Mode hibernation OFF et légère modif’ de plans. Encore… enfin, pas sur…

bin, non, enfin oui, on est toujours la ! deux mois que j’avions pas causé dans le poste, ça commence a faire.

En excuse valable, on a en stock: le froid ( made in jura, ça pique ! ), l’arrivée de Renaud, en qualité de petit frère a Julie qui nous a pas mal occupé la fin d’année ainsi que le début et un bon mois de vacances pour ma gueule que j’ai passé a glander intensément,  consciencieusement, quasi professionnellement 🙂 . Trois ans que j’avais pas pris de vrai vacances, j’en ai bien profité.

sinon coté travaux, c’est toujours la trêve hivernale mais je me suis replongé dans les plans.

au menu re-vérification, vérification de la re-vérification et après relecture de mon bouquin préféré, « la conception bioclimatique » de Mr Oliva et Courgey,  je me suis aperçu d’une lacune sur ma serre bioclimatique. je crois bien qu’elle est mal conçu. merdum !

pour rappel:

plan-rdc-ancienne-version.png

je partais sur le principe d’une serre en façade sud, intégré au mur avec une dalle captrice et un mur capteur, le tout surplombé par une mezzanine. bon, ça pourrait être pas mal mais en révisant mon Courgey-Oliva ( ma bible ) je suis retombé sur ce schéma expliquant le bon fonctionnement d’une serre bioclimatique.

photo0102.jpg

pour faire simple et clair, mon ancienne serre n’aurait pas eu un rendement maximal. je m’explique: le principe d’une bonne serre est un espace fermé avec la façade sud vitré. un aération haute et basse est mis en place sur les parois intérieur et extérieur pour une gestion des flux et calories qu’elle peut apporter ou supprimer.

en hiver, de jour, le soleil chauffe au max l’intérieur de la serre et les ventilations haute et basse du mur capteur ( les extérieurs sont fermés ) permette une circulation d’air réchauffé dans la maison mais surtout emmagasine des calories dans les surfaces captrice. la nuit, on ferme la boutique et c’est au mur capteur de rentrer en scène en restituant les calorie accumulé en journée.

en été, c’est l’inverse. de jour, on coupe le rayonnement solaire sur les surface captrice et on ventile la serre grâce aux ouvertures. la nuit, on évacue les calorie accumulé dans la journée par la serre.

tout ça, c’est bien beau mais sur mon ancienne serre, ça risque de ne pas le faire, vu que la serre était un grand espace ouvert dont la gestion des mouvements d’air aurait été difficile ( on avait quand même prévue des ouvertures sur la serre et la fenêtre a l’étage pour cette gestion, pas top top… ) et si le rayonnement solaire aurait fait son œuvre, l’effet de serre n’aurait pas pu être optimal au regard du volume d’air a chauffer.

autre problème, le mur capteur trop éloigné.

après relevé, il apparait qu’au meilleur des cas, seul le bas du mur aurait été correctement chatouillé par les rayons du soleil, a cause d’un plein sud pas génial et d’une butte qui nous bouffe une partie du soleil. sur le schéma sont représenté les rayonnements solaire quand il sont le plus bas dans l’hiver. au pied de la dalle, au pied du mur, sur le mur et sur le toit.

soleil-serre.png

le mur capteur se situe au niveau du poteau central. pour les capteur thermique qu’on va mettre sur le toit, pas de lézard, ils seront toujours ensoleillé. par contre, le haut du mur, entre le débord de toit qu’il faudrait réduire ( et donc prévoir une protection solaire supplémentaire ) et les divers montant en bois de la serre qui stopperait une partie du rayonnement, ça nous parait pas génial.

donc, au regard de tout ces paramètres, on a repensé tout ça.

maison-rdc.png

on a rapproché le mur capteur pour qu’il profite plus amplement des rayons solaires et fermé cette serre qui devient une pièce a part entière en reprenant le fonctionnement d’une serre bioclimatique.

le hic, c’est qu’on fait une croix sur une partie de notre mezzanine et qu’on obtient un salon plus petit ( mais déjà bien assez grand ). on récupère par contre une chambre a l’étage, fermeture de la serre oblige. vous noterez au passage, la modif’ de la salle de bain, en s’inspirant des conseils de France ( voir post précédent )

maison-etage.png

le plancher de la chambre nous oblige a réduire en hauteur la serre mais on l’a du coup élargi, ce qui ne nous fait pas perdre tant de surface que ça.

voila, cruel dilemme, n’est t’il pas. on garde notre idée de départ avec un fonctionnement moindre mais un agencement de pièce, de lumière et de mezzanine qui nous plaisait bien ou on essaye de tirer partie au maximum d’une conception bioclimatique passive ( du moins, on espère… ) qui nous permettra d’économiser du chauffage par la suite… on se tâte…

vous en pensez quoi ?

