode « je me la pète » OFF  ( promis, ca se reproduira plus, j’ai une réputation a tenir, moi ! 🙂 )

au rayon, j’ai pas eu le temps ( l’envie ? 🙂 ): le  coulage de la dalle du poêle de masse. mais ca urge pas donc… pour l’année prochaine.

pour finir, une petite photo des dents du bois. peut être mon alien ou son cousin proche. vu les chicots qu’il se trimbale, il se pourrait bien que j’ai trouvé a quoi ressemble mon empêcheur de dormir en toute sérénité.

saleté va ! ( quoi que, dans du bois de chauffage, il fait ce pourquoi il est conçu. il nettoie le bois mort… mais saleté quand même, son pote n’avait qu’a pas manger mon atelier !  )

trouvé dans une buche de mon bois de chauffage complément contaminé par lui et ces potes. c’est assez impressionnant, le gruyère que ca fait. il devait y en avoir une vingtaine de visible. la buche contaminé a été impitoyablement cramée sur le champs dans le bruleur a végétaux et jojo les chicots écrabouillé sans aucun remord.

il a d’ailleurs été instantanément recyclé en protéine pour chat sauvage gourmand 🙂

et dire qu’il y en a qui achète du sheba 4 étoile a l’estouffade de saumon de l’atlantique méditerranéen septentrional sur son lit d’écrasé de pomme de terre…

t’en foutrais, moi ! un poignée de croquette par jour pour pallier la fin de saison de la souris jurassienne accompagné de tout ce qui traine a portée de moustache, ca vous fait des vrais matou de compét’. sheba 4 étoiles… pfff !

allez, je vais rejoindre maitre baloo dans son hibernation bien mérité. vous me réveillez au printemps ?

haaaba, c'est sur qu'on y voit plus clair comme ca !
Pendant que certains s'amusent avec leur bout de bois, d'autres bossent sérieusement, eux !

3 réflexions au sujet de « Fondations… finies ! hôôô yeah ! mode hibernation ON. (re) hôôô yeah ! »

  1. t’inquiètes, j’ai branché le réveil ! dès que la neige fond, je te secoue !!! (vers juin, dans le jura, c’est bien ça ? 😀 )

  2. je compte sur vous pour venir me réveiller avec des gros bisous gentils et une boite de chocolat 🙂
    et je vais peut être enfin avoir le temps d’aller squatter vos blogs respectif.
    j’ai négligé dernièrement mais je vais me rattraper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.