Sploutch !!! a dit le béton…

bon, ça y est, mon objectif des 11 pieds de poteau coulé dans le week end, a été atteint. il me reste juste le pied central avec les 3 pieds de poteaux et les remontées de pieds de poteaux, ce qui devrait être fait le week end prochain.

ca fait vraiment plaisir de voir le fruit de son travail et d’avoir l’impression d’avoir avancé.

au total, 47 bétonnières sur 3 jours, c’est une petite moyenne, certes, mais tout seul et avec un angine carabiné, c’est plus qu’ honnête.

alors, mes coffrages, nickel, même pas eu besoin de mettre les ligature de renforts ( je vous dit pas le temps gagné… ) il bombe un tout petit poil mais ont bien tenu le choc

p1110910.JPG

sinon, tout le week end a été passionnant… faire du béton toute la journée est une expérience passionnante… vrai de vrai… et puis une variété d’opération a réaliser qui frise la gourmandise et qui suscite un enrichissement personnel hors normes.

je met l’eau,

p1110821.JPG

je met le ciment,

p1110823.JPG

et je met le sable…

p1110887.JPG

on laisse travailler la bétonnière et on en profite pour réfléchir sur l’existentialité de la condition piscicole du mérou aztèque en milieu aquariophile 🙂

p1110830.JPG

puis on va vider le tout…

p1110825.JPG

p1110828.JPG

en évitant de se laisser embarquer par le poids et de benner la brouette a coté, ce qui provoque automatiquement un agacement certain, doublé d’une bordée de juron dont j’ai le secret, qui déclamé grâce a ma voix fluette et peu porteuse, informe le village que ce n’est pas le moment de me rendre une visite de courtoisie, toute charmante et urbaine qu’elle puisse être 🙂

p1110912.JPG

puis on recommence… passionnant que je vous disais…  agad’ comment l’gars, il est épanoui dans son travail, au taquet !

p1110902.JPG

les plus drôles, c’est ceux du milieu, qu’il a fallu se cogner a la pelle. un bonheur…

retient la brouette sans la benner a coté…

p1110903.JPG

et vide la, a la pelle… passionnant, je vous jure !

p1110904.JPG

sinon, sérieusement, après avoir remplie mon coffrage, je mettais un coup d’aiguille vibrante auto-construite.

l’aiguille vibrante a pour fonction de vibrer le béton ( c’est fou, non ? ) ce qui fait remonter le surplus d’eau et d’air et repartie le béton autour des armatures. j’ai donc pris un bout de ferraille a béton que j’ai tordu en zig zag et monter le tout sur le perfo en position perforation. ça tourne et ça vibre. je doute que ce soit aussi efficace qu’une vrai aiguille vibrante mais après passage, le niveau baissait d’un bon centimètre, je pense donc, que ça remplit son office. du moins, j’espère…

p1110874.JPG

puis pour assurer le coup,  j’y savatais la tronche avec une tatane géante en fer d’un bon centimètre d’épais, ce qui faisait encore remonter un peu d’eau

p1110877.JPG

enfin, voila, vous l’aurez compris, un week end passionnant et pas fatiguant du tout. et je remets ça, dans 3 jours… vivement demain que je reprenne le boulot pour me reposer 🙂

Le béton a deux, c'est ach't plus rapide !
Ferraillage en place et pose des premiers coffrages

6 réflexions au sujet de « Sploutch !!! a dit le béton… »

  1. euh, j’te l’dit, mainant que c’est trop tard ?
    bwallez : avec ton perfo (avec foret sans rotation), ou une simple perceuse à percussion (sans foret), tu mets en marche en appuyant contre le coffrage, ce qui le fait vibrer et tasse très correctement…
    méthode pyromasse.

    sinon, pas de gravier dans ton béton ?

    joli taf !

  2. J’allais le dire, et sinon la méthode préhistorique mais qui marche c’est tout bonnement de taper sur tout le coffrage. Mais bon, si ça a descendu c’est que ça a marché quand même.
    Pis sinon y a aussi la possibilité de plonger dedans quelques portables, sans oublier de les mettre en mode vibreur, mais ça finit par couter cher.

  3. heeuuu, mon aiguille vibrante maison ne serait pas d’une pertinence exceptionnelle ? je me serais fait chier pour rien ? moi ? bon, c’est noté… et bien, on va gagner du temps pour les prochains…
    pour les portables, c’est tout a fait envisageable, si tu connais 4 ou 5 adolescents. au rythme ou il change leur telephone qui se demode au premier coup de fil, c’est une facon de recycler intelligement ces cochonneries 🙂
    si, si, gravier dans mon melange a beton tout pret. c’est la carriere pres de chez moi qui le prepare, comme ca, t’as pas a te faire suer a faire le melange toi meme. je pense que ca doit meme etre plus costaud que ce que m’avait livré la toupie pour l’atelier ou il n’y avait quasiment que du gros concassé. theoriquement, plus il y a de tailles differentes dans le melange, mieux c’est. enfin, je crois. je doute maintenant, tout le temps… 🙂

  4. ah bin oui, j’me suis laissé dire aussi que taille différente = plus mieux… ça se tient : ça laisse moins d’espaces entre les granulats, donc moins de poches de ciment (beark !), donc moins de fragilité…

    genre po comme le mien, avec gros(gros) graviers et juste sable… 🙁

    des port.. quoi ? portable ? c’est quoi ça ? (mayenne, mayenne…)

  5. Salit!
    dis moi ton coffrage en bois pour les poteaux tu le laisse avant de couler le reste de la tranchée? car je vois que les fers des tranchés passe dedans!
    le bois doit pourrir avec le temps non?
    Ca ne cause pas de problemes?

  6. salut !
    non, non, je les ai enlevé ( difficilement d’alleuirs… )?
    deja que couler en plusieurs partie comme je le fais n’est pas top top, alors si je laisse les coffrages, va falloir que je fasse une maison tres tres legere 🙂
    a+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.