A trop vouloir bien faire...
Plan de l'étage, la p'tite modif' qui va bien !

14 réflexions au sujet de « Mode hibernation OFF et légère modif’ de plans. Encore… enfin, pas sur… »

  1. C’est ça que tu appelle glander ? Si t’as pas beaucoup agité tes petits muscles , coté ciboulot ça a turbiné un max.
    Ce que j’en pense c’est que ça m’a l’air pô mal… J’aime beaucoup les plans qui prennent en compte l’inclinaison du soleil. Chez moi c’est en regardant le soleil caché par les arbres que je me suis dit – tiens je vais prendre un repère pour couper tout ça de façon à ce qu’en hiver le soleil soit au dessus de la cîme. Vous m’épatez vraiment . Allez courage plus que trois mois d’hiver et tu pourras reprendre ta pioche :o) La bise à toute la maisonnée

  2. être bien dans sa maison, c’est quand même important…
    rien qu’avec ce que tu as, la consommation de chauffage va être ridicule… est-ce que pinailler sur le bioclimatisme tout en sacrifiant le plaisir vaut vraiment le coup ?

    je t’aide, là ? 😀

  3. aïe, aïe, aïe… and the winner is… Thomas et son bon sens mayennais.
    t’as bien causé copain ! ( philoo aussi, hein ! )
    mais ta petite phrase nous a remis les idées en place en repensant le pourquoi du comment de cette serre et de son intérêt, de son éventuel double emploi, de son cout etc…
    et après pesage du pour et contre, il reste pas lourd pour la serre.
    bon, partons du principe que dans la dernière configuration, notre serre aurait été efficace certes mais en terme d’ensoleillement, c’est les capteurs les plus intéressant. ils prennent le soleil tout le temps, ce qui n’est pas le cas de la serre.
    on a prévu de faire un plancher chauffant et c’est la que se pose vraiment l’intérêt de la serre. pourquoi ne pas profiter des capteur ensoleillé tout le temps plutôt que d’une usine a gaz a l’ensoleillement réduit ? bin, voila… serre bioclimatique K.O !
    sans compter la réalisation, le cout, la contrainte d’utilisation, la modif’ de plans qui nous plait moins…
    bon, on y re-réfléchit encore demain, mais la serre est mal barré au final.
    qu’est ce que vous en pensez, raisonnement correct ?
    et merci Thomas, comme quoi, c’est toujours bon, d’avoir un avis extérieur.

  4. Oï, alors ça veut dire adieu la serre ou juste une serre moins optimisée (avec mezzanine et tout le toutim) ?
    Parce que pour ma part je suis d’accord avec Thomas, à quoi bon grapiller 2° si on n’aime pas la pièce dans laquelle on vit, mais ça serait dommage de mettre la serre dans les cartons… c’est quand même super joli un séjour avec plein plein de verre pour la lumière, et puis même si ça ne fonctionne pas autant que ça pourrait si elle est bien construite ça devrait quand même apporter un petit peu de chaleur les jours d’hiver ensoleillé (les plus froids), non ?

  5. vu qu’on veut garder le coté lumineux, on passerait a une baie vitrée. de taille conséquente mais bien moindre que la précédente prévue avec un débord de toit généreux pour l’été. on aurait donc, juste lumière et rayonnement occasionnel mais plus le coté chauffage.
    je me refais une surchauffe de cortex demain et je récapitule bien tout ça, avec madame.
    décision finale demain ou après demain ensuite une baffe a chaque nouvelle idée de modification des plans 🙂

  6. Elle fait quelle taille la baie vitrée ? C’est dans sa partie basse qu’elle ne reçoit pas le soleil ?
    Parce que tu as la possibilité de faire une baie qui ne descend pas jusqu’en bas. J’ai habité dans une maison qui avait ça (mais en simple vitrage avec des fuites…) une fenêtre à environ 1m du sol voir un peu plus, qui ne monte pas jusqu’au plafond mais super large, quasiment toute la longueur du mur. Bin c’était super joli et agréable, devant tu plante un ou deux arbres qui font des fleurs genre cerisier ou poirier et tu es paré pour de looooongues heures de contemplation bien calé dans un fauteuil 🙂
    Enfin bien sûr faut habiter dans une région où la température permet la culture de plantes à fleurs, pas uniquement des sapins et du lichen.

