Crash test mur de brique et son enduit

vu que d’un coté, il nous fallait un porte manteau et que d’un autre, il nous restait des briques, on a décidé de remonter notre mur de brique.

ça nous permet de voir, comment elle se comporte sur des hauteur plus importante et de faire des tests d’enduits et de coloration dans la masse.

alors, le montage, la tenue, ça a l’air d’être satisfaisant. par contre, c’est lourd ! il va falloir que je repense mon mur capteur. je devais le poser sur les poutres en I, juste sous le muret de refend mais vu le poids d’une brique, j’ai peur que les poutre en I ne résiste pas dans le temps.

je dirais bien 20 kg facile le parpaing de terre multiplié par environ 8 pièces au mètres carré multiplié par 10 mètre ², ça nous fait dans les 1600 kg a la louche…donc il va peut être falloir que je pose le mur directement sur le mur de refend. encore un truc a repenser…

p1130274resized.JPG

p1130283resized.JPG

p1130287resized.JPG

c’est toujours un plaisir de travailler avec de la terre, c’est salissant, on s’en met de partout mais on s’en fout. a part le sable qui a tendance a raboter un peu les mains mais le temps que la peau s’y habitue et on n’y fait plus attention

puis enduit terre. en suivant la recette que j’avais piqué a David  sur son chantier participatif ( rubrique enduits ).

p1130297resized.JPG

une couche pour rattraper les bosse et creux et la semaine prochaine, on teste la coloration dans la masse des enduits terre de finition.

on a trouvé ça dans un bouquin sur les enduits terres ( les enduit terres de Philippe Chastel ). les premiers test rapide n’ont pas été concluant. j’ai essayé de mélanger un restant de pigment bleu lavande avec de la terre brut. on a obtenu un magnifique vert bleu la gerbe du plus mauvais gout :-).

va falloir tester tout ça. avec de la chaux, du plâtre, avec d’autres couleurs plus facilement mariable avec la couleur de notre terre. enfin, c’est pas gagné.

Tendinite VS ma gueule: tendinite win !
t'en veux de l'inertie ?

2 réflexions au sujet de « Crash test mur de brique et son enduit »

  1. tiens, le bouquin de chastel… t’en penses quoi ? j’le met sur ma liste de noyel ?
    dans cuitla de rijven, il parle beaucoup de fromage blanc dans l’enduit de finition (caseine).

    autre chose : gaffe à la réalisation prolongée d’enduit terre sans gants : la terre dessèche drôlement, et les gerçures sont profondes !

    dernier truc remarqué : lisseuse en fer, pasqu’en inox, ça laisse des traces noires sur la finition…

    alors, c’est jouissif à faire, hein ? 😉

    pour confirmation, je viens de peser une de mes briques sèches (dessus de poele), j’arrive à 1700 kg/m3.

  2. bien mais sans plus. y a qu’une quinzaine de page de « recette » apres tout le reste c’est de l’info generale, historique et geographique sur les enduit terre. interessant mais ca m’aide pas beaucoup. mais c’est surtout le coté coloration qui nous interesse dans ce livre et c’est le seul ou c’est expliqué comment faire. dans le rivjen il me semble pas que ca y est.
    sinon, oui, c’est vraiment agreable. les gants sont surement conseillé mais si t’en a pas tu peux travailler alors qu’avec la chaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.