The human buldozer is back !

Ce week-end, fin du creusage des plans d’inventions, comme dit Julie 🙂

il a fallu rattraper le week-end dernier, passé a regarder la pluie tomber, par citerne entière…

donc, au menu, creusage ( enfin élargissement ) des pieds de poteau ainsi que la dalle du poelle.

a ce sujet, on a encore réduit la dalle du poelle et donc légèrement modifié les plans de la maison. on avait encore prévue trop grand donc on est passé définitivement a 4 m², ce qui est déjà pas mal du tout.

v’la ce que ça donne maintenant.

fondation1.jpg

avec 4 m², y a déjà la place de mettre un beau bébé… puis, ca nous simplifie aussi l’histoire.

donc, samedi matin, mode jean claude vandamme, ON. tu think la pelle, s’tu veux, tu fais body avec la pioche, t’es aware, quoi ! donc, encephalogramme de la grenouille et tu pelle et tu pioche !

decaissage de la terre pour la dalle.

p1110331.JPG

p1110329.JPG

mode DDE attitude 🙂 on rigole mais qui ne s’est pas cogné des pelletées de terre ou d’autres choses dans le genre ne peut comprendre les gars de la DDE dont on se moque régulièrement avec leur soit disant fainéantise 😉  j’y ferais pas a longueur de journée, moi…

p1110332.JPG

je me suis fait un petit cadre de la dimension des pieds de poteaux, que je superpose au ficelle de tracé pour avoir l’emplacement théoriques des semelles isolées.

p1110333.JPG

puis, on élargit le tout avec plus ou moins 10 cm de marge pour faciliter le coffrage et le positionnement précis des poteaux.

p1110340.JPG

au sujet du coffrage et vu qu’il faut toujours écouter les bons conseils 😉 , je vais finalement coffrer mais en plusieurs partie. je vais d’abord couler tous les pieds de poteaux ainsi que la semelle pour la dalle du poelle. puis une fois sec, je coulerais les semelles filantes entre poteaux. ça me permettra de les faire plus facilement a la bétonnière, sans être obligé de courir et surtout se passer de toupie qui vendent le béton au prix du caviar. c’est une sacré gain de temps, j’en doute pas mais ça fait vraiment trop cher…

Bbbeuueeuu !!! jean claude vandamme est mon maitre !

p1110344.JPG

p1110347.JPG

une fois fini, ça donne ça :

p1110356.JPG

heeuuu, j’ai un petit coup de mou, moi… une petite sieste peut être avant d’attaquer ? non! au boulot, feignasse ! mais heuuu, bon d’accord…

p1110362.JPG

et mon copain d’amitié ! the jurassik caillasse ! en plein milieu ! la ou il faut pas ! sal.. de coch…

p1110372.JPG

laissons le capitaine haddock exprimer mon opinion quand au positionnement inopportun de ce caillou

haddock-lemniscate.jpg

bon bin, y a plus qu’a appeler Mr dewalt a la rescousse… ça va bourre piffer sévère !

p1110376.JPG

tu l’as vu le coup de soleil ? moi, je le sens bien, en tout cas 🙂

p1110383.JPG

dewalt, vainqueur a l’usure ! 1h30 de boulot quand même et un perfo, qui a eu bien chaud. il faudra peut être y revenir un poil pour positionner les coffrages de niveau mais rien de bien terrible, le gros du boulot est fait. heureusement qu’il y en avait qu’un…

p1110393.JPG

puis avec ma jolie assistante, on a commencé a mettre de niveau tout ca, grace a ma nouvelle lunette de chantier. trouvé d’occaz’, a pas cher, ça permet de se passer de louer un laser de chantier qui tape dans les 45€/jours. en deux jours de location, j’ai payé ma lunette que je pourrais revendre.

pour ceux que ça intéresse, la différence avec un laser tournant, c’est qu’il faut être deux, un a la lunette ( c’est une grosse paire de jumelle, en gros ) qui prend les mesures sur la pige gradué que le deuxième tient, contrairement a un laser tournant ou le laser se reporte automatiquement sur la pige. pour un autoconstructeur, y a pas photo, entre 100 et 150 € d’occaz pour une lunette et 500€ mini pour le laser, le calcul est vite fait…

p1110392.JPG

puis, comme j’en avais vraiment plein le fondement de peller, je me suis mis sur la préparation des coffrages.