  7. + 1 pour frck.

    en plus, le vitrage c’est bien, mais ça me parait difficile de gérer les surchauffes…
    donc une (grande) baie vitrée, ça parait plus sûr !

    et une baie haute, ça fait moins de vitrages brisés par le ballon de renaud qui joue contre le mur ! 😉 et c’t’original !

  8. Hello !

    Je plussoie avec les autres.
    Au diable la serre !

    On s’est croqué la tête un sacré moment sur la conception bicolimatique (qui reste aussi notre bible) mais il faut bien se faire une raison… Pour cela, il faut un terrain très bien exposé, sans arbre trop près, ect…, il faut de l’argent, il faut de la place, etc…

    Bref, on gardé les concepts de bases (orientation Sud, un max d’ouvertures au Sud, un min au Nord, on a mis des brises soleil à l’est et à l’ouest pour récupérer le soleil en hiver et pas en été) et puis c’est déjà pas mal !!!

    Il faut que ta maison te plaise, c’est bien là l’essentiel. Surtout avec le temps que tu vas passer à la construire !

    Félicitation pour le petit !

    A+ les zamis !

    Jon

    PS : Je viens de recevoir mon devis menuiseries, une baie vitrée coulissante c’est bien : €€€ ! mais une porte fenêtre c’est bien aussi : €€. Et ou tu peux une baie fixe, c’est encore mieux : € !!!!

  9. bon, bin, merci pour tout vos conseils, plein de bon sens.
    finalement vous avez raison, on va revenir a notre idée de départ pour la serre mais sans le coté bioclimatique.
    je re-prépare un petit visuel 3D pour vous montrer.
    a bientôt !

  10. bonsoir,

    en faisant un petit tour par votre blog, je tombe juste sur la modif n°… des plans et en plus la question de la serre, la faire, ne pas la faire, son emplacement….
    comme vous l’avez positionnée elle prend beaucoup de place sur le salon et son emplacement n’est pas idéal voir les croquis de J.P Oliva.
    Pourquoi ne pas la placer à l’angle entre le salon et le coin repas.
    Je vais dessiner ce à quoi je pense sur un de vos plans et j’essaye de vous l’envoyer rapidement.
    Bonne fin d’hiver à toute la petite famille.
    France

  11. à Tho
    un permis de construire ça sert à définir une surface de SHON, l’aspect de la maison, son style et les finitions des façades. Aussi très important, la pente, la forme et la couverture de la toiture.
    Il est possible de faire toutes les modifications voulues pour l’aménagement intérieur, cela n’a aucune incidence sur le PC et ne peut le remettre en cause.
    D’ailleurs depuis la nouvelle réforme du PC, on ne donne le plan détaillé de l’intérieur.
    Si au moment de la construction les ouvertures extérieures sont modifiées, il faut remplir un formulaire pour déclarer ces modifications, c’est simple et accepter par le maire.
    bonne soirée à tous

  12. salut France !
    alors, je pense savoir comment tu me propose de faire mais le problème vient du positionnement de la maison quasi imposé par l’architecte des bâtiments de France ( tas de caillou classé en haut du village ).
    ce décrochement est la seule solution que j’ai trouvé pour bénéficier d’un pan de toiture plein sud. je m’en serais bien passé mais que veux tu, grand manitou a parlé. ( en plus, on y est pas dans le périmètre mais faut harmoniser qu’y dit… )
    mais dit moi, au fait, insinuerais tu que j’ai fait beaucoup de modif de mes plans ? rhôôô, si peu… 🙂

  13. à france (:D) :

    yep. j’ai fait moi-même mon permis pour ma maison, et suis en train de monter celui de mon beauf, les 2 après la réforme. (alors avant, chais po…)

    par contre, j’ai aussi modifié une ouverture après acceptation du permis chez moi (une baie au nord, je sais, c’est po bien, mais c’est la seule vue intéressante (que dis-je, magnifique !) de la maison…), et à la mairie, on m’a fait poser un « permis modificatif », qui est une version simplifiée du permis normal, mais qui a du néanmoins repasser aussi par la dde.
    et c’est aussi la démarche qui est donné par le site internet de l’équipement.

    t’as un moyen de faire plus simple qui m’aurait échappé, alors ? allez, ziva, donne, step ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.