J’ai commencé a debiter ma charpente… enfin presque…

bon, la maquette de ma charpente… mais c’est psychologique, j’essaye de me faire croire a moi même, personnellement que j’avance 🙂

grâce a mon nouveau joujou, (spechiole dédicace a dood et jimo 😉 ) ma productivité informatique quand a la réalisation et la finition de mes plans a considérablement augmenté. maintenant que je peux bosser entre midi et deux, ça n’a pas moufté.

photo0111.jpg

donc, ça y est, les plans sont finis et vérifiés. il reste des petits détails a fignoler mais au fur et a mesure. ça presse pas. l’autre avantage de cet ordi, c’est que je sauve l’équivalent d’un baobab en feuille A4 pour imprimer tous les plans et cotations.

quand je dis fini, c’est pas tout a fait vrai, je parle de la charpente, reste quand même l’électricité et la plomberie. mais ça m’empêchera pas de bosser cet été.

si ça vous intéresse, ils sont téléchargeable sur la page   » les plans techniques  » a droite, dans le carré jaune.

étant d’un naturel prudent, il ne reste plus qu’a valider tout ça par une belle maquette qui se transformera en maison de poupée géante pour Julie par la suite ( recyclons, recyclons… )

alors, c’est pas indispensable mais je préfère valider en 3D ce que j’ai dessiné en 2D. étant une brèle complète avec sketchup ou équivalent, il faut que je passe au support physique, l’ordi ne m’est d’aucun secours…. pis, j’ai que ça a foutre en ce moment. pis ça fera une belle maison de poupée pour ma p’tiote. pis, c’est tout !

aujourd’hui débitage pour obtenir ce que théoriquement, la scierie me livrera grandeur nature. puis, j’ai commencé le traçage que j’espère finir cette semaine pour attaquer la découpe le week end prochain ( on y croit, non ? ‘tain, dans deux semaines, je monte ma charpente, noooon ? t’as fait vite ! toi qui était a la bourre 🙂 )

un ch’tio problème a l’horizon… je sais pas ou je vais la foutre parce qu’avec une surface au sol de 1.80 x 1.50 mètres, elle va pouvoir en caser des playmobils, la p’tiote 🙂

dans l’atelier, c’est plié, peut être dans une des serres…

v’la le puzzle géant :

photo0004.jpg

puis pour répondre a ceux qui me demandait, si j’allais modifier mon dossier de permis de construire, a mon grand désespoir, c’est oui… merdum… va falloir que je me recogne ces plans a la con, de façade, et intérieur, et de coupe, et patati et patata… pas motivé du tout mais j’ai pas le choix.

j’ai retrouvé la dernière modif de permis ( je l’avais paumé… ) et j’avais dessiné une magnifique serre qui remontait sur le toit et qui n’existe plus… donc, la, j’y coupe pas.

bon, ça change rien a la charpente, ce qui va me permettre de bosser quand même, même si ça traine en mairie.

enfin voila. de la paperasse en perspective.

Print Friendly, PDF & Email
Plans, permis de construire et maquette de la charpente. Dois je rajouter: encore ?
Nouvelles suggestions pour la serre...

13 réflexions au sujet de « J’ai commencé a debiter ma charpente… enfin presque… »

  1. Superbe idée ; Celle de fabriquer une maquette sufisamant solide pour servir de maison de poupée.

    Pour ta charpente, existe t’il des scieurs itinérants dans le jura?
    Sont ils moins chers en additionnant l’achat des troncs, que la livraison depuis une scierie? Je sais qu’ils se font payer au cubage, ce que je ne comprends pas. Et ils veulent que les troncs soient rassemblés.

  2. salut patrick

    alors oui, on a envisagé la solution scierie mobile avec une économie non négligeable a la clé.
    mais c’est bien trop compliqué pour le pékin moyen car si le scieur ne pose pas de problème, c’est plutôt l’approvisionnement de la matière première qui est compliqué. trouver des douglas, c’est pas simple et ça implique de connaitre du monde.
    ensuite, il faut aller les couper et faire tomber des bestiaux de 15/20 m minimum, en toute sécurité, c’est pas donné a tous le monde.
    puis faut trouver un débardeur pour les sortir, un grumier pour les transporter, de la place pour les stocker etc… sans compter qu’il y a une grosse différence entre le cubage brut et le final sans compter l’éventuelle perte du, au talent ou a son absence de talent, du scieur. dans tous les cas, il faut prévoir 20 ou 30 % de plus en cubage de bois si je me souviens bien.
    alors financièrement, on gagne 30 % ( il me semble, je ne me rappelle plus bien ) sur le prix en scierie classique mais la scierie classique, t’as plus qu’a tracer et découper.
    j’ai un ami qui a fait comme ca en version scieur mobile mais il bosse a l’onf et connait le monde du bois, ce qui a simplifier le bouzin…

  3. euh, j’dis ptet une connerie, mais il me semble que pour un permis modificatif, tu ne donnes que les documents qui changent, à savoir là, juste les façades (po les coupes ni le plan de masse tout ça…)

    non ?