a l’ ALCG ( assoc de lutte contre le gaspillage ) j’ai trouvé un lot de planche d’agglomeré a 20 € le tout, qui iront parfaitement pour les coffrage ( perdue de toutes façons ), des pieds de poteaux. j’ai complété ce qui me manquait chez pagot savoie avec toujours de l’aggloméré. c’est sur que l’aggloméré, c’est pas ce qui a de mieux mais en tant que coffrage perdu, c’était ce qu’il y avait de moins cher. en planche de coffrage sapin, c’était le double du prix…

donc, je vais quand même leur passer une couche, de fond de pot de vernis que je collectionne pour éviter que le bois pompe trop l’eau du béton et qu’il se désagrège. je pense pas que ça arrive mais, bon, par sécurité…

festool PôôôWWâââ !!!

p1110399.JPG

mes futurs pieds de poteaux

p1110401.JPG

voila, le week-end prochain, mise en place précis des ferraillages puis vérification du positionnement des coffrages que je mettrais en place juste avant de couler, histoire qu’il prennent pas trop la flotte.

et le week-end suivant, bettoniere man is coming soon !


Pelle zé pioche attitude...
Reprises des fondations

6 réflexions au sujet de « The human buldozer is back ! »

  1. Au moins le pilier qui sera sur le caillou il risque pas de s’enfoncer…
    Tu fais bien de vernir l’aglo pour le coffrage, à moins que ça soit de l’aglo exterieur (mais c’en n’est pas) eau+aglo=papier maché.
    Combien de temps faut que tu laisse sécher avant de mettre du lourd sur les fondations ?

  2. on dort bien, à la DDE, hein ?…

    je sais, chuis casse bonbon, mais le ciment frais, il ne prend pas sur le ciment sec (au contraire de la chaux… 😉 )
    alors la solidarisation de tes semelles et de tes pieds de potos se fera juste par des fers à béton ? ça serait pas vachement mieux de tout couler en une fois ?

    aïe, pas la tête !…

    pis bon, une maison écolo bâtie sur du ciment, déjà, tu sais ce que j’en pense… mais de l’agglo, alors là…

    🙂

  3. salut a tous les deux !

    pour franck, ca va secher bien 6 a 8 mois, vu qu’il y a de grande chance qu’on ne fasse que ca, cette année. j’exagere, on va quand meme essayer de monter le sous bassement mais avec mon ouvriere indisposé temporairement, ca avance encore moins vite que d’habitude…

    pour thomas. je sais que c’est pas top mais, tout coffrer et surtout tout couler d’un coup… a la betonniere… pas motivé du tout.
    bon, je crains pas grand chose car le principal etant que les pieds de poteau soit parfait. c’est eux qui vont faire tout le boulot. la semelle fillante entre poteau, ne sert qu’a porter les deux rang de parpaing et mon plancher. et c’est aussi une securité pour moi, un petit chainage pour alleger mes nuits, de vilains cauchemars, de maison par terre 🙂
    et puis, le budget n’etant pas extensible, coffrage complet + toupie, hors budget !

    et puis, l’agglo, je le recycle, moi ! au lieu qui pourrise dans un coin, il va finir vaillament sa carriere dans la construction d’une maison contraire a l’interet de sa fabrication. c’est pas de l’excuse qui poutre, ca ? hein ? non, mais tu me dit, hein ! ceinture noire de mauvaise foi, que je suis !

  4. Fais bien attention avec tes planches d’agglo. Moi j’avais coulé mes piliers de portail dans un coffrage fait en agglo. Et au fur et à mesure je me sui rendu compte que ça se gondolait de partout.Il a fallu que je ceinture tout ça à grand renfort de chevron en vrai bois coupé en urgence en bouts de 30…
    La bise à tes princesses

  5. salut philoo !

    en fait, j’ai prevu d’etayer au milieu de chaque pied de poteau ou tous les 50 cm, par securité pour eviter que ca fasse le ventre. j’espere juste que ce sera suffisant…
    allez la bise a ta petite famille !

  6. Ben dis donc t’as du courage toi…
    si tu veux j’ai pas mal de matos qui me reste
    vu que je finis dans 2 semaines donc n’hésites pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.