Et c’est repartis pour les enduits 2.0

ce week end, truelle, chaux, sables, courbatures…

je me suis attaqué au pignon arriere pendant que madame s’occupait des cotés de la maison.

bon, alors dans l’encyclopedie des conneries a ne pas refaire, je peux rajouter un chapitre de plus.

les murs en paille, qu’ils soit pas droit, cela a un charme certain mais faut quand meme pas pousser mémé dans les orties.

nous, c’est pas qu’ils soits pas droit, noooonnn, c’est juste qu’on a voulu les faire ressembler a la mer de la tranquilité… oui, c’est ca, sur la lune… vous savez, la ou y a tout plein de cratere et de bosse…  et qui dit cratere et bosse, dit va falloir reboucher tout ce bordel, nom de dieu ! et c’est long… trééés long… et on gagne pas de temps… ni d’argent…

bien fait pour ma gueule ! j’avais qu’a faire attention.

on en est deja a 150 kg de chaux aerienne. juste la chaux, sans le sable, ni l’eau… ha bah ca en fait de l’enduit a etaler… et surtout a fabriquer… et on a pas fini…

en passant, vu qu’on a dit que c’etait moi qui faisait les conneries pour vous eviter de les faire vous meme, je m’en va vous narrer la recette de l’enduit de rebouchage colmatage a la chaux aerienne. ca peut toujours servir et on commence a connaitre les justes proportions qui donne un enduit ‘ al dente » onctueux a souhait qui colle tout seul.

les ingredients: chaux aerienne en 25 kg, eau, sable, deux grosse poubelles plastique de 100 L et un malaxeur.

d’abord partager la chaux en deux dans les deux poubelles, soit 12.5 kg de chaux, si vous avez ecouté vos cours de math quand vous etiez plus jeune.

par poubelle, verser un seau de 10 L de flotte et touiller le tout, jusqu’a obtention de l’equivalent d’une creme mont blanc qui est tout sauf bonne pour votre regime.

rajouter ensuite 4 seau de 10 L ou 8 grosses pelletées de sable. re-touiller le tout et c’est maintenant que tout se joue. pour obtenir le melange adequate, il faut rajouter juste ce qu’il faut d’eau. en fonction de s’il a plut recemment sur votre sable ou pas.  ca se joue au litre prés. au pif, avec un sable pas trop mouillé, c’est environ deux litres. le mieux, c’est d’y aller litres par litres, parce que si c’est trop liquide, c’est pas glop et difficilement rattrapable.

il faut obtenir un enduit qui se tranforme facilement en boule dans la main mais qui degouline pas et qui n’est pas trop ferme. une veritable alchimie…

vous verrez de suite la difference entre le bon et le mauvais enduit. garantie !

apres avoir essayer different dosage et ordre de preparation, c’est celle la qui est la plus mieux bien, pour nous. donc, a vous de jouer !

sinon, pour finir quelques photos.

le travail de monsieur… mouais… bôf…

p1090018.JPG

le travail de madame… c’est beaucoup mieux, de suite, non?

p1090017.JPG

la difference vient de la technique d’application. môssieur a pour mentor, jean claude vandamme et donc balance l’enduit a grand coup de truelle sur le mur puis l’ecrase impitoyablement sur le mur. focement, ca laisse des traces.

madame depose delicatement l’enduit a la main et le caresse dans le sens du poil pour lui donner un zouli aspect bien lisse comme il faut. et la difference se voit, non?

bon, puisque madame sait y faire, je vais peut etre la laisser finir toute seule ? hein? oui ma puce ? ta main dans ma gueule ? bin pourquoi ?!? me casser les deux genoux ? wooaa comme t’y vas, ho ! oui, bon d’accord, j’y retourne…

et ca, c’est mon calvaire personnel, rien qu’a moi tout seul… le malaxeur et sa fonction premiere: te ruiner les bras, le dos, les reins et le reste aussi… l’enfoiré… ca use c’te saleté… vrai de vrai. tu les sens bin les 1700 W…

p1090015.JPG

et pour finir, une devinette. c’est quoi t’est ce, que ces traces sur mon enduit tout frais, tout beau?

p1090011.JPG

sachant que je passe rarement par la fenetre pour rentrer dans la maison et apres enquete rapide, il se pourrait qu’une representante noir et blanche de la race feline se fasse botter le cul rapidement si elle persiste a squatter mon rebord de fenetre et donc degeulasser mes enduits. non mais !


Print Friendly, PDF & Email
La cavalerie est arrivée, les enduits ont donc pris une bonne gifle !
Et c'est repartis pour les enduits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.