Stage a domicile sur la fabrication de fenetre triple vitrage

ce week end ( en fait, 3 jours ) j’ai fait une formation sur la fabrication de fenetre double vitrage et triple vitrage.
finalement, la difference est une moulure qui soit, est a l’interieur des ouvrants pour les doubles vitrages, soit une moulure a recouvrement, pour les triple vitrages.
la difference est minime et le principe de construction identique.
au final, c’est « relativement simple » ( tout est relatif… ) et si tu suis bien les etapes, en reflechissant un tant soit peu ( en fait, beaucoup dans mon cas ), ca va tout seul.
la difficulté reside principalement a ne pas se planter au regard du nombre de profil, contre profil, rainurage etc… sur chaque morceaux de bois. donc, si tu te plante, bin tu recommence tout… et vas y que je demonte le porte outil que je leve les tables, que je rabote, que je redemonte, etc… etc… donc on reflechit, on reflechit, voire meme qu’on reflechit encore un pour etre sur, avant de commencer a poser le bout de bois sur la table de la becane.
il faut, bien sur, etre precis comme jamais mais encore une fois mon formateur m’a donné tout les « trucs » pour eviter de me planter.
si l’idée vous vient de faire pareil, le stage est indispensable. sans une formation, c’est meme pas la peine de tenter le coup, vu le nombre d’etapes et leur ordre a respecter, c’est pas le plan fournie dans le coffret de fer qui va vous aider…
on a fait un petit cacul rapide pour nos fenetre, on devrait economiser a la louche, dans les 7000 €. valable, non?
en plus, ne serait ce qu’en double vitrage, y a pas photo entre la fenetre qu’on a fait et les fenetres que j’ai acheté pour l’atelier chez lapeyre. en gros, la difference entre une twingo et un ferrari.
le bois a été choisi avec amour ( normal, c’est moi qui l’a choisi 🙂 ), sec tout bien comme il faut, en vrai bois d’arbre du coin ( la foret amazonienne nous remercie ), les ferrures et la quincaillerie ressemble a quelques choses et non pas a des bitonnios de rien du tout que tu tourne pour les regler et qui sont mort  au bout de trois fois ( je parle d’experience… ).
enfin, une fenetre de qualité, quoi… vraiment, c’est imcomparable.

allez, les photos :

un ouvrant de fenetre se cache dans cette photo. sauras tu le retrouver ?

p1060087.JPG

collage du premier ouvrant.

p1060095.JPG

les deux ouvrant, la gueule de loup ( piece centrale ) et le debut des traverses du bati

p1060102.JPG

La, operation tres delicate qui consiste a moulurer l’interieur des ouvrants. il faut etre super stable pour pas faire devier le tout et flinguer son boulout en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ( y a qu’a voir la tronche de constipé que je fais pour evaluer le niveau de concentration intense. faut pas que j’la foire, faut pas que j’la foire 🙂  ). et la, on etait deux… alors tout seul, j’ai pas finis de serrer les fesses 🙂

p1060110.JPG

c’est celle la, qui faut pas merder… tu me diras les autres aussi mais celle la, encore plus.

p1060111.JPG

le collage du bati.

p1060112.JPG

realisation de la goutte d’eau. ca, c’est une des pieces que j’ai foiré. a la derniere etape, j’ai mal reglé la profondeur d’un outils et je lui est mangé 2 mn de trop… poubelle… et vas y, que je recommence toutes les etapes de rabotages, degauchissage, toupillages pour un morceau de 50 cm de long… grouummmpffff !!!

p1060116.JPG

Taaddammm !!! haaa, il est content nono !

p1060122.JPG

la bête de plus pres.

