Le chauffage solaire

voila, on a pour projet de faire installer le chauffage solaire par le sol. mais apres, divers renseignement au salon des energie renouvelables, nous avons eu beaucoup d’avis divergeant.
en gros, c’est soi: formidable ( on apporte quand meme, peu de credit a ces arguments de vendeur 😉  ) soit moyen et peu efficace, soit carrement inutile au regard du prix…
j’ai aussi entendu dire qu’il y avait beaucoup de probleme de fiabilité…
donc, on commence mechamant a remettre en cause cette option tout en gardant l’eau chaude sanitaire solaire.
si vous avez une info ou si vous en utilisez un, ca m’interesse d’avoir vos avis et experience.

Vide sanitaire ou pas ?

5 réflexions au sujet de « Le chauffage solaire »

  1. redigé par franck

    Puisque vous allez mettre des panneaux thermo solaires de toutes façons, peut-être pouvez vous les dimensionner de sorte qu’ils chauffent un ballon qui chauffera le circuit d’eau chaude sanitaire ET le circuit de chauffage, non? Et si ça ne suffit pas pour le chauffage ce serait tout de même un complément calorique non négligeable.
    Enfin vous voyez ce que je veux dire, puisqu’ il y aura de toutes façons des panneaux thermiques et un ballon primaire…
    Vous vous êtes renseigné sur l’aérothermie? Ça peut aussi marcher pour chauffer un circuit d’eau de chauffage centrale ou de chauffage par le sol. Bon c’est plutôt pas donné du tout (en même temps la « pompe » coute en gros le prix d’un poele de masse…) mais il y a peut-être interet à se renseigner.

  2. rédigé par patrice

    en fait, le probleme est la.
    oui, on dimentionnerait les panneaux solaires pour que ca couvre les besoins en eau chaude sanitaire et le chauffage par le sol, en faisant attention de ne pas surdimentionner l’installation car il y a risque de deterioration rapide de l’installation, a cause des temperatures atteinte, a moins d’installer un systeme de « decharge », genre chauffage de piscine.
    j’ai appris que 80 % des premieres installations avait enormement de probleme de fiabilité car elle ont été surdimentionné et les temperatures atteintes ont ruiné tous les joints de l’installations et du coup, fuite, eclatement etc…
    le souci est que pour l’ESC, ca roule mais qu’apparament, pour le chauffage, ca serait insuffisant du moins au regard de son prix ( 16 a 18 000 € ht et hors subventions ). et dans tous les cas, il faudrait le coupler a une chaudiere a bois par exemple.
    donc, notre raisonnement est que de toutes facons, si l’on doit avoir une chaudiere, autant faire peter le gros poelle de masse ( 10 000 € pour un poelle tulikivi, la reference ) qui chauffera toute la maison et privilegier plutot les capteurs photovoltaïques, qui nous permettrais de revendre l’electricité produite a un bon prix.
    en passant, on a apprit ( info a verifier quand meme ) que edf rachete environ 90 cent du kw/h quand les capteurs sont integré a la toiture ( genre tuile photovoltaïque ) et seulement 30 cent du kw/h en cas d’installation non integré, par dessus la toiture.
    dans notre cas, ca serait donc, 90 centimes, ce qui peut etre, plus qu’interressant.
    autre « probleme », si l’on installe le chauffage solaire, on « perd » de la surface installable pour le photovoltaïque.
    donc, voila, on se demande si vraiment ca vaut le coup.
    tout n’est que compromis…
    bon, sinon, je vais me renseigner sur l’aerothermie, je ne connaissais pas.

  3. rédigé par franck

    « a moins d’installer un systeme de « decharge », genre chauffage de piscine. »
    Bin voilà 😀

    Plus sérieusement c’est vrai que je n’avais pas pensé à ce problème de température…
    Dans l’option poelle de masse pensez bien à concevoir la maison en fonction de ça, en particulier la répartition des pièces. Il y a le frère d’un ami qui a un poelle dans ce goût là et qui en est plus qu’ultra satisfait mais… la maison est quasi construite autour, le poelle est integré dans un mur de briques réfractaires qui traverse toute la maison en son milieu.. A contrario j’ai lu plusieurs temoignages plutôt mitigés pour ne pas dire plus de gens qui ont installé ce genre de poelle dans une maison « classique » et qui n’arrive pas vraiment à chauffer au delà de la pièce concernée…

    Pour l’élec en photovoltaïque, vous avez bien étudié la question? Il me semble que compte tenue du coût prohobitif des panneaux photo-voltaïques ce n’est pas le meilleur rendement, financièrement parlant. en même temps il n’y a pas trente six autres possibilités si vous n’avez ni cours d’eau ni vents « Bretons ».
    Pour l’aérothermie (mais adaptée à un circuit de chauffage centrale, pas par air pulsé) j’ai des amis qui ont un peu de doc si ça vous interesse…

  4. rédigé par patrice

    creuser une piscine… quelle idée saugrenue 😀 alors, que j’ai des rivieres qui coure de partout a coté, pour aller faire trempette.
    bon, sinon, le poelle de masse en effet serait au centre de la maison avec un de ces cotés dans la salle de bain pour la chauffer, un coté cuisine pour y integrer un four de cuisine ou a pain et un banc coté couloir central pour se rechauffer les miches quand on a fait le con dans la neige :-D.
    donc en effet, ca serait la star locale.
    pour les gens qui ont des problemes, ca vient surement du fait que leur baraque n’est pas isolé correctement et ne possedent aucun mur « d’inertie ».
    ce genre de poelle est vraiment a integrer dans une maison pensé pour et autour de lui. il faut obligatoirement le coupler avec des mur d’inertie et une isolation au top, comme tes amis. sinon, ca reste un poelle a bois un peu plus performant que la moyenne mais avec un prix d’achat bien superieur, donc peu rentable.
    sinon, pour le photovoltaïque, on essaye d’y voir clair mais dans tous les cas, c’est largement plus subventionné que le solaire thermique.
    rien que le conseil regional nous file 7000 € cash a rajouter au credit d’impot de 50 %, contre « seulement » 1200 € et 50 % de credit pour le chauffage solaire.
    donc, selon des etudes, la rentabilité est atteinte theoriquement en 9 ans pour une durée de vie estimé de 20 a 25 ans.
    en passant, apres renseignement, le kw/h racheté par edf en capteur integré a la toiture est de 0.55 cent ( et non pas 0.90, comme je l’avais dit ) contre 0.30 pour le non intergré

  5. rédigé par jean

    Près de Lons-le Saunier ( a Courlaoux) un chauffage solaire par le sol fonctionne depuis 15 ans sans probème.

    les capteurs chauffes deux réserves d’eau de 400L(dont une ECS ),

    En cas de surchauffe , des vannes de sécurité automatiques s’ouvrent,évitant la surpression dans le circuit

    Par fort ensoleillement l’eau est refroidie la nuit par les capteurs ; tout est piloté par une régulation électronique.

    Au sol, sur les tuyaux de chauffage il y a 20 CM de béton qui stock la chaleur (le soleil n’est pas la tout les jours…! )

    En cas de pénurie solaire,une chaudiere a gaz prend le relais

    L’installateur de ce chauffage habite je crois dans le Jura ( je peut me renseigner si necessaire )

    Bravo pour ce projet d’avenir ,

    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.