  4. heuu possible, je vais me renseigner a la mairie. ( j’ai le temps, je suis en arrêt de turbin pour deux jours après la rencontre d’une de mes cotes et le bas de mon camion. camion vainqueur… )

  5. crotte !
    bon, repos et mogettes saucisses, alors…

    ton logiciel, j’men sert po en fait, stu veux que je te le renvoie… (y plante à l’instale à chaque fois sur mon pc…)

  6. salut mon bon Patrice !
    Je suis bien désolé de t’avoir foutu dedans en te demandant si t’allais modifié ton permis… c’était juste histoire de causé un peu… 😉
    Mais je crois que Tho a raison et que tu ne dois pas tout représenter… c’est toujours ca de gagner.
    Camion vainqueur… merde ! j’aurais du parier !
    Bon courage pour la suite.
    ++
    Jon

  7. Salut patrick,
    j’ai jeté un coup d’oeil à tes plans fait recemment sur Qcad.
    j’ai pas bien compris ce qu’une poutre en I faisait au dessus du soubassement… tu l’utilise pour faire un vide sous le pancher.
    et sur tes plans vu de dessus de la maison on ne voit pas apparaitre l’epaisseur des murs qui fera bien environ 50cm… normal?

    faut que je m’y mette à ces logiciels machins trucs en anglais…rhaaa.

    mais en tout cas merci ca servira à d’autres…

    niko

  8. salut a tous
    désolé pour le retard, panne de net…

    pour thomas, non, garde le ou sert toi du manuel pour caler un meuble 🙂

    jon, non, t’excuse pas, c’est vous qui avait raison, vaut mieux faire dans les règles de l’art, c’est un coup a être emmerder plus tard. un joli dossier conforme vaut toutes les assurances contre les casses couilles éventuel. j’en connais pas dans mon voisinage mais…

    « lamaisondurable », t’as le lien du site de qcad a droite dans la rubrique  » linux et les logiciel libres ». y a plus qu’a.

    et niko, les poutres en I sur le soubassement, servent de plancher et d’isolant, ça remplace la traditionnelle dalle béton. la paille sera glissé entre les poutres, le tout enfermé grâce a de l’osb et par dessus une couche de brique de terre pour récupérer l’inertie que ça supprime. pis, du carrelage, béton ciré, terre battu ou autre pour la finition. on a pas encore décidé.
    et oui, l’épaisseur des mur n’est pas dessiné. les trait représentent les murs intérieurs. pour des plans technique, c’est suffisant. les fenêtres seront bien sur positionné au milieu des mur z’en paille.
    et qcad, ca cause en français ou tu dois pas avoir la bonne version ou tu ne l’a pas « francisé ».
    a+

  9. merci pour ta réponse patricE…
    excuse moi, en me relisant je viens de voir que je t’avais appellé patrick… zut ! Patrick truelle… rigolo ca !

    franchement original l’histoire de la poutre en i… tu va mettre de la paille partout… dans le sol, dans les murs, dans le toit aussi? cool…
    sinon je voulais te demander ta maquette de charpente et la la vraie que tu fera ensuite ca sera encore la technique du moisé ?

    A+

  10. oui, c’est ça, dans le toit aussi, selon le même principe. on construit une grosse glacière, quoi 🙂
    par contre, l’idée n’est pas de moi mais vient de david ( paille01 dans les liens ). une bonne idée a pour vocation d’être recopié, voir amélioré, même si j’ai pas amélioré grand chose. 🙂
    pour ce qui est du moisage, non, on fait dans la charpente traditionnelle, pour la maison. vu qu’on a plus de temps ( tout est relatif… ) ça sera plus joli. on est toujours content du moisage car il nous a permis de construire rapidement et facilement mais il est vrai que coté esthétique, c’est moins bien. c’est une question de gout…
    par contre qui dit charpente trad’, dit soit grue, soit engins de levage type maniscopique et la, ça se complique, car c’est un budget non négligeable. a l’étude actuellement…
    a+

  11. pour le levage, un manuscopique chez l’agriculteur du coin,entre 20 et 30 € de l’heure… et si lui n’en a pas, il connait celui qui en a un !

    😉

  12. bin, c’est le plus simple en effet et le moins cher. une ou deux journée a tout casser de boulot si c’est tout prêt, plus qu’a monter.
    mais la grue a l’avantage de me rendre autonome au niveau du planning, de pouvoir prendre mon temps et surtout d’être d’une aide précieuse pour monter les poutre en I sur le toit sans parler des tuiles…
    autre problème, si c’est la grue, faut que j’en trouve une, a moteur vu que j’ai pas de triphasé… voila, voila, voila…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.