p1060125.JPG

au final, bien content de cette formation. outre le fait d’apprendre a faire la fenetre, j’ai appris pas mal de petit truc qui permette de se servir de sa toupie plus confortablement et avec plus de securité.
maintenant, un petite pub pour mon formateur.
c’est eric graffin, connu comme le loup blanc dans le monde des machines a bois. en plus d’etre un bon formateur, il se deplace chez les gens pour les former sur leur becanes. il se debrouille tout seul, vu qu’il debarque en camping car de la mort qui tue.
donc, que des avantages, on a pas a se deplacer et en plus, il est autonome chez toi.
niveau prix, c’est 150 € / jour de formation, ce qui est plus que raisonnable, surtout pour la commodité que ca t’apporte.
vu qu’il tourne sur toutes la france pour ces formations, son coffre de camping car est une vrai caverne d’ali baba et ca permet d’acheter des outils qui coute la peau du fondement quasiment moitié prix.
bonnard, quoi.
ces coordonnées: top demo machines a bois 17 rue des rechevres 28000 chartres
tel: 02.37.36.23.45 ou 06.98.94.49.78 ( n’hesitez pas a laisser un message )
page de pub terminé.
quand je m’y remettrais, je ferais un reportage etapes par etapes pour ceux que ca interesse, la, j’ai pas eu le temps.

 

 

Huilage de la fenêtre
Le parquet est enfin fini !

21 réflexions au sujet de « Stage a domicile sur la fabrication de fenetre triple vitrage »

  1. rédigé par felicie derville

    Bonjour,

    Je suis journaliste pour M6 et j’aimerais en savoir plus sur votre maison, pourriez vous me communiquer un numéro auquel je peux vous joindre ?
    Merci beaucoup !
    Félicie Derville
    06 62 35 19 03

  2. <p><p><p>rédigé par patrice</p><br /><br />
    <p>bonjour<br /><br /><br />
    nous vous remercions de votre interet mais ne souhaitons pas etre « filmé » et apparaitre dans quelconques emissions de television.<br /><br /><br />
    par contre, c’est avec plaisir que nous vous acceuillerons personnellement si vous avez des questions au sujet de l’ecoconstruction. mais a titre personnel et sans camera 😉 .<br /><br /><br />
    a+</p></p></p>

  3. yo ! je prends, le reportage complet !!! 🙂

    sinon, pas de problème pour trouver la miroiterie qui te fournira le triple vitrage ? une idée du coût ?

    t’utilise quoi comme bois et comme colle ?

    il est où le youki ?

    tho

  4. pour le reportage, je vais m’en occuper, promis juré craché ! je vais me botter le cul pour prendre le temps, j’ai aussi la formation poelle de masse et plein d’autre que j’avais promis a plein de monde.
    pour le vitrage, c’est une vitrerie a 10 km de chez moi qui te le fait en octuple vitrage si tu veux 🙂
    en fait, tu viens avec ta gueule enfariné, tes cote et ton desir secret. trilple vitrage, l’epaisseur, gaz argon, film basse emissivité etc. le client est roi ! pour info, l’année derniere, on etait a 140€ ht du m² en triple, argon et film basse emissivité. ca reste raisonnable, non?
    sinon, pour la colle c’est de la bonne vielle colle a bois sader. rj41 si je ne m’abuse ( faudra que je verifie )
    youki? il est dans le seau, il trempe 🙂
    a+

  5. Bonjour,

    Je suis très intéressé par le stage et la fabrication de fenêtre.
    Quel est a peu prêt le prix de revient d’une fenêtre finie ( verre, bois et quincaillerie?

    Salutations

  6. salut !
    alors, hors cout de la machine a bois et du stage, la fenêtre en chêne triple vitrage en 120×90 tape a la louche dans les 250 €.
    en fonction du prix de votre bois, du prix du triple vitrage ( dans les 100 € pour du double vitrage performant ).
    après le cout de la machine est important mais elle est vite rentabilisé si vous l’utilisez au maximum.
    entre mon parquet et ma porte d’entrée que je suis entrain de faire, je l’ai déjà quasiment payé. ( et je compte pas ce que je fais a coté avec )
    tout ces prix sont indicatif et variable selon les régions et les fournisseurs.
    a+
    a+

  7. je me relis et je vois que je suis pas clair sur un point. les 100€ c’est pour une fenêtre identique mais en double vitrage

  8. Merci beaucoup pour votre réponse.
    Effectivement l’investissement vaut le coup.

    Bonne continuation dans votre projet.
    Super blog!

  9. 
    Bonjour,
    Bravo, c’est superbe de pouvoir fabriquer soi même ses fenêtres. Merci de partager avec nous. Mille merci.
    J’ai un projet d’achat de maison avec des fenêtres assez ancienne et il y a pas mal de travaux, je compte tout faire moi même par petite étape. Et faire mes propres fenêtres me plairait beaucoup. Mais en regardant votre article, j’ai pas mal de question :
    – Quel combiné à bois faut-il (minimum recquis)
    – ou sont les carreaux?
    – peut-on avoir des oscillo-battant?

    Merci pour votre aide.

    Christophe

  10. bonjour

    pour la combiné, je vous conseille de prendre une machine qui tient la route. robland est un bon compromis prix qualité.
    vous arriverez a faire vos fenêtre avec un combiné plus léger mais ça sera plus long et moins pratique. c’est la puissance des moteurs qui importe. pour éviter de caler, dés qu’on veut manger trop de bois en une passe
    tout dépend aussi du bois utilisé, le chêne fatigue vite les moteurs alors que du sapin les feront bien rigoler.
    de toutes façons, il vaut mieux investir si vous avez décidé de faire beaucoup de chose avec. ce qui est apparemment le cas.

    pour les « carreaux » un marchand de vitrage vous les fournira sans problème. aux dimensions que vous voulez, en double, triple, quadruple vitrage si vous voulez. le client est roi 🙂

    et pour du oscillo battant, oui, bien sur, ça doit être possible. par contre, je ne sais pas comment faire. mais ça ne doit guère être plus compliqué. la fenêtre doit être identique mais c’est la quincaillerie qui change.
    je n’en ai pas prévu chez moi donc, je ne me suis pas renseigné.

    voila, a+

  11. Bonjour,

    Merci pour vos réponses. Je suis en train de lire énormément sur les combinés bois, comme cela le jour ou j’achète, je fait le bon choix en connaissance de cause!

    Ou trouvez vous le bois pour faire les portes, les fenêtres….

    Courage pour avoir un toit l’hiver 😉

    Mille merci

    Christophe

  12. salut

    le bois, en scierie ou les petites annonces ou l’on arrive a faire de bonne affaire.
    tout dépend le volume…

    a+

  13. Salut,

    Merci pour vos conseils. Je vais essayer une fois ma nouvelle maison (avec beaucoup de travaux) acheté, d’acheter un combiné et tout faire avec ou presque.

    Est-ce que l’huile de lin suffit pour les fenêtres? Quel entretien faut-il ensuite (peinture chaque année)?

    Merci pour tout et bon courage pour la suite.

    Christophe

  14. salut

    oui, pour l’huile de lin selon mon formateur.
    par contre, il faut passer, une première couche dilué a 80 % avec de l’essence de térébenthine, bien généreuse pour imprégner le bois en profondeur, ensuite, une a 50 % et pour finir, une a 80 % d’huile pour 20 % d’essence.
    pour l’entretien, je crois que c’est une avec le mélange final par an mais tout dépend comment le bois est exposé. a l’abri, je pense qu’on peut largement réduire.
    a+

    • salut

      en bas du post, t’as le numéro d’eric graffin. appelle le et vois avec lui, ça sera plus simple. par contre, ça fait un moment que je l’ai pas eu et je ne sais pas s’il est toujours en activité.

      a+

  15. Bonjour,
    Avez-vous eu le temps depuis de faire un reportage étapes par étapes?
    Qu’elles outils (pour la toupie) avez-vous utilisé? Ou les avez-vous acheté?
    Merci,
    Amicalement,
    Florian

    • salut
      non, j’ai pas encore eu le temps de m’y mettre mais en suivant les messages a ce sujet, j’en parle déjà pas mal ( trop 🙂 ). le premier est ici, après il n’y a qu’a suivre.
      ce n’est pas un reportage étape par étape mais ça donne une bonne idée du boulot que ça représente.
      si vous avez des questions plus précise, passer par mail, j’essayerais d’y répondre.
      a+

  16. Bonjour j’aimerai connaître la référence de votre combi robland que vous avez utiliser pour les fenêtres.
    merci par avance
    Olivier.
    PS : bravo et beau travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.